La Nissan Leaf arrive

La voiture électrique devient réalité

La Nissan Leaf va être commercialisée dès le printemps 2011. Et si la petite électrique a de sérieux atouts, force est de constater qu’il va falloir payer le prix fort… Il faudra en effet débourser pas moins de 30 000 euros pour en faire l’acquisition. Une somme importante, mais la dernière née de chez Nissan en vaut peut-être le coup…

Au premier coup d’œil, la Nissan Leaf parvient à frapper les esprits. Après le nouveau Qashqai et le Juke, les designers de chez Nissan démontrent une fois de plus qu’ils savent apporter une touche d’excentricité à leurs automobiles.


Un design étudié pour gagner en autonomie
Du côté de la Leaf, c’est essentiellement à l’arrière du véhicule que cela se remarque, avec des feux particulièrement effilés et des courbes très arrondies. Et si certains n’aimeront sans doute pas cette originalité, il peut être utile de préciser que le design de la petite Nissan répond aussi à des contraintes « énergétiques ». Tout a été effectivement pensé afin de gagner en aérodynamisme et donc en autonomie, le principal problème des voitures électriques… Ainsi, les feux avant ont été dessinés pour diriger le flux d'air à l'écart des rétroviseurs, le becquet arrière réduit la traînée alors que le fond plat optimise l'écoulement d'air. Les grincheux pourront toutefois noter que l’autonomie annoncée de la Leaf est de 160 km « seulement ». Le moteur électrique qui permet cela  développe pour sa part 80 kW, soit 109 chevaux, autorisant une vitesse de pointe de 144 km/h.

L’originalité de la carrosserie de la Leaf tranche avec la sobriété de l’habitable. Sobre, peut-être, mais surtout moderne et bien équipé. Jouant la carte écologique à tous les niveaux, Nissan a fait en sorte d’utiliser matériaux de couleur claire dont beaucoup sont issus du recyclage – le constructeur annonce même que 20% du poids de la voiture est issu de matériaux recyclés…
Des équipements de confort nombreux et en série
Pour ce qui est de la qualité même de ces matériaux, on reste loin de l’élégance et du luxe de certaines grandes berlines. Certes, la Leaf joue dans la cour des compactes – avec les Golf, Peugeot 308 et Citroën C4 entre autres – mais son prix – oui, on y revient ! – donne envie de plus.
Pour autant, l’habitabilité a été soignée et 5 passagers peuvent confortablement prendre place à bord de la Leaf. Nissan a d’ailleurs pris soin de chouchouter tout le monde, avec de nombreux équipements de confort disponibles en série : climatisation automatique, régulateur de vitesse, caméra de recul, système de navigation dernier cri.

Ce dernier, baptisé Carwings, diffuse des informations très pratiques sous ses airs de gadget : autonomie restante, la localisation des bornes de recharge les plus proches ou encore possibilité de programme les heures de charge – pour profiter des heures creuses par exemple – ou la mise en route du chauffage, histoire d’avoir une voiture toujours à la bonne température !

La Nissan Leaf a véritablement beaucoup d’atouts pour séduire. Extérieur atypique, intérieur accueillant, zéro émission grâce à son moteur électrique… A priori, elle a même carrément tout pour plaire. Sauf, on l’a déjà dit et redit, son prix ?
Un surcoût amorti en 10 ans
Proposée à 35 000 euros, la Nissan Leaf bénéficie d’un bonus écologique maximal de 5 000 euros, mais son prix la place tout de même largement au-dessus de ses concurrentes : environ 5 000 euros. Mais Nissan connaît la musique et n’hésite pas à avancer un argument qui pourrait être décisif : à l’usage, la Leaf ne coûte que 2 euros / 100 km, soit 300 euros / 15 000 km pour se rapprocher d’une utilisation annuelle moyenne.

En comparaison, une berline traditionnelle, dont la consommation en carburant s’élève généralement autour de 4,5 l/100 km, coûtera environ 800 euros / 15 000 km si l’on prend un prix de 1,20 euro pour le gazole… 500 euros de différence, ce qui signifie que le surcoût de la Leaf est amorti en 10 ans.

Du coup, l’intérêt n’est évidemment pas le même pour tous les conducteurs. Destinée à un usage essentiellement citadin, la Nissan Leaf semble donc s’adresser à ceux qui parcourent peu de kilomètres. Pas sûr que ces derniers aient donc envie de débourser une si grosse somme pour leur voiture.
Il n'empêche, avec sa Leaf, Nissan démontre brillamment que la voiture électrique a tout pour devenir le standard de demain… si tout le monde joue le jeu.

Commercialisation prévue au premier trimestre 2011
Prix : 30 000 euros

Et comme des images valent souvent mieux qu'un long discours, voici une vidéo qui vous permettra de découvrir la Nissan leaf sous toutes les coutures !

Nissan Leaf
envoyé par Masculin_com. – Voiture, camion et deux roues en vidéo.

Partager
Ludovic Bonnet

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !