Aston Martin Virage

Une voiture nommée désir

Virage, un nom prometteur qui en dit long sur les ambitions de la nouvelle Aston martin présentée au Salon automobile de Genève. Sa version cabriolet, la Virage Volante, n’est pas non plus en reste. Présentation de ces délicieux objets de plaisir.


Un nom mythique
Virage, ce nom mythique vous dit sans doute quelque chose, et pour cause : celui-ci a été utilisé pour un modèle de la marque anglaise de 1989 aux années 2000. Le nouveau cru signé par la marque Aston Martin n’est donc pas le premier à porter cette appellation. Gageons que cela lui porte bonheur… mais ça, c’est presque une certitude.

C’est vrai qu’au niveau de la ligne, la firme de Gaydon n’a pas non plus véritablement innové. Si certains reprochent à cette Aston Martin Virage d’être une simple copie améliorée du modèle DB9 mâtiné de la DBS, les fans de la marque se réjouiront quand même de l’arrivée d’un nouveau modèle, plutôt réussi. Lignes racées, phares agressifs, l’allure est sobre mais annonce la couleur : la sportivité.

La classe anglaise légendaire qui caractérise les voitures de la marque est la signature d'Aston Martin : ce n’est pas pour rien si un de ses modèles a été la voiture de James Bond ! Ce que l’on aime aussi, c'est la sobriété classieuse de l’intérieur cuir à la finition irréprochable.

Derrière sa carrosserie à l’allure sage de supercar distingué se cache tout autre chose… La dernière-née de la firme anglaise tranche avec le dernier nouveau modèle de la marque, la Cygnet… La Virage affiche en effet pas moins de 490 chevaux sous le capot avec son moteur V12. Pour conduire ce pur-sang, une boîte Touchtronic 2 à 6 rapports. Et pour ralentir ce cheval lancé au galop qui peut atteindre jusqu’à 300 km/h, des freins céramiques bien sûr, à l’instar de sa grande sœur l’Aston Martin DBS.

Une nouvelle fois, ce bolide va faire frémir de plaisir les heureux chanceux qui pourront se mettre derrière le volant de la Virage. Car le prix est à la hauteur du rêve qu’offre cette voiture d’exception : aux alentours des 200 000 euros pour la version cabriolet.

Partager