Ludovic Bonnet
Il y a 11 ans

Seat Exeo ST

L’Audi A4 du pauvre ?

La Seat Exeo n'a jamais caché ses liens de parenté avec l'Audi A4. Fabriquée sur la même plateforme que la voiture allemande, la déclinaison break de cette berline, la Seat Exeo ST, conserve cet héritage. Et si son prix est un atout de poids, la nouvelle Seat a d'autres cartes en mains.

La Seat Exeo a déjà fait couler beaucoup d'encre. Directement inspirée de l'Audi A4, ses détracteurs n'ont pas hésité à la qualifier de « copie conforme » de la berline allemande. L'Exeo ST, sa version break, repart sur les mêmes bases, en étant fabriquée sur la même plateforme que l'ancienne Audi A4 Avant.


Seat complète sa gamme
Dévoilée au salon automobile de Genève, en mars 2009, la Seat Exeo ST vient compléter le renouveau de la gamme du constructeur espagnol. Après la berline, l'Exeo ST offre une alternative tout à fait valable sur le marché des voitures familiales.

Car oui, comme tout break qui se respecte, l'Exeo ST s'adresse essentiellement aux familles. Pourtant, la comparaison avec la berline s'imposant, certains détails « surprennent » quelque peu. Et pas forcément dans le bon sens. Ainsi, le volume de coffre, qui varie de 440 à 1 350 litres, aurait été nettement plus sympathique avec quelques litres de plus. Car ce n'est pas forcément beaucoup plus que l'Exeo classique. D'un autre côté, la taille du coffre était déjà un reproche récurrent adressé à l'Audi A4 Avant.


Une voiture agréable à vivre
Dans l'habitacle, en revanche, on retrouve un compliment récurrent dès lors qu'il s'agit d'Audi – et des constructeurs allemands en général. La qualité et le confort sont donc au rendez-vous, même si l'espace aux places arrière est, là encore, un peu restreint. Une palette d'équipements de série relativement complète – et notamment un système audio à faire pâlir une petite salle de concert – contribue à rendre la Seat Exeo ST particulièrement accueillante.

Comme à l'habitude, cette Seat est propulsée par un moteur Volkswagen. Là encore, la rigueur allemande transparaît à tous les niveaux. Très agréable à conduire, à l'image de la berline Exeo, le break ST reçoit six motorisations.

Le malus est là…
Dans la gamme essence, ce sont un 1.6 l de 102 chevaux, un 1.8 l de 150 chevaux et un 2.0 TSI de 200 chevaux qui animent la belle espagnole. Relativement sobres, ils n'empêchent toutefois pas le Seat Exeo ST d'être frappée par un malus écologique de 750 euros, en raison d'émissions de CO2 avoisinant les 180 g/km.
Du côté des TDI, le break Seat reçoit deux blocs de 143 et 170 chevaux, qui sont, eux, épargnés par  le malus… sans toutefois pouvoir prétendre à un quelconque bonus. Un moteur de 120 chevaux sera ensuite disponible à partir de septembre 2009.


Une Seat neuve au prix d'une Audi d'occasion
En dépit du malus écologique de ses blocs essence, la Seat Exeo ST bénéficie d'un dernier argument de poids : son prix. Ce break Seat a tout d'une voiture allemande – moteur Volkswagen et carrosserie Audi – sauf son tarif. Ainsi, l'Exeo ST 1.6 essence de 102 chevaux est accessible à partir de 21 500 euros, tandis que le moteur diesel de base, le 2.0 TDI CR FAP de 143 chevaux, est disponible pour 26 350 euros… soit environ le même prix que l'Audi A4 Avant de… 2007.
A titre de comparaison, l'actuel break Audi et son moteur diesel de 143 chevaux coûtent 40 640 euros. Pour ceux qui en auraient encore douté, voilà bel et bien la preuve que le prestige et la réputation ont un prix.

 

Tags: seat

 

 

Ludovic Bonnet

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !