4 choses (importantes) à savoir avant de retaper une vieille voiture

De nombreux hommes rêvent de restaurer une voiture ou une moto de collection. Mais tout le monde peut-il vraiment retaper une belle ancienne ?

Retaper une vieille voiture est un rêve caressé par de nombreux passionnés de l’univers automobile. Ne nous voilons pas la face, il s’agit là bien souvent d’une tâche titanesque. Mais ne boudons pas pour autant notre plaisir, car c’est aussi avant tout une formidable et enrichissante aventure !

Alors, si, vous aussi, vous souhaitez restaurer une voiture (ou même une moto) ancienne, voici 4 conseils bien pratiques avant de vous lancer.

La patience est votre meilleure amie

Première chose : il est vraiment important de savoir que la restauration de voitures de collection ou anciennes demande un investissement en temps et en énergie conséquent. Financièrement, tout dépend bien sûr de l’état général de votre futur petit bijou.

Ne comptez donc pas vos heures, tout en sachant que cela vous prendra certainement beaucoup plus de temps que prévu initialement !

Il ne faut pas surestimer ses capacités

Généralement, plus un véhicule est ancien et plus il est « simple » mécaniquement parlant. Un bon bricoleur ayant suivi quelques cours élémentaires de mécanique peut donc espérer démonter et remonter celui qu’il désire remettre en état sans trop de problèmes.

Mais attention : il ne faut pas surestimer ses capacités et ne pas hésiter à faire appel à un professionnel pour les tâches les plus délicates ou celles que l’on ne maîtrise pas totalement ! On peut en effet raisonnablement penser que changer des pneus de moto ou de voiture, remplacer une batterie ou des plaquettes de frein n’est pas trop compliqué. Mais imaginez simplement que vous deviez travailler sur une pièce de moteur très ancienne en très mauvais état, peut-être unique et valant donc plusieurs milliers d’euros… Il serait dommage de commencer l’opération sans avoir la certitude de pouvoir arriver au bout.

Savoir où trouver des pièces de rechange

Les pièces, justement, peuvent aider dans le choix du modèle à acquérir. Vouloir retaper une belle ancienne du début du vingtième siècle ou une Américaine des années 1970, c’est très bien. Mais êtes-vous sûrs de pouvoir trouver facilement des pièces de rechange ?

Dans le cas d’une Traction ou d’une Mustang, pas de problème. Mais pour d’autres références, le simple fait de trouver la bonne pièce peut se révéler être l’étape la plus compliquée de la restauration !

Savoir s’organiser, c’est essentiel

Disposer d’un espace de travail assez grand et bien éclairé est également indispensable. Car il faut savoir qu’une voiture est composée de plusieurs milliers de pièces. Il faut donc être à même de pouvoir les stocker toutes durant la durée de la restauration.

Il va sans dire qu’il est nécessaire de prendre des notes durant le démontage, afin de se souvenir d’où chacune d’entre elles provient. Un peu d’organisation est indispensable si vous voulez réussir votre projet de restauration.

Plutôt américaine, française, italienne ou allemande ?

En matière de voitures anciennes, le choix ne manque pas. Américaine, française, italienne ou allemande ? La décision vous appartient ! Mais sachez que chaque modèle a ses propres particularités, qu’il faut prendre en compte avant de commencer la restauration.

Par exemple, une voiture américaine sera généralement plus facile à restaurer, car les pièces sont plus faciles à trouver. En revanche, il sera plus difficile de trouver un spécialiste qui pourra vous aider dans vos travaux.

Pour une voiture française, c’est tout le contraire : les mécaniciens spécialisés dans les voitures anciennes sont beaucoup plus nombreux, mais il sera plus compliqué de trouver les bonnes pièces.

Quant aux voitures italiennes ou allemandes, elles sont souvent considérées comme étant les plus belles. Mais ce sont aussi les plus difficiles à restaurer, à la fois en raison de la difficulté à trouver des pièces et du haut niveau d’expertise requis.

Ce ne sont là que quelques conseils à garder en tête avant de commencer votre projet de restauration de voitures anciennes. En suivant ces simples conseils, vous serez sûr d’éviter certains pièges et de profiter au maximum de cette expérience unique !