Assurance obsèques : les conseils pour bien choisir

Parce que prévoir sa mort ne fait pas mourir !

--- Le ---

Et si financer vos funérailles pouvait aider vos proches en deuil ? C’est en tout cas le principe de l’assurance obsèques. Explications.

Assurance obsèques : les conseils pour bien choisir
© ocipalla ©
La Rédac' Masculin
La Rédac' Masculin
Experts en optimisation masculine

Ce n'est un secret pour personne : un jour, la Faucheuse viendra toquer à votre porte (ou Anubis si vous êtes Égyptien, Thor si vous êtes Scandinave, etc.)... C'est comme ça, on ne va pas se voiler la face : tout le monde meurt un jour ou l’autre. Alors, comme pour un départ en retraite ou pour les vacances : un voyage vers l’au-delà, ça se prépare ! On vous aide à y voir un peu plus clair sur ces contrats avec l'aide de notre partenaire Lassurance-obseques.fr.

Qu'est-ce que qu’une assurance obsèques ?

C'est une somme d'argent que l'on épargne de son vivant pour régler les frais de ses funérailles.

Pourquoi souscrire ?

Il y a trois raisons principales de souscrire une assurance obsèques :

  • pour éviter que vos proches aient de l'argent à avancer lors de vos funérailles (environ 3300 euros en moyenne) ;
  • pour que vos dernières volontés soient respectées ;
  • pour rassurer vos proches : leur seul problème sera la tristesse de votre départ (et ce qu'ils vont porter à l'enterrement parce que tata Micheline fait toujours des commentaires sur les tenues…).

En pratique, ça se passe comment ?

Comme pour la voiture, une assurance osbsèques se souscrit chez un assureur qui vous proposera deux types de contrat :

  • en capital : vous épargnez une somme qui sera reversée à un bénéficiaire ;
  • en prestations : la somme épargnée sera versée à un organisme de pompes funèbres qui se chargera de l'organisation. S'il y a un surplus, il sera reversé à un bénéficiaire.

 

Une fois que vous êtes décidé sur le type de contrat, vous allez devoir définir la somme que vous désirez épargner (combient d'argent recevront les bénéficiaires au moment de votre décès). Puis, viendra ensuite la question du financement.

Vous pourrez soit verser la somme en un versement unique, faire des versements temporaires pendant un nombre d'années défini ou encore faire des versements viagers (jusqu'à votre décès).

A quoi faut-il faire attention ?

N'hésitez pas à comparer les propositions pour connaître :

  • les frais qui s'appliquent annuellement et qui amputent le capital versé : ce serait bien qu'il reste assez d'argent au moment de payer ;
  • le taux de revalorisation annuel : les frais d'obsèques augmentent et il faut que votre capital suive ;
  • le délai de versement du capital : vous vous organisez pour que vos proches n'aient rien à avancer, alors si le capital est versé 6 mois après, ça n'a plus beaucoup d'intérêt !


Enfin, faites attention au choix de votre bénéficiaire surtout avec l'option "capital" : personne ne vérifiera ce qu'il va faire de l'argent qu'il reçoit. Il peut parfaitement vous mettre dans du papier bulle et partir faire la fête à Ibiza...

Voilà, vous savez tout ! Pensez-y, prenez les devants et quand ce sera réglé, vous vous sentirez serein !


Thèmes connexes : assurance argent famille
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS