L’inoubliable Mercedes 300SL

Une voiture d’exception à plus d’un titre

Tout homme qui a croisé un jour sur son chemin la Mercedes 300 SL s’en souvient. Avec son allure atypique – due notamment au système d’ouverture des portes plutôt surprenant – et sa puissance, ce petit bolide des années 50 est resté dans l’histoire de l’automobile. Découvrez cette voiture sportive légendaire, véritable petit bijou.


Tout commence aux 24h du Mans
A l’origine de ce modèle atypique, les 24 heures du Mans. La Mercedes 300 SL remporte la célèbre course, en 1952. Face à ce succès, la marque à l’étoile décide de lancer le modèle sur le marché automobile.


C’est à ses portes que la Mercedes 300 SL (SL pour « Sport Leight ») doit son surnom de « gullwing », littéralement « aile de mouette ». Plus qu’une innovation d’un point de vue du design, ces portières « papillon » répondent en fait à une contrainte technique. Le châssis de la 300SL remonte haut : impossible de mettre un système d’ouverture de porte classique.

Pour pénétrer dans l’habitacle de la voiture, il faut d’ailleurs faire preuve de souplesse, une vraie technique ! Le volant est amovible pour pouvoir laisser passer les jambes du conducteur.
Pour pallier ces aspects peu commodes, une version roadster fut sortie en 1957.

260 km/h ! C’est la vitesse que pouvait atteindre cette petite voiture grâce à son injection directe, la première du genre ! Et quand on sait à quelle vitesse pouvaient aller les automobiles à cette époque, cela n’est pas étonnant qu’elle ait été classée comme la voiture la plus rapide du monde dans les années 50 !

La prouesse est rendue possible grâce au travail effectué par Mercedes pour alléger le châssis et à son design, très étudié pour optimiser l’aérodynamisme de la voiture. Résultat : la belle allemande passait de 0 à 100 en moins de 10 secondes !

Construite à moins de 1 500 exemplaires, la Mercedes 300 SL, dotée d’une sellerie en cuir, est entrée dans la légende aussi pour sa rareté. Les heureux possesseurs de cette voiture ont cependant dû débourser à l’époque plusieurs centaines de milliers d’euros pour acquérir cette merveille.

Ce modèle est tellement légendaire que la marque allemande a même réinterprété le modèle avec la Mercedes SLS AMG.

Partager