Citroën C4 Cactus : le crossover qui se prend pour une berline

Citroën offre un restylage en profondeur à sa C4 Cactus

--- Le ---

Dévoilée en 2014, la Citroën C4 Cactus se distinguait par son originalité, au risque de diviser. Plus sage, la version restylée débarque en cette fin 2017.

Citroën C4 Cactus : le crossover qui se prend pour une berline
© Citroën Communication ©
Ludovic Bonnet

Rédacteur en chef
Masculin.com
[Google+]

Bye bye les airbumps

Un mot suffit pour désigner la C4 Cactus lancée par Citroën au salon de Genève 2014  : airbump. Mais si, vous savez, ces petits coussinets en plastique, placardés sur les flacs de la voiture et censés la protéger des chocs, notamment sur les parkings.

Ces attributs avaient le mérite de rendre la C4 Cactus reconnaissable entre mille (au moins de profil). Mais aussi de faire de ce crossover urbain un modèle fun et original. Revers de la médaille, cette particularité esthétique est loin d'avoir fait l'unanimité. Pendant que certains saluaient l'audace des designers, d'autres moquaient le caractère "un peu mastoc" de ces airbumps.

Citroën en a pris bonne note et les a quasiment fait disparaître de la version restylée. C'est la première chose qui saute aux yeux en voyant ce nouveau modèle. Plus discrets, les coussinets protecteurs prennent désormais place au bas des portières. Cela a pour effet de totalement changer l'allure du véhicule, qui semble moins baroudeur et davantage taillé pour la ville. Normal : la nouvelle C4 Cactus est amenée à remplacer la berline C4 et à laisser le champ libre à un autre modèle fun et polyvalent, le C3 Aircross. Si Citroën a limité les risques d'un point de vue esthétique, ce changement de segment est un sacré pari !

Nouveau visage

Au-delà des airbumps, les barres de toit, autrefois de série, ne sont proposées qu'en option sur cette nouvelle version. Parmi les autres modifications, citons le nouveau dessin de la calandre, en double étage, avec des phares plus grands et de nouvelles prises d'air.

A l'arrière, la C4 Cactus 2018 se pare de nouveaux optiques 3D et le plastique tend encore à se faire plus discret. Enfin, la personnalisation est de mise avec une bonne trentaine de combinaisons possibles pour la carrosserie et les airbumps.

Bienvenue à bord

L'autre grosse évolution de la C4 Cactus se trouve à l'intérieur. Citroën a voulu rendre sa voiture plus accueillante aussi bien pour le conducteur que ses passagers. Cela passe notamment par l'installation de nouveaux sièges, plus doux et plus moelleux. Même la personne qui prendra place au milieu de la banquette arrière devrait y trouver son compte (à confirmer lors des essais !).

Au niveau de la planche de bord, les lignes restent horizontales et le minimalisme des commandes saute aux yeux, de même que les nombreux rangements. On regrettera peut-être l'omniprésence du plastique, pas forcément valorisant mais qui reste qualitatif.

L'écran central de 7 pouces affiche de nombreuses informations et on saluera notamment l'apparition de la fonction Mirror Screen (avec compatibilité Android Auto et Apple CarPlay). De nombreuses aides à la conduite sont également au menu, parmi lesquelles la caméra de recul, la surveillance des angles mort, le freinage d'urgence ou encore le contrôle de l'attention du conducteur (toutes les deux heures, la pause s'impose !).

Deux derniers points viennent ternir ce joli tableau : les vitres arrière peuvent simplement s’entrebâiller et non s'ouvrir complètement (dommage d'autant que les surfaces vitrées sont assez réduites) et le volume du coffre reste relativement faible (de 358 à 1170 litres selon la configuration).

Enfin, concernant la motorisation, la nouvelle C4 Cactus devrait rester fidèle à ses blocs Puretech essence de 82, 110 et 130 chevaux. Suivant la tendance actuelle, l'offre diesel devrait être réduite lors du lancement, au printemps 2018, avec simplement un moteur HDi de 100 chevaux.

Découvrez la Galerie Photo

Thèmes connexes : citroen
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS