[ESSAI AUTO] Nouveau Ford Edge : un SUV qui ne laisse pas de glace

Ford s'attaque aux constructeurs allemands avec son nouveau grand SUV

--- Le ---

Grand frère des Kuga et EcoSport, le Ford Edge arrive en 2019 avec une version restylée et un positionnement premium. Un pari réussi ?

[ESSAI AUTO] Nouveau Ford Edge : un SUV qui ne laisse pas de glace
LB ©
Ludovic Bonnet

Rédacteur en chef
Masculin.com

Ford a vendu environ 34 000 exemplaires du Edge en Europe, depuis son lancement en 2016. En d'autres termes, ce grand SUV ne fait pas (encore ?) partie des poids lourds du secteur. Néanmoins, le constructeur américain s'avance avec de vraies ambitions au moment de présenter la nouvelle mouture du Edge, cherchant notamment à se positionner face à des références comme les Volkswagen Touareg et Audi Q5, plutôt que les plus "accessibles" Kia Sportage, Hyundai Santa Fe et autres Renault Koleos.

Ford va-t-il dans la bonne direction en optant pour ce positionnement premium ? Pour le savoir, direction le grand nord suédois, et plus précisément la région d'Are / Ostersund, deux noms que l'on associe davantage au ski alpin ou au biathlon, qu'à l'automobile !


Pleins phares sur le nouveau Ford Edge

Avant d'entrer dans le vif du sujet, il peut être utile de préciser qu'Ostersund se situe à 500 kilomètres au nord de Stockholm et que cet essai a lieu en plein mois de décembre. Autant dire que, après une escale dans la capitale suédoise, c'est dans la nuit noire que nous découvrons pour la première fois le nouveau Ford Edge. Difficile de croire qu'il n'est que 15 heures...

Si cette obscurité aurait pu s'avérer génante pour se faire la main sur un nouveau véhicule, elle s'avérera un atout de poids pour notre SUV américain. Et pour cause : Ford a apporté un soin tout particulier au système d'éclairage de sa voiture. Les feux adaptatifs Full Led offrent une visibilité parfaite sur les routes enneigées, d'autant qu'aucune pollution lumineuse extérieure ne vient éclaircir le ciel de Suède. Il faut bien ça pour éviter les éventuels rennes / élans / yaks (rayez la mention inutile) que les panneaux de signalisation routière nous annoncent comme danger potentiel.

Et dès que la route tourne ou qu'un véhicule arrive en face, le faisceau lumineux s'ajuste pour ne pas éblouir les autres automobilistes ni perdre de vue la trajectoire idéale. En pleine nuit d'hiver polaire, on se croirait presque sous le soleil de minuit !

Circuit de glace et parcours off-road

Le lendemain matin, le soleil... n'est toujours pas levé au moment de prendre le volant. Pas grave, les rafales de vent et la température qui frôle les -10° en ressenti nous permettent de profiter d'un autre atout du Ford Edge : le volant et les sièges (avant ET arrière) chauffants.

Puis, aux alentours de 9h, c'est sous un somptueux ciel rose-orangé que nous pouvons finalement partir à l'assaut du bitume suédois. Enfin, on ne peut qu'imaginer le bitume, celui-ci étant partout recouvert de neige et de glace. Dans ces conditions, impossible de tester le système Ford Copilot360, notamment l'assistance de maintien dans la voie qui utilise normalement les lignes blanches de la route pour vous maintenir sur la bonne trajectoire.

Néanmoins, c'est un grand sentiment de sécurité qui nous accompagne tout au long de notre trajet. Même lorsque nous essayons de titiller un peu notre bolide, l'électronique corrige rapidement les pertes de motricité constatées à l'accélération.

C'est encore le cas lors de notre essai sur un circuit de glace et d'un (petit) parcours offroad : le Ford Edge se montre aussi rassurant que polyvalent.


Planche de bord du nouveau Ford Edge


Intérieur du nouveau Ford Edge

Tout pour le confort ?

Bien évidemment, rares seront les automobilistes à expérimenter de telles conditions de circulation dans nos contrées. Mais celles-ci nous auront permis de vérifier que le grand SUV Ford jouit d'un confort exemplaire.

Proposé exclusivement dans les finitions premium ST Line et Vignale, il est agréable à vivre pour le conducteur aussi bien que les passagers. Outre les sièges chauffants évoqués plus haut, le système audio conçu avec Bang & Olufsen permet de transformer l'habitacle en salle de concert, avec des aigus qui ne saturent pas et des basses qui envoient du lourd !

Dans le même temps, l'insonorisation (avec une réduction active du bruit) est bluffante, si bien que l'on a du mal à savoir, de prime abord, si l'on roule avec un moteur essence ou diesel. C'est pourtant bien ce dernier qui prend place sous le capot, un tout nouveau bloc EcoBlue 2.0 238ch associé à la nouvelle boite automatique 8 vitesses BVA8 et la transmission intégrale intelligente.

Côté consommation, les petites aventures que nous avons fait vivre à notre modèle l'ont emmené à une consommation d'environ 10l/100km. Mais en étant plus sages, sur des routes moins tortueuses et mieux dégagées, ce chiffre est tombé à 6,6l/100km.

Verdict : que penser du nouveau Ford Edge ?

En dehors de la calandre et de ses feux avant et arrière, le design du nouveau Ford Edge change assez peu par rapport à celui de son aîné. Mais l'important est ailleurs : le constructeur américain opère une vraie montée en gamme avec les deux seules finitions ST Line et Vignale disponibles en France.

Ainsi, plutôt que les Kia Sorento, Hyundai Santa Fe ou Renault Koleos, c'est face aux VW Touareg et Audi Q5 que le Edge va tenter de rivaliser. Cela se ressent au niveau tarifaire : plus cher d'environ 10 000 euros par rapport à la première génération, le nouveau SUV Ford sera proposé à 53 500 euros en finition ST Line et 56 900 euros en Vignale. Une somme rondelette à laquelle il faudra malheureusement ajouter 7340€ de malus écologique au 1er janvier 2019.

C'est peut-être bien ce prix qui représente le principal point faible de ce modèle. Car en étant aussi polyvalent, technologique, confortable et visuellement attrayant, le nouveau Ford Edge ne manque réellement pas de qualités.

Découvrez la Galerie Photo

Thèmes connexes : essai auto-moto ford SUV
A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES