Comment bien préparer un entretien d’embauche ?

entretien d'embauche

L’entretien d’embauche est un rite de passage obligé pour les candidats à l’emploi… Et la dernière étape avant d’accéder au poste rêvé ! Un exercice qui nécessite une préparation spécifique. Voici quelques conseils pour éviter les chausse-trappes, et des astuces pour augmenter ses chances de recrutement.

CV, fiche de poste, entreprise : réviser ses gammes

Comme les musiciens avant un concert, révisez vos gammes ! Un entretien d’embauche ne s’improvise pas. Vous devez connaître la chronologie et le contenu de votre CV sur le bout des doigts. Votre employeur vérifiera la cohérence (et la véracité) de votre parcours professionnel. Il vérifiera également votre connaissance de la fiche descriptive de l’emploi que vous visez. Enfin, récoltez toutes les informations possibles sur l’entreprise cible : son actualité, ses secteurs d’activités, ses concurrents, ses partenaires… Un homme bien informé en vaut deux !

Se présenter et adopter un comportement adéquat

Plusieurs phrases déclenchent immédiatement une poussée d’urticaire chez les employeurs. Les plus typiques : « Je suis trop perfectionniste… Ce poste m’intéresse car il correspond à mon ambition professionnelle (ou phrases assimilées)… Je pense que je suis le candidat idéal… Non, je n’ai pas de questions à vous poser. » Il faut le faire, il y a justement des questions à poser pour réussir son entretien d’embauche !

De même, certains comportements/attitudes sont rédhibitoires : une poignée de main trop « molle », une posture assise trop passive (trop voûté, les bras ballants) ou au contraire une posture qui suggère l’arrogance ou le manque d’assurance (tête inclinée en arrière, regard fuyant). De plus, vous devez adopter une tenue vestimentaire correcte pour l’entretien d’embauche, au risque de faire mauvaise impressions dès le début.

Un entretien d’embauche, c’est comme une pièce de théâtre. Imaginez-vous tel un comédien entrant en scène. Vous jouez le rôle du candidat, devant un public (généralement) bienveillant. Cela vous permettra de prendre de la distance avec à la finalité et les enjeux. Attention cependant, votre registre n’est pas l’illusion, mais la sincérité. Pas question de réciter votre CV, de répéter combien vous êtes génial, ou de monologuer. Un entretien d’embauche n’est pas un one-man-show.

Être détendu et rester soi-même

Le trac ou le stress lié à l’entretien d’embauche est souvent artificiel et alimenté par le candidat lui-même : gardez à l’esprit que vous ne jouez pas votre vie sur un poste. Être recalé à un entretien, c’est le lot d’une majorité de candidats. Pour apprendre à apprivoiser vos émotions, plusieurs astuces : le matin de l’entretien, faites quelques exercices d’articulation. Répétez 10 fois « blé brûlé », « panier piano » ou plus difficile : « Je veux et j’exige d’exquises excuses ! ». Autre astuce : les exercices de respiration ou d’hyperventilation.

Avec tout ça, vous ne décrocherez pas forcément un emploi dès votre premier entretien. Mais, au moins, vous aurez mis toutes les chances de votre côté pour y parvenir.