La Rédac' Masculin
Il y a 12 ans

Et si, pour une fois, vous conduisiez bien ?

Deux tiers des Français admettent proférer des insultes lorsqu’ils sont au volant. C’est en tout cas ce qu’il ressort d’une étude menée par le site ChoisirSaVoiture.com, site d’aide à l’achat de voitures neuves.

Dixième Journée nationale de la courtoisie au volant
Aujourd’hui, c’est pourtant typiquement le genre de comportement qu’il faudrait bannir. Ce 26 mars 2009 marque en effet la 10ème Journée nationale de la courtoisie au volant. L’enquête menée dans le cadre de cette journée fait ressortir d’autres données intéressantes.

Les automobilistes à l’arrêt sont les moins courtois
Et finalement, ce n’est pas en roulant que les automobilistes sont le moins courtois. En effet, pour 70 % des interviewés, le comble du manque de courtoisie réside clairement dans le fait de stationner sur une place réservée aux personnes à mobilité réduite. 25 % l’attribuent au fait de stationner en double file dans une rue étroite.
Les personnes interrogées ne se gênent pas non plus pour dire que les cyclistes et motocyclistes sont difficiles à supporter sur la route. A l’inverse, une personne sur deux trouve que les piétons sont les usagers de la route les plus courtois…

La critique est facile, l’autocritique l’est un peu moins
Quoi qu’il en soit, la majorité des personnes interrogées a du mal à procéder à une véritable autocritique. Ainsi, 56 % d’entre elles se sentent particulièrement courtoises en voiture lorsqu’elles laissent traverser un piéton en dehors des passages protégés. Alors que pour 24 %, c’est lorsqu’elles ne s’engagent pas sur un carrefour déjà encombré ou pour 19 % quand elles évitent de klaxonner derrière un camion de livraison.
Laisser traverser un piéton, éviter de klaxonner… C’est bien cela que la Journée de la courtoisie au volant entend promouvoir… même si l’idéal serait évidemment que de tels comportements se répètent au quotidien.