Mini : la retraite à 60 ans ? Jamais de la vie !

La Mini, une voiture qui vieillit sans prendre une ride

La petite citadine anglaise séduit toujours autant et pas seulement dans son pays natal. Depuis 60 ans, la Mini fait un tabac dans le monde entier, en version authentique ou relookée par BMW.

Il faut dire que dès sa création en 1959, l’Austin Mini avait déjà tout pour être une grande ! Un succès tout droit sorti de l’esprit de son créateur, Sir Alec Issigonis.

1959 : aux origines du succès de la Mini

Avec son moteur transversal compact et ses roues de petite taille, l’Austin Mini est à la pointe de l’innovation en 1959.

Mais pour comprendre son succès, il faut revenir 3 ans en arrière, en 1956. La crise du canal de Suez et la flambée des prix du pétrole ont marqué l’Angleterre. Sir Leonard Lord de la British Motor Corporation demande alors à ses ingénieurs de concevoir une petite voiture économique.

Le prototype de Sir Alec Issigonis est retenu en 1957. Deux ans plus tard, la voiture de poche est commercialisée et adoptée !

Mini Minimaliste

La première Austin Mini, la Mini Classic, pèse 600 kg toute mouillée pour 3,05 mètres ! Pas de place pour le superflu : un simple câble pour ouvrir la porte, une petite tablette en guise de tableau de bord, un tachymètre (pour mesurer la vitesse), une jauge à essence, un interrupteur pour le lave-glace et les phares et c’est tout !

Pas de place non plus pour le chauffage, seulement en option, même sur le modèle de luxe ! Pour 496 livres anglaises, vous aviez tout de même 34 chevaux, 848 cm³ de cylindrée et pouviez atteindre les 120 km/h.

La famille Mini s’agrandit

Très rapidement, l’Austin Mini est déclinée en plusieurs modèles. L’Austin Seven et Morris Mini Menor sortent des usines la même année que la Classic. En 1960, la Mini se décline en version Van et Estate, avec deux portes à l’arrière.

En 1961, la Mini pick-up voit le jour puis c’est au tour des versions haut-de-gamme : la Wolseley Hornet et la Riley Elf. Pour couronner le tout, la petite britannique se décline enfin en version cabriolet !

Une bombe sportive

Mais le modèle qui aura le plus marqué le petite monde de la Mini, c’est le modèle GT avec la Mini Cooper. La cylindrée passe alors à 997 cm³ et la Cooper atteint la vitesse de pointe de 136 km/h.

Six mois après son lancement, la Mini Cooper S devient la petite reine des rallyes : 3ème au classement du Rallye de Monte-Carlo en 1963, 1ère en 1964, 1965 et 1967. Il n’en fallait pas plus pour la propulser au top des ventes !
Si la Mini est arrivée sur le podium, c’est grâce au constructeur de Formule 1, John Cooper. Il gonfle le moteur de le Cooper pour en faire une voiture sportive et nerveuse, baptisée Mini Cooper S.

La Mini selon BMW : l'histoire continue !

Depuis 1994, Mini appartient au groupe BMW, qui lui a donné un sacré coup de jeune ! On retient notamment la Mini Coupé, dévoilée au salon automobile de Francfort 2009, année du cinquantième anniversaire de la marque.

Dix ans plus tard, Mini s'apprête à souffler ses 60 bougies. Pas question pour autant de penser à la retraite, bien au contraire. Après une Mini Cooper S E Countryman ALL4 hybride présentée au Salon de Los Angeles en 2016 puis un concept dévoilé à Francfort (encore !) en 2017, la version électrique de la Mini est attendue pour 2019. Décidément, cette petite anglaise n'a pas fini de nous surprendre !

60 ans après la sortie de la première Austin, la Mini n'a rien perdu de son charisme. Bien avant les autres, c'est elle la petite qui avait tout d'une grande.
60 ans après la sortie de la première Austin, la Mini n'a rien perdu de son charisme. Bien avant les autres, c'est elle la petite qui avait tout d'une grande.
60 ans après la sortie de la première Austin, la Mini n'a rien perdu de son charisme. Bien avant les autres, c'est elle la petite qui avait tout d'une grande.
60 ans après la sortie de la première Austin, la Mini n'a rien perdu de son charisme. Bien avant les autres, c'est elle la petite qui avait tout d'une grande.
60 ans après la sortie de la première Austin, la Mini n'a rien perdu de son charisme. Bien avant les autres, c'est elle la petite qui avait tout d'une grande.
60 ans après la sortie de la première Austin, la Mini n'a rien perdu de son charisme. Bien avant les autres, c'est elle la petite qui avait tout d'une grande.
Partager