La Rédac' Masculin
Il y a 3 semaines

Les 4 choses à savoir avant de choisir son assurance moto

La moto présente plus de risque d’accident que la voiture. A cet effet, il est opportun de souscrire à une assurance moto afin de prévenir certaines situations.

Selon les chiffres de la sécurité routière, 7 motards sur 10 sont victimes de chute. Ces statistiques témoignent du fait que les risques d’accident sont plus élevés lorsque vous roulez à moto.

Dans un tel contexte, tout l’intérêt d’une assurance moto se fait sentir. D’ailleurs, c’est un impératif que vous impose la législation française en matière de sécurité routière.


1. L’assurance moto, c’est OBLIGATOIRE

Outre le port du casque, s’il y a une autre exigence qui vous est faite en tant que conducteur de moto, c’est bien celle de l’assurance. En effet, la législation française en matière routière rend obligatoire la souscription à une assurance moto. L’objectif est de vous prémunir de certains risques inhérents à la conduite d’un engin à deux roues.

Toutefois, avant de souscrire à une assurance, il est conseillé de bien vous renseigner et d’avoir une idée précise des formules disponibles, afin d’anticiper sur d’éventuels désagréments. Il existe plusieurs formules auxquelles vous pouvez prétendre.

Par exemple, la garantie responsabilité civile est une formule obligatoire en matière d’assurance moto au tiers. Elle permet en effet de dédommager les personnes victimes d’un accident relevant de votre fait.

2. Les différentes formules disponibles

Il existe une multitude de formules en matière d’assurance moto. Parmi elles, se trouve la garantie responsabilité civile.

Assurance au tiers

En considérant l’assurance moto au tiers, la garantie responsabilité civile est la seule qui y figure. Elle est pensée de manière à protéger toutes les personnes victimes de l’accident, sauf vous. Plus clairement, lorsqu’un sinistre survient par votre fait, ce sont les dégâts matériels et corporels causés à des tiers que votre compagnie d’assurance couvre. Quant à vous, vous serez dédommagé par l’assureur du responsable s’il est prouvé que vous n’êtes pas responsable du sinistre.

Assurance intermédiaire

L’assurance intermédiaire (tiers +) est une formule qui, quant à elle, intègre aussi bien la protection minimale que l’incendie et le vol. Elle se distingue de l’assurance tous risques qui, comme son nom l’indique, est la plus complète des formules. Ici, sont couverts aussi bien les dommages causés par la moto, que les dommages corporels que vous aurez subis.

Cependant, il convient de savoir que cette dernière couverture n’est pas toujours un acquis. Dans tous les cas, il est conseillé de souscrire à la garantie dommages corporels. Ainsi, en cas de blessure grave ou d’hospitalisation, vous pourrez prétendre à une indemnisation. 

Assurance tous risques

Comme pour une assurance auto, et comme son nom l’indique, l’assurance tous risques est celle qui vous protège le plus. Non seulement vous, mais aussi votre deux-roues.

Ce type de contrat inclut généralement une garantie dommage tous accidents, valables pour ceux dont vous êtes responsables et… les autres (collision avec un animal errant, chute de branches…).

En outre, la garantie vol/incendie et le dépannage de votre véhicule en cas de panne ou d’accident (même en bas de chez vous) peuvent être compris dans votre contrat. C’est vraiment l’option à privilégier pour bénéficier d’une bonne indemnisation, notamment si vous êtes un jeune conducteur moto ou si votre deux-roues est neuf ou a une grosse valeur.

3. Les modalités qui déterminent le montant de la prime

La prime d’une assurance moto n’est pas fixée à l’avance. Elle est fonction de certains facteurs. Les compagnies d’assurance tiennent compte de ces modalités pour évaluer le risque à couvrir.

Au nombre des facteurs que prennent en compte les assureurs, nous pouvons citer :

  • le type de moto dont il est question (scooter, quad, moto de collection, électrique ou autre) ;
  • l’âge de la moto ;
  • le kilométrage de la moto ;
  • la cylindrée du deux roues, selon qu’il s’agisse d’un 50cc, 125cc, 250cc ou plus ;
  • l’utilisation que vous faites de votre véhicule deux roues (loisirs ou trajets domicile-travail);
  • votre lieu d’habitation ;
  • votre profil de conducteur (jeune conducteur, motard malussé, résilié, permis A ou A2).

En considérant ces diverses modalités, il est possible d’établir une fourchette annuelle autour de laquelle devrait tourner votre assurance. Ainsi, vous pouvez payer entre 400 et 500 euros par an. Dans tous les cas, ayez à l’idée que plus votre moto aura de la valeur, plus votre prime sera élevée.

4. Les méthodes pour bénéficier d’une assurance moto pas chère

Selon la valeur de votre moto, votre assurance peut vous coûter un peu cher. Pour éviter les coûts trop élevés et mieux vous préparer à faire face à une telle dépense, vous pouvez vous tourner vers les devis en ligne.

Il existe de nombreux comparateurs d’assurance en ligne, qui vous permettent d’avoir une idée du coût de votre projet d’assurance. Ainsi, si vous êtes intéressé par les offres d’une compagnie, vous pouvez lui demander un devis en ligne. Vous avez la possibilité de demander plusieurs devis.

Par ailleurs, avant de souscrire à une formule d’assurance moto, tenez aussi compte de l’utilisation que vous faites de votre véhicule à deux roues. L’utilisez-vous toute l’année ou de façon saisonnière ? Cette analyse rapide pourrait vous permettre d’économiser quelques euros.