[ESSAI AUTO] Citroën Berlingo : c'est bonbon pour le moral

Le nouveau Berlingo est bien plus qu'un simple monospace

--- Le ---

Le Citroën Berlingo ne jouit pas toujours d'une image très sexy. Pourtant, ce véhicule polyvalent ne se concente pas d'être une voiture à papa.

[ESSAI AUTO] Citroën Berlingo : c'est bonbon pour le moral
Citroën ©
Alain Daldem

Passionné d'automobile (entre autres) | www.3lezards.com [Google+]

Sur le marché automobile, on trouve des monospaces, des SUV, des berlines, des utilitaires... et à la croisée des chemins, il y a le ludospace. Citroën a créé ce segment en 1996 avec une version familiale de son utilitaire alors nouvellement né, le Berlingo. Et depuis, il ne cesse d'évoluer.

Même si on en croise encore d'increvables dans nos campagnes, il est bien loin le temps des utilitaires type C15. Ces véhicules autrefois très sommaires dans leur présentation sont devenus plus douillets, avec des vocations familiales. Le Berlingo Multispace revient ainsi dans une nouvelle version dans l'air du temps.

Un cross-over ressemblant à un utilitaire... et vice et versa !

La tendance actuelle est aux SUV. Avec le Citroën Berlingo, on ne sait plus trop si on a affaire à un crossover ressemblant à un utilitaire, ou vice-versa. Le cahier des charges prend clairement en main cette contrainte, et le look du véhicule est certes décalé, mais plutôt en phase avec l'esprit des véhicules grand public.
On retrouve un style rappelant la première C4 Cactus avec des barres de toit design, ou des protections façon Airbump. Pour un acheteur potentiel, le côté baroudeur restera l'impression dominante.

Malgré son gabarit (longueur de 4m40, largeur de 2m107) et sa hauteur qui fait appréhender certains parkings (1m844), la prise en main est facile. Il faut dire que, dans notre version d'essai, l'équipement est digne d'une berline, au point que cela en est déroutant : limitateur/régulateur adaptatif de vitesse, afficheur tête-haute, lecture des panneaux, détecteur d'angles-morts, assistance active au maintien dans la voie, climatisation bi-zone, chargeur à induction… on est dans un monospace familial qui ne dit pas son nom !

Confortable et accueillant, le Berlingo est prêt pour "l'aventure"

Sur la route, le Berlingo a sa personnalité plutôt attachante. Il n'est pas aussi dynamique qu'un monospace type C4 Spacetourer (ex Picasso) dans les grandes courbes. On sent alors une légère prise de roulis et on lève un peu le pied, plus pour le confort personnel que pour des raisons de sécurité.

Par contre, haut perché et avec des suspensions assez souples, il est très confortable et se joue des dégradations de la route… ou des dos d'âne : on les passe bien mieux qu'avec n'importe quel véhicule généraliste ! La boite de vitesse automatique se fait oublier par son efficacité, et l'insonorisation est globalement bonne. Les larges surfaces vitrées rendent également le voyage très agréable, mais on notera tout de même une vision latérale parfois délicate lors d'un croisement, le montant des portes étant large. On s'habitue en tout cas très vite à cette sensation de liberté.

Si le véhicule s'en sort bien sur tous types de routes, c'est bien sûr lorsque vous partirez pour un week-end d'aventures que le Berlingo prendra tout son intérêt. Comprenons-nous bien, l'aventure, c'est parfois juste d'avoir les enfants à l'arrière pour partir en pique-nique. Mais la possibilité de moduler l'espace en repliant chaque siège de façon indépendante, de ranger des jouets dans les nombreux espaces sous le plancher, ou l'astucieux coffre situé sur le haut du coffre : tous les espaces sont optimisés pour être utilisés !

Le volume de coffre de 597 litres sous tablette (983 litres sous pavillon) permet d'emporter bagages ou vélos sans crainte de manquer de place. Doit-on parler des 2126 litres lorsque le rang des sièges arrière est rabattu ? La grande porte arrière peut être délicate à manipuler en ville, mais la vitre s'ouvre de façon indépendante, rendant de grands services.

Un véhicule qui affiche sa différence

Ce nouveau Berlingo est attachant et extrêmement moderne ! On peut oublier le côté utilitaire rebadgé, c'est un véhicule à part entière dans la gamme Citroën.

Disponible à partir de 21 850€, ce n'est certes pas une solution "low cost" comme le serait un Dacia Duster. Mais c'est une alternative intéressante à un petit SUV ou à un gros monospace. Le tout avec un style qui le rend forcément différent de l'essentiel de la production.

Découvrez la Galerie Photo

Thèmes connexes : essai auto-moto citroen
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS