La Rédac' Masculin
Il y a 3 mois

Citroën Ami : la vraie révolution électrique ?

La nouvelle Citroën AMI entend révolutionner le marché automobile urbain et la manière d’acheter sa voiture. Cette micro-citadine électrique est disponible à la FNAC et chez Darty à partir de 19,99 euros par mois.

Alors, que penser de cette nouvelle solution de mobilité au prix d’un abonnement téléphonique ?


La Citroën AMI n’est pas une voiture

La Citroën AMI n’est pas vraiment une voiture mais un quadricycle. C’est une micro-citadine entièrement électrique avec 75 km d’autonomie. Elle peut être conduite sans permis, dès 14 ans, pour 6 900 euros (sans compter les 900 euros d’aides gouvernementales).

Un véhicule taillé pour la ville

Concrètement, elle ressemble à un pavé sur quatre roues. Ses dimensions rikikis en font un véhicule taillé pour la ville : 2,41 m de long, 1,36 m de large, 1,52 de haut, le tout monté sur des roues de 14 pouces. Avec un tel gabarit, on comprend comment l’AMI peut facilement se glisser partout !

Un design original

Elle joue la carte de la symétrie : les larges portes sont les mêmes à droite et à gauche avec un sens d’ouverture inversé ; même boucliers, mêmes bas de pare-chocs, même bas de caisse à l’avant et à l’arrière. Les vitres reprennent le système d’ouverture de la 2 CV et elle s’offre un toit panoramique vitré non ouvrant ! Grâce à ses panneaux en composites, son poids ne dépasse par 562 kg.

Sept versions sont disponibles : la basique AMI, les packs Grey, Blue, Orange et Khaki ainsi que les packs Pop (« sport » avec éléments orange et béquet arrière) et Vibe (pour un côté baroudeur avec barres de toit et passage de roue plastique).

Un intérieur minimaliste

L’AMI peut transporter deux personnes l’une à côté de l’autre. Elle est petite mais ne fait pas l’impasse sur le confort. L’espace habitable est généreux et on profite d’un vaste rangement de 63 litres devant le siège passager. On peut donc y glisser des courses, un sac de sport ou une petite valise. Les rangements sont également nombreux sur toute la partie supérieure de la planche de bord. L’intérieur est bien sûr entièrement fermé et chauffé.

On apprécie la zone d’accueil de smartphone, qui, une fois connecté, se transforme en écran de bord avec accès à la navigation et à la musique. Il affiche également l’autonomie, l’état ou le temps de charge, le kilométrage ainsi que les alertes ou prise de rendez-vous pour l’entretien.

Un moteur 100 % électrique

L’AMI est un quadricycle, on l’a dit. A ce titre, elle peut donc être conduite sans permis et dès 14 ans. Sous son petit capot, le nouvel ovni de Citroën embarque un moteur électrique avant qui délivre 9 kW ou 12 ch pour une vitesse de pointe limitée à 45 km/h.

La batterie lithium-ion, installée sous le plancher du siège passager, a une capacité de 5,35 kWh. L’autonomie est d’environ 75 km. La recharge se fait sur une prise domestique en trois heures avec le câble de 3 mètres de long placé dans la portière passager.

Un prix mini et une autre manière d’acheter une voiture

Au-delà de son look et sa conception, c’est par sa prise de commande que la Citroën AMI se distingue. En effet, tout se fait directement en ligne. De plus, la marque aux chevrons est associée à FNAC et Darty pour la commercialisation.

Ainsi, à partir de mi-juin 2020, la voiture peut être livrée directement à domicile (moyennant 200 euros), dans des points-relais ou en concession.

Il existe plusieurs versions de l’AMI. Le modèle “haut de gamme” vous coûtera 7 800 euros ou 53,17 € mensuels pendant 48 mois avec un premier versement de 3000 €. Elle est alors équipée d’un renfort au-dessus du pare-choc avant, d’un aileron à l’arrière du toit, d’un renfort de pare-choc arrière, d’enjoliveurs de feux arrière.

Mais l’AMI est également disponible en location longue durée sur 48 mois avec un premier loyer de 2 644 euros puis 19,99 euros mensuels (soit le prix d’un abonnement téléphonique !). Pour un achat complet, le prix est de 6 900 euros (dont il faut déduire les 900 euros d’aides gouvernementales).

C’est le même tarif qu’un beau scooter 125 (qui ne protège pas des intempéries et ne transporte pas les courses), presque moitié moins qu’une Renault Twizy et quatre fois moins qu’une grande Zoé. Et si la Citroën AMI parvenait (enfin !) à révolutionner pour de bon le marché de la voiture électrique ?