Professionnels de l'immobilier : combien gagnent-ils vraiment ?

Agents et conseillers immobiliers : mythe et réalité autour de leur salaire

--- Le ---

Le métier d'agent immobilier fascine autant qu'il dérange. Notamment en raison des zones d'ombre entourant la rémunération. Et si l'on faisait le point ?

Professionnels de l'immobilier : combien gagnent-ils vraiment ?
© iStock - Bubbers13 ©
La Rédac' Masculin
La Rédac' Masculin
Experts en optimisation masculine

S’il existe bien un métier à déchaîner les passions et à susciter les croyances les plus absurdes, c'est bien celui des professionnels de l'immobilier. Qu'il s'agisse des agents aussi bien que des mandataires ou conseillers. Mais dans les faits, combien gagne vraiment cette catégorie de professionnels et est-ce vraiment un job aussi privilégié que le veut la légende ?

Le statut particulier des agents indépendants

Les préjugés ont la vie dure et beaucoup sont encore convaincus que la grande majorité des agents et conseillers immobiliers roulent sur l’or sans que leur charge de travail ne le justifie. Il s’agit là d’une parfaite méconnaissance d’un secteur professionnel particulièrement exigeant et requérant une grande polyvalence de la part de ses agents. Notamment les indépendants.

En premier lieu, les agents immobiliers doivent être détenteur d’une carte professionnelle qui est délivrée par la Chambre de commerce locale. En second lieu, contrairement à un simple collaborateur en agence et comme tous les mandataires ou presque, l’agent immobilier ne perçoit pas un salaire dans la mesure où ce dernier est indépendant et touche plutôt une commission. Celle-ci est fixée de façon libre et par rapport à la concurrence et fait l’objet d’un encadrement légal notamment par la loi Hoguet.

Outre le fait d’établir une distinction entre les différents métiers du secteur immobilier, cette loi établit que l’agent ou le négociateur immobilier n’est éligible à la perception d’un salaire qu’à la finalisation de la transaction immobilière. Plus concrètement, ce n’est que lorsque l’acte de vente sera validé que le professionnel pourra percevoir une commission représentant un pourcentage sur le prix total de la transaction.

Un salaire très variable

Le taux de la commission perçue par un agent indépendant peut être compris entre 3 et 6 % du prix de la vente et fait l’objet d’une libre fixation par le professionnel de l’immobilier. Ce pourcentage doit être clairement annoncé à l’acquéreur du bien en question.

De fait, un agent ou un négociateur en immobilier n’est rémunéré uniquement que sur ses résultats, ce qui fait de cette profession une activité offrant des revenus peu stables et uniquement conditionnés aux ventes du mois.

Même si une ou deux ventes par mois peuvent rapidement faire grimper la rémunération à un très bon niveau, la fluctuation du marché et l’absence de salaire minimum garanti font que ce métier n’est pas de tout repos et nécessite un fort investissement de la part de ses agents.

Maintenant que vous savez tout sur la théorie, des chiffres pourraient s'avérer plus parlants. Si l'on se fie aux chiffres moyens de la profession, il faut savoir qu'un agent immobilier perçoit un salaire annuel de 32 446 euros pour un non cadre et à 51 415 euros pour un cadre. Ce qui correspond peu ou pro à une rémunération mensuelle brute de 4300 euros.


Thèmes connexes : immobilier carriere
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS