Nouvelle Jaguar XJ

La berline de luxe fait peau neuve

La nouvelle Jaguar XJ traduit la volonté de renouveau des designers de la marque britannique. Lignes épurées, silhouette dynamique, intérieur classieux à souhait et moteur relativement propre : voici la berline de luxe du 21ème siècle !

« La nouvelle Jaguar XJ redéfinit purement et simplement le précepte de berline de luxe sportive. Prodigieusement belle, exceptionnelle à conduire et forte d’une philosophie de design recherchée et audacieuse, elle relève tous les défis de notre monde en perpétuelle évolution. » Evidemment, tout cela n'est pas très objectif. Cela n'a rien de surprenant lorsque l'on sait que l'auteur de ces propos n'est autre que Mike O’Driscoll, directeur général de Jaguar Cars. Mais cela a au moins le mérite de traduire la volonté des responsables de la marque britannique. Jaguar est un constructeur automobile moderne et la nouvelle XJ est là pour le prouver.


40 ans de carrière
Croisement entre le coupé sportif et la berline de luxe, la nouvelle Jaguar XJ affiche en tout cas une silhouette dynamique qui rompt avec les anciens modèles de la marque… Et pas forcément si anciens, puisque les modèles XKR et XK8 sortis en 2005 – et dessinés par la même équipe – prennent aujourd'hui un léger coup de vieux avec le lancement de la XJ. Mais surtout, la XJ se devait de rompre avec sa devancière, dont la carrosserie tricorps avait vu le jour en 1968 !

Sous ses airs « révolutionnaires », la Jaguar XJ n'en rappelle pas moins son actuelle petite sœur, la XF. A l'avant, la nouvelle Jaguar XJ prend des airs félins, avec une grosse calandre et des phares – au xénon – très élancés. Mais c'est à l'arrière que cette voiture surprend le plus avec une silhouette très plongeante, des feux à LED – décidément très en vogue – et une surface vitrée plutôt restreinte.

Le passager est roi…
Ce dernier élément est compensé par le toit vitré panoramique, qui inonde l'habitacle de lumière et permet d'augmenter l'impression d’espace qui règne à son bord. Et à bord de la Jaguar XJ, les passagers sont plus que choyés. Une évidence pour une voiture qui se veut être une référence sur le marché des berlines de luxe.


… le multimédia aussi
Outre le confort des sièges en lui-même – cuir et bois sont omniprésents – l'habitacle de la nouvelle XJ jouit de nombreux équipements high-tech. Au premier rang desquels on retrouve un système audio haut de gamme à faire pâlir une chaine-hifi de salon ou encore un écran qui affiche les instruments virtuel haute définition de 12,3 pouces et qui s'ajoute à un écran tactile 8 pouces Double vision. A l'image du SplitView inventé par Mercedes, il permet aux passagers de visionner des films DVD ou des programmes télévisés tandis que le conducteur visualise les informations liées au fonctionnement de la voiture ou les instructions du système de navigation par satellite.

Le conducteur, s'il ne pourra pas profiter de l'écran central pour regarder la télé, aura le luxe de s'adonner à un autre plaisir inaccessible aux passagers : conduire la Jaguar XJ. Car être au volant d'une telle berline est indéniablement une source de plaisir pour quiconque aime les belles voitures.

De l'énergie à revendre
Il faut dire que la belle a de quoi faire sous le capot. La Jaguar XJ sera ainsi propulsée par un V6 diesel 3.0 de 275 chevaux – le même que la XF – ou par un V8 essence 5.0 de 385 chevaux atmosphérique ou 510 chevaux en version compressée – comme sur la XKR. Et forcément, avec une telle puissance, les performances grimpent en flèche : Jaguar annonce ainsi un temps de 6,4 secondes pour passer de 0 à 100 km/h avec le moteur diesel. Plus fort encore, 4,9 secondes suffisent pour la version 510 chevaux !


Des moteurs bridés
Les grincheux diront toujours qu'il ne sert à rien d'augmenter encore et encore la puissance des moteurs puisque ceux-ci ne pourront jamais tourner à plein régime sur route ouverte. D'ailleurs, Jaguar s'est montré raisonnable à ce niveau : la vitesse de pointe de ces bolides sera limitée à 250 km/h !

La nouvelle Jaguar XJ devrait être présentée au salon automobile de Francfort, du 17 au 27 septembre 2009

Prix : à partir de 78 000 euros
Premières livraisons au début de l'année 2010

Partager
Ludovic Bonnet

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !