Alain Daldem
Il y a 2 mois

Essai Nissan Micra 117ch : presque un facelift

Nous avions essayé la nouvelle Nissan Micra à sa sortie, avec dans nos conclusions la remarque : « peut-être aimerait-on la voir adopter un moteur un peu plus puissant ». Et bien le constructeur japonais nous a entendu (nous, et les clients bien sûr) puisque le 90ch a disparu du catalogue pour laisser place à un 3 cylindres de 117ch.

Le grand ménage sous le capot

Au lancement, la Nissan Micra était équipée de motorisations 90ch essence ou diesel, puis avait suivi une version 71ch essence d’entrée de gamme.

Si la voiture était réussie, avec un châssis sain, ces petits moteurs ne permettaient pas de prendre réellement de plaisir dès que l’on sortait de l’agglomération, un problème de taille pour une citadine polyvalente.

Machine arrière toute donc, puisque la Nissan Micra se pare aujourd’hui d’une motorisation essence IG-T 100, et de l’inédit moteur DIG-T 117. C’est ce dernier qui trouve place sous notre capot aujourd’hui.

On pourrait penser qu’il s’agit du simple ajout d’un nouveau moteur mais voilà, pour cette version Nissan a décidé de faire des changements en profondeur.

La citadine se dote ainsi d’un caractère plus trempé et un brin sportif. Cela passe par une caisse abaissée de 10mm par rapport aux versions 100ch, de suspensions spécifiques, et une direction retravaillée pour être plus incisive. Ce ne sont pas des modifications que l’on voit souvent au cours de la vie d’une voiture, sauf pour une version radicale.

De l’agrément, de l’allégresse

Et on se rend très vite compte que ces changements ne sont pas de la poudre aux yeux !

Commençons par l’essentiel, le 117ch : il transfigure totalement la voiture. Avec ses 90ch pour 1053kg à 1140kg selon les versions, l’auto était surtout à l’aise en ville. Désormais, elle est pleinement polyvalente. Ce moteur 3 cylindres suralimenté de 1.0L ne manque pas de tonicité.

Son petit sifflement de turbo très agréable accompagne les relances qui sont vives, et permettent de dépasser ou de s’insérer dans la circulation avec aisance et sécurité. Cela vaut en ville, mais bien sûr aussi sur autoroutes et routes secondaires où l’auto est à l’aise.

La Nissan Micra ne souffre pas quand les montées se font trop raides, et il n’est plus besoin de cravacher ou de trop jouer du levier de vitesse. La direction est très précise, agréable et sécurisante.

La fermeté des suspensions pourra cependant ne pas convaincre tout le monde. Ce n’est pas dur comme du bois, mais on est content de faire une petite pause toute les deux heures pour mieux repartir !

Mieux vaut opter pour des sièges tissus que pour l’option cuir, permettant de conserver une assise plus confortable.

Une motorisation innovante

Ce moteur DIG-T 117 a été développé par l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi en collaboration avec Daimler. Il bénéficie de nombreuses innovations rares sur ce type démotorisation. Par exemple l’adoption de culasses deltas lui permet d’être plus léger et compact.

Les cylindres ont un revêtement réalisé par pulvérisation de l’alésage, une technologie héritée directement de la démoniaque GT-R.

Sans être une vraie sportive, cette Nissan Micra ainsi équipée effectue le 0 à 100km/h en 9,9s, un temps honorable pour une compacte.

Le renouveau de la Nissan Micra

Avec cette nouvelle motorisation, la Micra s’offre une vraie cure de rajeunissement. Certes, son visage ne change pas et la technologie (déjà très complète lors de sa sortie) n’évolue pas.

Cependant avec les inédites évolutions techniques qui accompagnent ce 117ch, et qui transforment le caractère de la voiture, nous avons quasiment droit aux changements digne d’un « facelift » que l’on trouve en général à mi-vie d’un véhicule.

De quoi donner envie de redécouvrir réellement cette Nissan Micra !

Newsletter Masculin.com

L'actualité et nos derniers conseils

 

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Success
Error
Alain Daldem

Média, automobile, et gastronomie : trois domaines différents mais qui font mon quotidien. Je reste à l'affût des actualités de ces secteurs. Au plaisir de les partager prochainement avec vous sur masculin.com !