Peugeot RCZ

L’Audi TT à la française ?

Chez Peugeot, les voitures sportives ont généralement de la gueule. Jusqu'ici représentée par le Coupé 407, cette sportivité sera désormais illustrée par un modèle qui a tout pour lui,  la Peugeot RCZ, rivale désignée de l'Audi TT.

Au début, ce ne devait être qu'un concept-car. Un de plus chez Peugeot. Comme les RC Pique et Carreau ou la 607 Féline en leur temps. En 2007, la marque au lion avait donc profité du salon automobile de Francfort pour dévoiler la 308 RCZ. Et face à l'engouement suscité par cette voiture, Peugeot a réagi pour transformer ce prototype en voiture de série.


Une voiture particulièrement belle
Et bien lui en a pris, au vu du modèle dévoilé à Francfort (encore !), fin septembre 2009. Car une nouvelle fois, la Peugeot RCZ – son nom définitif, semble-t-il – a séduit le public. Il faut dire que les designers de chez Peugeot ont particulièrement bien fait leur boulot. Une chose saute immédiatement aux yeux en regardant ce coupé : il ressemble étrangement à l'Audi TT. Une ressemblance qui en fait donc sa concurrente toute désignée. Et la Peugeot RCZ semble avoir toutes les cartes en main pour faire vaciller la suprématie (relative) d'Audi sur ce secteur.

Peugeot qui s'attaque à Audi, voilà bien un duel improbable au premier abord. La firme sochalienne est davantage habituée à produire des voitures citadines ou familiales – à l'exception des très réussies 207CC et 308CC – tandis que l'image d'Audi reste associée à une certaine image du haut de gamme.
La RCZ roule sa (double) bosse
Mais dans ce remake de David contre Goliath, on l'a dit, Peugeot a des armes à faire valoir. D'un point de vue esthétique, la Peugeot RCZ illustre à la perfection la félinité si chère à Peugeot. Lignes élancées, face avant bien profilée, la voiture féline est aussi très sportive. Sans compter que le double bossage du toit donne un charme supplémentaire à la petite Peugeot.


Les bagages plus à l'aise que les passagers
A l'intérieur, la RCZ risque en revanche de pâtir quelque peu face à sa rivale allemande. Certes, les finitions sont soignées, notamment avec un volant en cuir et un revêtement alu omniprésent. Mais on n'atteint pas encore la qualité de l'Audi. En termes d'habitabilité, la RCZ se montre évidemment peu généreuse avec les passagers arrière. Mais ce n'est pas forcément ce que l'on demande à ce genre de voiture. On ne demande pas non plus à un coupé sportif d'avoir un grand coffre. Pourtant, avec un volume de 384 litres annoncé par Peugeot, la surprise est de taille : à titre de comparaison, le coffre de la 308 berline n'est que de 348 litres !

Sous le capot, la Sochalienne aura aussi de l'énergie à revendre… sans toutefois rivaliser avec le 3.2 V6 Quattro de l'Audi TT ! A son lancement, la Peugeot RCZ accueillera donc deux blocs essence 1.6 THP de 156 et 200 chevaux. Ce dernier permettra au coupé français de passer de 0 à 100 km/h en 7,6 secondes pour une consommation en carburant annoncée à 7,1 l/100km. Le moteur diesel 2.0 HDI de 163 chevaux s'annonce encore plus performant, ne rejetant que 139 g/km de CO2 pour une consommation de 5,4 l/100 km.


Une RCZ plus accessible ?
Enfin, la Peugeot RCZ disposera d'un dernier argument de poids pour titiller l'Audi TT : son prix. Peugeot n'a encore pas officiellement dévoilé les tarifs de la RCZ. Mais un prix avoisinant les 26 000 euros pour le modèle de base ne paraît pas farfelu. C'est nettement moins que l'Audi TT Coupé 1.8 TFSI, qui culmine à 31 490 euros… ou moins si vous optez pour une Audi TT d'occasion !


Peugeot et le prestige
La guéguerre que se livrent depuis longtemps les constructeurs automobiles français et allemands va donc connaître une étape supplémentaire. Et si l'image de Peugeot et d'Audi ne jouera pas forcément en faveur de la marque au lion – les clichés sont toujours bien ancrés – la RCZ devrait démontrer que la sportivité et le haut de gamme à la française, c'est (encore) possible. Prochains éléments de réponse au printemps 2010.

Partager
Tags: peugeot
Ludovic Bonnet

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !