La saga Pontiac

Les dessous sulfureux d’une grande sportive

Des rues de Chicago aux plateaux hollywoodiens, la marque Pontiac s'est forgé une réputation sulfureuse. Après 82 ans d'existence, la firme de Détroit tirera bientôt sa révérence et laissera derrière elle un héritage sans égal dans l'histoire de l'automobile.


Pontiac à l'époque d'Al Capone
Pontiac, la voiture des gangsters ? Au début des années 1930, la firme la plus frime du moment sort des modèles tapageurs, à l'image de la Pontiac Sedan, symbole de la Prohibition. Avec son capot allongé et sa carrosserie rutilante, le modèle défraie la chronique. On l'associe volontiers à la mafia américaine et à son emblématique parrain : Al Capone. Les premiers modèles coupés et cabriolets voient alors le jour, comme la Pontiac Series 603.
Pontiac, au rythme du rock'n roll
Dans les années 1950, Pontiac conserve son gabarit massif et ses lignes arrondies. Mais la marque prend un coup de jeune : c'est l'heure de gloire du rock'n roll. Pontiac suit le tempo et produit des modèles cabriolets plus audacieux, comme la Pontiac Laurentian. Les derniers modèles imposants sortent à la fin de la décennie, avec notamment la Pontiac Chieftain Safari.


Plein gaz sur les véhicules sportifs
Pontiac négocie brillamment sa reconversion dans les années 1960 : fini le « lourd », place à l'aérien. Les modèles urbains, puissants et racés font une percée magistrale. Pontiac « lâche les chevaux » comme son illustre concurrent Corvette : moteurs vrombissants et consommation maximale pour les Pontiac Le Mans et GTO. C'est l'âge d'or des berlines sportives.  

Pontiac crève l'écran
Dans les années 1980, la firme américaine sort le grand jeu : la mythique Pontiac Trans Am (Firebird) de 1982 devient un culte hollywoodien. La célèbre série télévisée « K2000 »  popularise ce modèle véloce et très maniable, produit à près d'un million d'exemplaires.
22 ans plus tard,  la Pontiac Firebird crève à nouveau l'écran dans le film « Kill Bill » de Quentin Tarantino.


La polyvalence des années 2000
Les derniers modèles de Pontiac jouent la carte de la diversité : urbains ou sportifs, ils marquent un dernier virage dans la stratégie de la firme automobile. La Pontiac G6 est un exemple de cette évolution. Cette berline, conçue pour la conduite citadine, se décline en plusieurs modèles : coupés, cabriolets et classiques. La marque séduit les hommes pressés comme les pères de famille.

Fin 2010, le moteur de Pontiac s'éteindra définitivement. L'heure pour la flamboyante américaine d'entrer dans la légende

   

Partager