Mercedes SLK : tout nouveau, tout beau

Le roadster qui va vous faire rugir de plaisir

Mercedes revient avec un nouveau roadster SLK… plus que prometteur. Nouvelle allure, motorisation à en faire pâlir plus d’un : le SLK troisième du nom va vous faire rêver.


Allure de félin…
Ce qui marque la différence avec le précédent SLK de Mercedes : son avant. Bien plus allongé, il donne au nouveau SLK une allure plus légère et véloce. Entrées d’air avant plus larges, ouïes latérales, lignes dynamiques donnent des indices plutôt probant quant à la sportivité de ce bolide.

Mais point de rupture dans le style de la firme de Stuttgart, le SLK reprend les grandes lignes de sa consœur SLS AMG. Tout dans la continuité !

Avec un moteur de 306 chevaux, la boîte automatique à 7 rapports proposée en option ne sera pas de trop pour dompter le nouveau fauve de Mercedes. Le passage de 0 à 100 km/h s’effectue en 5,6 secondes seulement.
Pour parfaire le tout : seulement 167 grammes de CO2/km grâce au moteur BlueEfficiency qui équipe le SLK. Côté consommation, comptez, pour la version SLK 200, 6,1 l/100 contre 7,1 l/100 seulement pour la 350. On aurait tort de s’en priver, non ?

Plus qu’un concept, le luxe est une ambiance dans ce nouveau SLK. Le tableau de bord, le volant – nettement connotés « sport » avec des touches de chrome discrètes –, ainsi que l’habitacle sont mis en valeur par une lumière rouge : le comble du raffinement !

Il y a trop de luminosité dans votre roadster ? Le « magic sky control » de Mercedes vous permet, d’une simple pression sur un bouton, d’assombrir la vitre du toit panoramique – escamotable, une première dans l’automobile ! – et de diminuer l’effet de réchauffement de l’habitacle. Magique !

Comme à son habitude, Mercedes a équipé le SLK de nombreux accessoires dont vous aurez du mal à vous passer une fois que vous aurez goûté au plaisir d’un tel confort. Le must : le système Airscarf – déjà vu sur le cabriolet Classe E, littéralement une « écharpe d’air » qui vient réchauffer votre cou et votre nuque, insufflée par un petit diffuseur intégré à l’appuie-tête… Un petit bijou de technologie plutôt astucieux qui vous permet de profiter de votre roadster jusqu’au petit frimas. Les sièges chauffants, avec coussin lombaire doté de 4 réglages différents, s’il vous plaît monsieur, assurent une conduite sans fausse note.

Pour acquérir ce petit bolide, il faudra débourser 39 900 euros… minimum (SLK 200). Pour la version Pack Sport AMG V6, rajoutez près de 19 000 euros !

Partager