Les pièges à éviter quand on veut faire un crédit à la banque

Avant de souscrire un prêt, certains points doivent être vérifiés

--- Le ---

Vous envisager de demander un crédit immobilier ou un prêt à la consommation à votre banque ? Faites attention à certains détails avant la signature.

Les pièges à éviter quand on veut faire un crédit à la banque
© iStock - sasun1990 ©
La Rédac' Masculin
La Rédac' Masculin
Experts en optimisation masculine

Si vous devez souscrire un prêt, c'est que vous avez besoin d'argent rapidement pour faire un achat qui vous tient à coeur ou dont vous avez grandement besoin. Qu’il s’agisse d’une voiture, d’une maison ou d’un appareil électro-ménager. Mais ce n'est pas une raison pour accepter n'importe quel emprunt. Plusieurs points doivent être étudiés avant de signer.

Ce que vous devez savoir avant de faire un crédit

Il faut commencer par faire un comparatif des taux proposés par les différentes banques ou organismes financiers. Vous pouvez le faire vous-même ou charger un courtier de vous remplacer. Ce professionnel peut négocier plus facilement des taux intéressants (moyennant d'éventuels honoraires).

Une fois l'organisme financier choisi, ce dernier doit vous informer, expliquer ce qu'il vous propose. Vous devez être mis en possession de différents formulaires. La fiche d'information pré-contractuelle est obligatoire. Elle regroupe toutes les conditions du prêt. Elle doit donc vous informer sur le type de crédit, sa durée, son taux, le TAEG (Taux Annuel Effectif Global), les assurances, les échéances de remboursement, les frais, les indemnités et le délai de rétraction.

Toute offre de crédit est valable quinze jours pour les crédits à la consommation et trente jours pour les crédits immobiliers. Elle est définitive une fois que vous l'avez acceptée et signée.

Attention aux petits caractères

Vous avez trouvé le prestataire qui vous convient ? Parfait, vous pouvez continuer. Mais allez-y doucement, encore une fois !

Dans une offre de crédit, lisez bien les petits caractères. Certaines publicités proposent des taux à 2 % mais seulement pendant quelques mois puis ce taux passe à 20 % ! C'est le TAEG qui doit apparaître en plus gros caractères et il doit être accompagné d'un exemple.

Ne vous focalisez par sur le taux nominal de votre crédit

Pour un crédit immobilier, il ne faut pas seulement tenir compte du taux nominal du prêt. Ce qui doit être pris en compte, c'est le TEG, le taux effectif global. C'est lui qui prend vraiment en considération l'ensemble des frais. Ces derniers doivent être examinés avec soin.

Si vous empruntez 10 000 euros, par exemple, pensez à vérifier le coût du crédit pour savoir combien vous aurez payé une fois toutes les mensualités versées. 11 000 ? 12 000 ? Plus ? C'est la meilleure façon de savoir quelle offre est la plus avantageuse pour vous.

Ne pas oublier les frais "annexes"

Les frais de dossier varient de 300 à 800 euros avec une moyenne de 500 euros. Il est possible de les négocier.

L'assurance DIIT (Décès, Invalidité, Incapacité de Travail) est pour ainsi dire obligatoire. Mais vous êtes libre de souscrire un contrat d'assurance où vous le souhaitez. Elle peut représenter jusqu'à 15 % d’un prêt immobilier et ne doit donc pas être sous-estimée.

Qu'en est-il du regroupement de crédits ?

Certains y sont tout à fait hostiles quand d'autres les recommandent un peu trop chaudement. Et si cette solution ne manque pas d'intérêt, il convient d'être prudent.

Comme son nom l'indique, ce genre de service permet généralement de regrouper tous vos crédits (hors prêts immobiliers). Ainsi, vous n'avez plus qu'une mensualité à verser chaque mois et vous pouvez gérer plus facilement vos comptes. Mais privilégiez un interlocuteur reconnu pour éviter que ce regroupement n'occasion des frais supplémentaires malvenus.

Le crédit peut-il être racheté ou transféré ?

Le remboursement anticipé de crédit n'est pas forcément gratuit. Il est important de s'informer des modalités de rachat. Il faut aussi savoir si le reliquat du crédit peut être transféré sur un nouveau bien.

Dans tous les cas, il faut s'informer au maximum avant de signer. Maintenant, vous l’êtes au moins déjà un peu...


A LIRE AUSSI ...
A VOIR AUSSI EN VIDEO
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS