[ESSAI AUTO] Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio : le SUV le plus rapide du monde

Sportif et bestial : on part à l’assaut du Castellet avec le Stelvio Quadrifoglio

--- Le ---

Avec plus de 500 chevaux sous le capot et un 0 à 100km/h en moins de 4 secondes, l’Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio est un SUV qui dépote !

[ESSAI AUTO] Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio : le SUV le plus rapide du monde
DR ©
Perrine

Rédactrice auto

En hommage au plus haut col italien, nous vous avions fait découvrir le Stelvio, premier SUV Alfa Romeo. Aujourd'hui, siglé du mythique trèfle vert au cœur de son V6, nous vous faisons découvrir le Stelvio Quadrifoglio : bienvenue à bord du SUV le plus rapide du monde !

Au cœur des Baux de Provence, nous avions aimé le Stelvio pour son élégance, sa qualité de finition et son dynamisme essentiellement procuré par l'excellente plateforme Giorgio, inaugurée sur la Giulia. Aujourd'hui équipé d'un V6 bi-turbo de 510 ch conçu en étroite collaboration avec Ferrari, nous découvrons un tout autre SUV, résolument sportif, et ce, dans le cadre exceptionnel qu'est le circuit du Castellet dans sa configuration de Grand Prix !

Des performances à faire pâlir les autres SUV

3,8 secondes pour réaliser un 0 à 100km/h, 282 km/h en vitesse de pointe, 600Nm de couple... Des chiffres qui ont de quoi faire pâlir la famille des SUV et qui l'impose clairement comme le meilleur rapport prix/performances.

Ce Stelvio Quadrifoglio, qui emporte à son bord toute la tradition Alfa Romeo, a été allégé pour une meilleure efficacité. Aussi, on retrouvera à plusieurs reprises du véritable carbone, comme sur l'arbre de transmission (-15kg), mais également de l'aluminium sur les portes, hayon, moteur, freins pour un gain de poids non négligeable qui après régime amènent l'engin à 1830kg.

Le Stelvio Quadrifoglio affiche la couleur !

Sans hésiter, nous choisissons notre modèle dans une belle robe bleu Misano qui laisse ressortir de beaux étriers de frein rouges en carbone céramique. Quatre belles sorties d'échappement, des rétroviseurs profilés, bref, notre Stelvio est clairement conçu pour aller vite !
 
L'intérieur est raffiné tout en restant sportif. Aussi, selon l'usage ou l'esprit, il sera possible de choisir des sièges Sport cuir/Alcantara ou bien de superbes sièges Sparco avec une coque en fibre de carbone (option).

Dans un réel souci du détail, on appréciera les élégantes surpiqûres rouges, l'écran 7" au design plutôt sobre et la visibilité des informations essentielles: Rien n’est en trop mais tout y est ! Alors, pour réveiller tout ce raffinement, nous appuyons à gauche du volant sur le gros bouton rouge Start !

Les 510 chevaux partent au galop

Une rauque mélodie perceptible de l'intérieur malgré l'excellente insonorisation s'échappe des diffuseurs alors que les 510 chevaux entrent en piste.

Mode "Race" enclenché, les soupapes de l'échappement sont libérées... Obéissante, la bête s'élance au triple galop dans un rugissement de contentement. A l'intérieur aussi, quel bonheur, mais surtout quelle belle surprise de pouvoir être au volant d'un SUV au comportement de GT !
 
La transmission intégrale Q4 (associée à l'excellente boîte auto ZF 8 rapports), qui gère en temps réel le couple à envoyer sur chaque roue, permet une direction particulièrement précise. Par ailleurs, en plus de la plateforme Giorgio, l'étonnante fougue de la bête provient également de l'Alfa Torque Vectoring qui optimise la motricité et se voit enrichi de suspensions dynamiques.

Et quelle émotion lorsque notre bel italien s'est propulsé sur ligne droite du Mistral à pleine vitesse... Efficaces, nos freins carbone-céramiques aurons stoppé notre allure alors de 280 km/h sans même ressentir la moindre remontée dans le volant.

Condensé technologique, le Stelvio Quadrifoglio propose un très bon niveau d'équipement de série. Au quotidien, on appréciera l'Apple CarPlay ou Android Auto pour des trajets moins sportifs que le nôtre aujourd'hui. Peu gourmand pour sa catégorie (9l/100km), c'est en toute sécurité (troisième meilleur du marché au crash-test) que l'on aimera voyager à bord de ce confortable et spacieux SUV.

Sur le parking de l'aéroport, j'ai laissé les 510ch auxquels je m'étais attachée. En guise de remerciement, je me suis retournée une dernière fois pour regarder les deux prises d'air qui, pendant deux jours, ont alimenté le cœur de la bête : cet animal plein de noblesse qui m'a simplement conquise.

Découvrez la Galerie Photo

A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS