Explosion des prix du gaz et de l’électricité en 2023 : À quoi faut-il s’attendre ?

Ce n’est un secret pour personne, les prix de l’énergie sont en hausse, et ce bien avant la conflit russo-ukrainien quoiqu’on en dise. Et selon les experts, cette hausse n’est pas prêt de s’arrêter. Pour palier à cette flambée des prix, le gouvernement français a mis en place le bouclier tarifaire en 2021. Face à la situation qui n’est pas prête de s’améliorer, l’État français a annoncé qu’il allait prolonger ce bouclier tarifaire, limitant ainsi à 15 % l’augmentation des tarifs du gaz et de l’électricité.

Comment fonctionne le bouclier tarifaire ?

Le bouclier tarifaire est un mécanisme mis en place par le gouvernement français pour limiter l’impact de la hausse des prix du gaz et de l’électricité sur les ménages. Pour ce faire, il plafonne le prix du gaz et de l’électricité à un certain niveau, puis il est revu et actualisé quand cela est nécessaire. En 2023, le bouclier tarifaire sera étendu pour couvrir un plus grand nombre de ménages et limitera les augmentations de prix à 15 % à partir de janvier 2023 pour le gaz et février 2023 pour l’électricité. Il s’agit d’une bonne nouvelle pour les consommateurs, car elle contribuera à maintenir les factures d’énergie à un niveau bas à un moment où les prix devraient augmenter fortement.

Le domaine de la fintech progresse constamment et offre sans cesse de nouvelles solutions innovantes adaptées aux besoins essentiels des entreprises afin qu'elles puissent demeurer compétitives. Afin...Lire la suite

Nuance tout de même, car avec le bouclier tarifaire en place en 2023, les ménages peuvent s’attendre à une augmentation moyenne de leur facture de 25 € par mois pour le gaz et de 20 € par mois pour l’électricité. Sans le bouclier tarifaire, ces chiffres seraient plus proches de 200 € et 180 € par mois, respectivement. Cela équivaut à une économie moyenne de 175 euros chaque mois pour le gaz et 160 euros pour l’électricité.

Autre changement avec ce bouclier tarifaire 2023, le gouvernement l’étend à partir de janvier aux bornes de recharge publiques, privées et collectives pour les véhicules électriques ; les bornes de recharge en habitat individuel étant déjà concernées par le bouclier tarifaire. De même, les TPE (entreprises de moins de 10 salariés, au chiffre d’affaires de moins de 2 millions d’euros et dont la puissance n’excède pas les 36 kVA)) seront aussi éligibles au même bouclier que les particuliers.

Pour finir, aucun rattrapage n’est pour l’instant prévu pour les ménages en 2024, l’État français devant combler le manque à gagner des fournisseurs d’électricité.

Et pour ceux qui ne se chauffent ni au gaz ni à l’électricité ?

Le bouclier tarifaire ne s’appliquant qu’aux consommateurs de gaz et d’électricité, on peut se demander ce qu’il advient de ceux qui utilisent un autre moyen de chauffage. Pas de panique, le gouvernement a mis en place des subventions spécifiques : une aide pouvant aller jusqu’à 200 euros pour les Français qui se chauffent au bois ou au fioul. En revanche, ces aides seront soumises à condition de revenus.

Il existe trois types de chèque énergie utilisables en ligne ou en papier directement auprès des professionnels :

  • Le chèque énergie exceptionnel (entre 100 et 200 euros) pour les ménages dont le revenu fiscal de référence est supérieur ou égal à 10 800€ et inférieur à 17 400€. Si vous êtes éligible, ce chèque sera envoyé automatiquement à partir de fin décembre 2022 afin de payer vos factures, toutes énergies confondues.
  • Le chèque énergie exceptionnel opération fioul (entre 100 et 200 euros) sera également délivré sous réserve d’éligibilité à partir de novembre 2022.
  • Le chèque énergie exceptionnel opération bois (entre 50 et 200 euros) concerne aussi bien ceux qui se chauffent avec des bûches ou des pellets, sous réserve d’éligibilité. Il faudra en faire la demande en ligne dès le 22 décembre 2022.

Les personnes qui ont déjà bénéficié de ces chèques précédemment n’ont pas de démarche à effectuer, ils seront reconduits automatiquement.


Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

Personne n’aime payer davantage pour pouvoir se chauffer l’hiver, mais il semble malheureusement que c’est ce que nous devrons faire en 2023. En étant proactif et en prenant des mesures pour réduire votre consommation d’énergie, vous pouvez contribuer à compenser une partie des augmentations de coûts prévues. Les sources d’énergie alternatives sont une autre option à considérer si vous cherchez des moyens d’économiser de l’argent à long terme. Le plus important est de rester informé afin de pouvoir prendre les meilleures décisions pour le budget de votre famille !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *