Ludovic Bonnet
Il y a 1 semaine

Nouvelle Seat Leon (2020) : encore mieux qu’une Golf ?

Depuis sa première version en 1999, la Seat Leon a toujours su afficher un style agressif et sportif. Et proposer une belle alternative à la Golf de Volkswagen. Alors, qu’en est-il pour cette version 2020 ?

La Seat Leon, une vraie success story

A l’aube des années 2000, Seat reste clairement dans l’ombre de sa maison-mère Volkswagen. Le constructeur espagnol passe pour la marque low-cost du groupe allemand, peu ou prou au même niveau que Skoda.

L’Ibiza fait figure de star, devant les vieillissantes Cordoba et Toledo (qui n’ont pas forcément connu le succès qu’elles méritaient). Alors, pour se donner un peu de pep’s, Seat change son identité visuelle en 1999, le bleu et blanc faisant place aux couleurs rouge et argent. L’objectif : affirmer son identité latine et son caractère dynamique voire sportif.

Au-delà du logo, un tout nouveau modèle doit permettre de concrétiser cet état d’esprit. C’est ainsi que déboule la Seat Leon, premier modèle du constructeur à être équipé d’un moteur de 180 chevaux, d’une boîte 6 vitesses et de 4 roues motrices. Bref, un révolution !

Immédiatement, le succès est au rendez-vous. Vingt ans et trois générations plus tard, plus de 2 millions d’exemplaires ont été écoulés. La Seat Leon IV peut donc faire son arrivée avec de grosses ambitions !

Seat Leon 2016

Les nouveautés de la Seat Leon 2020

Certes, les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas. Mais dans l’ensemble, le charme opère dès le premier coup d’oeil. Seat a réussi le tour de force de respecter la précédente génération de Leon, tout en proposant une voiture moderne, dynamique et toujours (un peu) atypique.

Un design très réussi

Les traits sont encore plus incisifs et la face avant plus expressive : les phares ont été redessinés, ils sont anguleux sans être trop agressifs (un peu comme sur le Tarraco). Mais ils donnent tout le caractère de cette nouvelle Seat Leon. Cela se vérifie à l’arrière, avec un fessier grandement inspiré du Cupra Formentor.

Les flancs aussi restent assez marqués, mais avec subtilité. Il n’empêche que la silhouette de l’auto nous évoque aussi celle de la Ford Focus ou de la Mazda 3.

A l’intérieur, c’est (presque) comme une Golf !

Lorsque l’on pénètre dans le véhicule, difficile de ne pas penser à la Golf 8. La présentation est quasi identique et s’avère surtout nettement plus sage que l’extérieur : ici, l’excentricité latine de Seat fait place à la sobriété du groupe VW. Sobre, certes, mais efficace. Pas de fioritures, pas de gadgets technologiques omniprésents et ce n’est pas plus mal !

On retrouve tout de même une instrumentation numérique derrière le volant, avec un bel écran de 10,25 pouces, ainsi qu’un écran central de 8 à 10 pouces selon la version choisie. Sans oublier les prises USB-C, chargeurs à induction pour les smartphones, assistance vocale : la nouvelle Seat Leon est une voiture connectée bien dans son époque !

Pour le reste, Seat a mis l’accent sur l’ambiance à bord, avec un éclairage LED particulièrement soigné (que l’on demandera à tester en conditions réelles), qui va d’un bout à l’autre de la planche de bord. A côté de ça, l’habitabilité se situe dans la moyenne et le coffre est le même que celui de la Leon 3, avec son volume de chargement de 380 litres.

Des motorisations à gogo

Alors que certains constructeurs ont tendance à réduire le nombre de motorisations disponibles pour leur nouveaux modèles, Seat nous laisse une large palette. Evidemment, ces moteurs sont eux aussi dérivés de la Golf 8. On retrouve ainsi 5 moteurs essence (3 cylindres 1.0 de 90 et 110ch, 4 cylindres 1.5 de 130 et 150ch), deux diesel (2.0 TDI de 115 ch et 190 ch) et même un moteur GNV (gaz naturel compressé).

Une version hybride rechargeable PHEV est aussi au menu avec une autonomie de 60 kilomètres en mode zéro émission (pas d’électrique en revanche, Seat misant plutôt sur el-Born, déclinaison espagnole de la VW ID.3 attendue d’ici la fin 2020).

Une version Cupra encore plus vitaminée (au moins 245 chevaux) débarquera plus tard, mais le constructeur n’a encore rien officialisé.

Les prix de la nouvelle Leon

A côté des quelque 29 160 € en TSI et 31 510 € en TDI de la Golf 8, la nouvelle Seat Leon est évidemment bien plus accessible. La compacte sera ainsi proposée à partir de 21 370 € dans sa version essence 1.0 TSI 110 ch BVM6 Référence et les tarifs pourront grimper jusqu’à 34 790 € pour le modèle diesel 2.0 TDI 150 ch DSG7 FR One.

Notons enfin que la Seat Leon se décline aussi dans une version break ST, avec des prix à partir de 29 000 euros.

La berline espagnole semble donc bénéficier une fois encore d’un excellent rapport qualité-prix. Un argument de poids au moment d’affronter sa cousine germanique de chez VW mais aussi (et surtout ?) les autres reines du segment que sont les Renault Mégane et Peugeot 308.

Newsletter Masculin.com

L'actualité et nos derniers conseils

 

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Success
Error
Ludovic Bonnet

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !