WR
Il y a 10 ans

Mercedes SLS AMG

La renaissance de la 300 SL

Le constructeur allemand frappe encore une fois très fort. Puissance du moteur, allure racée, un véritable bolide aussi puissant que beau : la SLS AMG de Mercedes-Benz a tout pour entrer dans la légende.


Une ligne hors du commun
Le design de la voiture, voilà ce qui retient notre attention en posant le regard sur la SLS AMG. Massive à l’arrière, l’avant est profilé, pour une allure à la fois moderne… et un brin rétro, avec ses portes ailes de papillon. Car en voyant cette ligne incroyable, c’est bien sûr la 300 SL qui vient à l’esprit, célèbre modèle des années 50 qui possédait des ouvertures de portes similaires, ici revisitée en quelque sorte par le constructeur dans une version contemporaine.

Ses mensurations de rêve en font un véritable bolide taillé pour les circuits et la grande vitesse : 4,65 mètres de long, 1,95 mètre de large, 1,25 mètre de haut et un empattement de 2,70 mètres.

Derrière ces lignes se cache une motorisation unique. La SLS AMG allie définitivement raffinement et puissance. Son moteur développe pas moins de 571 chevaux soit 6 800 tours/minute et un couple de 650 Nm – alors que la voiture pèse à peine 1 620 kg, grâce à sa coque et sa structure en aluminium ultra-légères. Un rapport entre le poids et la puissance qui garantit à l’heureux conducteur de la Mercedes SLS des sensations incroyables avec un passage de 0 à 100… en 3,8 secondes ! Et avec ça, sa consommation reste plus que raisonnable avec seulement 12,9 l/100 grâce à un récupérateur d’énergie électrique et autres technologies mises au point par le préparateur AMG.

Côté bruit, là encore, Mercedes n’y a pas été par quatre chemins. La comparaison avec un jet n’est pas loin : le vrombissement sauvage du moteur V8 6.3 AMG caresse doucement les oreilles dès l’allumage, pour un plaisir de conduite décuplé.

Au choix, 4 programmes – Confort, Confort Sport, Sport Plus, Manuel – et le Race Start (système « Launch Control »), pour adapter sa conduite à ses envies. Une fluidité de conduite également due à la boîte automatique AMG à 7 vitesses dont est équipée la Mercedes SLS et qui fonctionne avec deux embrayages, pour un passage de rapport en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Il faut bien ça pour atteindre les 315 km/h, vitesse de pointe de la SLS !
Seule ombre au tableau de cette luxueuse voiture hors du commun : il faudra attendre le printemps 2010 pour pouvoir la conduire, et débourser plus de 177 000 euros…

Newsletter Masculin.com

L'actualité et nos derniers conseils

 

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Success
Error