Maserati Eldorado : la voiture au nom de glace

Une monoplace de légende qui fut la première voiture de course sponsorisée en Europe

--- Le ---

Si elle évoque le Grand Ouest et la ruée vers l'or, la Maserati Eldorado doit bien son nom à... un marchand de glaces italien !

Maserati Eldorado : la voiture au nom de glace
Maserati ©
La Rédac' Masculin
La Rédac' Masculin
Experts en optimisation masculine

Il y a 60 ans, un marchand de glaces italien a souhaité faire connaitre sa marque hors d'Italie. Pour se faire de la "pub", il s'adresse à Maserati. C'était la naissance de l'Eldorado, la première voiture de course sponsorisée en Europe.

L'Eldorado a 60 ans en 2018

La Maserati Eldorado est devenue célèbre en 1958. Non par ses performances en course mais parce qu'elle fut la toute première monoplace européenne sponsorisée par une marque qui n'avait rien à voir avec le monde automobile.

Elle a soufflé ses 60 bougies le 29 juin 2018. En 1958, elle avait effectivement pris le départ sur la piste de Monza, pilotée par Stirling Moss, le fameux pilote britannique.

Un glacier à la conquête du monde

Gino Zanetti était propriétaire d'une société de glaces, l'Eldorado. Il voulait que sa marque soit connue dans le monde entier. Pour cela, il a demandé à Maserati de créer une voiture de course au nom de sa marque pour courir le "Trofeo dei dû Mondi", le Trophée des deux Mondes.

Inspirée des 500 miles d'Indianapolis, cette course réunissait les meilleurs pilotes américains et européens.

Mais à quoi ressemble la Maserati Eldorado ?

La voiture fut construite rapidement. Cette Maserati Tipo 420/M/58 Eldorado était équipée d'un moteur V8 qui développait 410 ch et pouvait atteindre 350 km/h. Avec sa carrosserie en aluminium fabriquée entièrement à la main, elle ne pesait que 758 kg.

L'Eldorado de 1958 était couleur crème avec le nom Eldorado en grosses lettres noires de chaque côté. Il y avait aussi deux logos plus petits à l'avant et le logo représentant la marque, une tête de cow-boy souriant, au centre du capot et sur chaque aileron arrière.
Le mot "Italia", lui, était peint en rouge et l'on retrouvait aussi le nom du pilote, Stirling Moss.

A Monza, en 1958, la Maserati Eldorado finira 7ème à l'issue de la troisième manche, malgré un accident sans gravité.
L'année suivante, l'Eldorado participa à l'Indianapolis 500 mais avec une finition rouge et toujours le nom du sponsor en lettres blanches. A défaut de briller en course, cette voiture a marqué l'histoire du sport automobile à sa façon. Et 60 ans plus tard, l'Eldorado de 1958 fait désormais partie de la Collection Panini à Modène.

Découvrez la Galerie Photo

Thèmes connexes : maserati mythe insolite
A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS