[ESSAI AUTO] Citroën C4 Cactus : le SUV devenu berline

Nouveau look pour une nouvelle vie pour la berline C4 Cactus

--- Le ---

On connaissait le SUV C4 Cactus. Désormais, il faudra compter avec la berline du même nom. Mais qu'apporte ce changement ? Que penser de cette nouvelle C4 ?

[ESSAI AUTO] Citroën C4 Cactus : le SUV devenu berline
© Citroën Communication / DR ©
Alain Daldem

Passionné d'automobile (entre autres) | www.3lezards.com [Google+]

A l’origine naquit le C4 Cactus, puis pour le remplacer arriva la C4 Cactus. Compliqué non ? C’est pourtant l’histoire d’un crossover, remplacé par une berline : le nom est le même, l’allure est la même, mais le produit change. Explications.

Le premier C4 Cactus, déjà entre deux eaux

Avec le C4 Cactus de première génération, Citroën voulait se positionner sur un segment à mi-chemin entre la berline et le crossover, mêlant design et simplicité. Le style était plutôt flatteur avec des surfaces extérieures rondes et lisses, plus propres à un concept-car qu’à un modèle de série.

L’intérieur se voulait confortable et économique avec une planche de bord dépouillée et des choix radicaux à l’image des vitres arrières fixes, juste entrouvrables (un élément qui avait déjà couté cher à la DS4). Mal positionné et avec une différence tarifaire peu attractive face à la concurrence, le véhicule n’atteint pas ses objectifs de vente.

Dans le même temps, la compacte C4 lancée en 2010 avait besoin d’être remplacée. Pas de problème, que des solutions pour Citroën qui va alors faire d’une pierre deux coups en disant au revoir à son crossover et bonjour à sa nouvelle compacte en faisant un très profond lifting de son véhicule mal aimé.

Quoi de neuf avec la nouvelle C4 Cactus ?

En pratique, la Citroën C4 Cactus nouvelle génération voit sa face avant adopter l’identité de la gamme Citroën. Les (trop) proéminents Airbump disparaissent sur les flancs au profit de baguettes plus discrètes sur le bas des portes. Les barres de toit s'effacent elles aussi et la ligne générale est rabaissée, faisant oublier l’aspect crossover d’origine.

A l'intérieur, la planche de bord ne change pas mais l’ensemble se veut plus cossu, avec des sièges gardant un aspect "fauteuil" et profitant d’une garnissage haute densité, et d'une banquette arrière fractionnable. Le véhicule devient ainsi globalement plus agréable à regarder, tout en gardant son côté un peu ovni face à ses concurrentes.

La C4 Cactus face à la concurrence

Et ses concurrentes, ce sont justement les Renault Megane, Peugeot 308 et autres Volkswagen Golf. Sur ce segment où l’on attend une routière bonne à tout faire, le nouveau Cactus s’en sort bien grâce à ses nouvelles suspensions à butée hydraulique. Celles-ci permettent un confort de très bon niveau, et une excellente tenue de route en courbes. Certes, on ne concurrence pas les dernières générations de l'Hydractive, mais c’est parfait et à coût maitrisé pour la majorité des conducteurs. Volant en main, la différence avec les ténors du marché ne sautera cependant pas aux yeux.


Intérieur de la berline Citroën C4 Cactus

Et au volant, ça donne quoi ?

La planche de bord héritée de la précédente génération change du reste de la production automobile. Très dépouillée, avec un écran type LCD face au conducteur, on ne dispose que des informations principales sous les yeux. Pour les données comme la consommation, il faudra se tourner vers l’afficheur central. Ce n’est pas problématique, mais c’est surprenant de voir la quantité de choix différents au sein même de la gamme du constructeur (les commandes au volant changent aussi d’un modèle à un autre).

On est également surpris au début par la visibilité intérieure qui semble réduite, peut-être à cause de l’habitude de conduire de plus en plus souvent des SUV aux larges surfaces vitrées. Mais cela donne un petit aspect sportif à l’auto, plutôt plaisant. L’habitude prise, ce n’est pas un défaut et aucun angle mort important n’est à déplorer.

Animée par un moteur essence Puretech de 130ch, la C4 de notre essai est agile en ville et sur route, et son appétit contenu. La boite manuelle est tout particulièrement agréable à utiliser, une des meilleures de la catégorie.

La direction est précise, et même si on est loin d’avoir des prétentions sportives à son volant, on prend un réel plaisir à conduire cette C4 qui se faufile avec aisance dans tous les pièges de la circulation. Sans aucun doute, c’est le point fort de ce véhicule !

En résumé, notre avis sur la nouvelle Citroën C4 Cactus

Reste à savoir si l’auto peut réellement remplacer une C4 au sein de la gamme du constructeur, et concurrencer les compactes du segment. D’un point de vue dynamique, sans aucun doute. D’un point de vue pratique, avec une longueur de 4m17 et un coffre de 348 litres, le véhicule est dans la moyenne basse de la catégorie. Les vitres arrière fixes et les plastiques plus simples qu’ailleurs ternissent aussi le glamour de l’auto. Par contre, tout cela lui donne un atout : elle redevient une vraie compacte, alors que, au fil des années, ce segment a eu tendance à s’embourgeoiser beaucoup trop. A se demander pourquoi Citroën tient tant à parler de berline pour ce modèle ! Sa force est justement dans son retour aux sources de ce type de véhicule.

En faisant du neuf avec du vieux, Citroën fait un pari risqué mais nécessaire pour la marque. Cette C4 Cactus n’a pas les mêmes atouts que ses concurrentes, elle est un peu décalée sur son segment. Mais c’est aussi cela qui au final lui donne un atout charme intéressant. En quittant le véhicule, on se dit que, finalement, on aime bien ses spécificités. Encore faut-il accepter ces compromis au moment de signer le chèque.

Disponible à partir de 18 650€, cette C4 Cactus offre un rapport prix/équipement correct, mais on ne peut oublier ses spécificités… ou la concurrence du C3 Aircross au tarif d’attaque plus bas. En attendant, la C4 Cactus reste un coup de coeur qui revient aux fondamentaux du segment, le look à part en plus.


Nouvelle Citroën C4 Cactus


Essai de la Citroen C4 Cactus 2018

Thèmes connexes : essai auto-moto citroen
A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS