Renault Clio 5 : ne pas se fier aux apparences

Les changements de la nouvelle Clio sont plus nombreux qu'il n'y paraît

--- Le ---

On dirait une version restylée de la Clio 4, mais c'est pourtant bien la toute nouvelle Clio 5 que Renault a dévoilé en ce début d'année 2019.

Renault Clio 5 : ne pas se fier aux apparences
Renault Communication / Prodigious ©
La Rédac' Masculin
La Rédac' Masculin
Experts en optimisation masculine

Attendue depuis longtemps, la Renault Clio de cinquième génération vient de faire son apparition. Elle sera l'une des stars du Salon de Genève 2019, aux côté de la Twingo restylée.

Sous des airs de déjà-vu, la compacte au losange innove sur de nombreux aspects... On vous aura prévenus : ne vous fiez pas aux apparences, messieurs !

Oui, la Clio 5 ressemble à la Clio 4

En regardant la Clio V, on pourrait penser à un restylage de la quatrième génération. Il est vrai que la ligne générale demeure. La longueur perd quelques centimètres tandis que l'architecture globale évolue pour accueillir, à terme, un moteur hybride.

À l'avant, nous retrouvons les phares en C et un bouclier redessiné. L'ensemble est plutôt dynamique, dans un style cher à Laurens van den Acker. Le profil demeure, préservant les poignées de porte incluses dans la continuité du vitrage.

À l'arrière, les feux sont plus profilés et aboutissent sur un postérieur plus dynamique et élégant. Pour l'heure, seules les finitions hautes de la Renault Clio V ont été présentées.

Mais à l'intérieur, tout change ou presque !

La Clio IV n'a pas brillé par son intérieur. Ca tombe bien, car la Clio V ira de l'avant avec des lignes intérieures nettement plus travaillées.

Des touches de couleur viendront égayer l'ensemble. On notera des revêtements blancs plutôt chics, des sièges redessinés, un volant inspiré de ceux montés chez Dacia (et non, ce n'est pas une critique) et un grand écran tactile vertical.

La dotation de série serait dans la bonne moyenne, mais deux finitions hautes seront proposés : Initiale Paris, en guise de haut de gamme orienté luxe, et la RS Line, qui mise davantage sur la sportivité. Fondamentalement, cette version n'aura que le look d'une sportive puisqu'il n'est pas prévu que la Clio RS soit de retour. Dommage !

Des moteurs... sans grande surprise

Sous le capot de cette nouvelle Clio, nous devrions retrouver le moteur essence 1.3 TCE de 130 chevaux, en haut de gamme. Le 1.0 TCE (en remplacement du 0.9) devrait fournir 100 chevaux et sera probablement décliné en 80 chevaux. À moins que ce ne soit la version atmosphérique (SCE) qui fasse son retour.

Côté diesel, deux niveaux de puissance sont attendus pour le 1.5 dCi : 85 et 115 chevaux. Une palette de moteurs bien peu réjouissante donc puisque, comme évoqué plus haut, Renault Sport ne devrait pas reconduire la Clio RS. Des rumeurs font toutefois écho d'une Clio RSi, d'environ 160 chevaux mais cela n'a rien d'officiel pour le moment.

Parmi les incertitudes, une autre demeure : le prix de vente de cette cinquième génération de Clio. Il faudra vraisemblablement attendre le salon de Genève pour que la marque au losange dévoile ces derniers détails.

Découvrez la Galerie Photo

Thèmes connexes : renault salon geneve 2019
A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES