La Rédac' Masculin
Il y a 2 semaines

Courroie de distribution : vous allez enfin comprendre à quoi elle sert !

Quand on parle de mécanique automobile, on évoque souvent la courroie de distribution. De fait, c’est l’un des composants mécaniques les plus fragiles d’un moteur… et il est pourtant essentiel.

Alors, pour enfin comprendre quel est le problème avec cette fameuse courroie, on vous présente en détail cette pièce d’usure incontournable dans le fonctionnement de votre voiture.

Le rôle de la courroie de distribution

La distribution d’un moteur de voiture a un rapport avec l’ensemble des éléments mécaniques qui régissent la phase d’admission de la fusion air-carburant et celle d’échappement des gaz brûlés. Pour la majorité des véhicules modernes, la pièce qui assure la synchronisation harmonieuse de ces deux phases est la courroie de distribution.

Cette courroie crantée effectue la liaison entre le vilebrequin, l’arbre à cames, la pompe à injection et la pompe à eau. Concrètement, elle entraîne le pignon de vilebrequin, qui à son tour actionne la poulie de l’arbre à came, puis la poulie de la pompe à injection (dans le cas des moteurs diesel), et la pompe à eau, en ce qui concerne les moteurs essence.

Partant de là, la courroie de distribution permet la concordance des mouvements entre les soupapes et les pistons. Lorsque les soupapes s’ouvrent, leur mouvement manque de peu de frôler les pistons. S’il y a une perte de cette synchronisation millimétrée à cause de la défaillance de la courroie de distribution, les pistons percuteront violemment les soupapes avec le risque conséquent de les endommager.

Ce dysfonctionnement pourrait aussi détériorer les arbres à cames. Une situation qui conduirait à de grandes réparations ou pire, au changement de moteur.

Comment fonctionne cette courroie sur votre voiture ?

La courroie de distribution est conçue en caoutchouc synthétique et élastique de couleur noire. Sa structure interne présente des dentures très marquées. Ces dents servent à accrocher la poulie de l’arbre à cames pour la faire tourner au même rythme que le vilebrequin. La courroie dispose aussi d’un galet enrouleur et d’un galet tendeur servant à la maintenir dans l’engrenage de manière bien tendue.

Il est à préciser que la courroie de distribution est différente de la courroie d’accessoires. Cette dernière, située dans les environs immédiats de la courroie de distribution, assure l’alimentation de l’alternateur ou de la pompe de climatisation. Elle est entraînée dans son mouvement par le vilebrequin à travers la poulie Damper.

La durée de vie d’une courroie de distribution s’estime en fonction de plusieurs paramètres. Si vous roulez plusieurs centaines de kilomètres de façon régulière avec votre véhicule, votre courroie de distribution va naturellement s’user plus rapidement et perdre en élasticité et en souplesse. Par précaution, il est prudent de ne pas attendre qu’elle se casse avant de procéder à son changement.

Il est également conseillé de remplacer les pièces importantes de votre moteur dès leurs premiers signes d’usure, au risque de devoir entreprendre des réparations qui vous coûteront plusieurs milliers d’euros.

Quand changer sa courroie de distribution ?

Lorsque la courroie de distribution casse ou se déchausse de ses pignons, elle cause l’arrêt du moteur et occasionne un endommagement sérieux du haut moteur. La seule mesure de diagnostic possible pour prévenir cette déconvenue est de vous référer au kilométrage de préconisation de remplacement fourni par le constructeur, et indiqué dans le livret technique du véhicule. Elle varie souvent entre 100 000 et 150 000 km.

Toutefois une fuite d’huile, de gasoil ou du liquide de refroidissement peut accélérer l’usure de la courroie de distribution et entraîner son remplacement prématuré. Une intervention impliquant la dépose préalable (changement d’une pompe à eau ou d’un joint de culasse, etc.) peut aussi entrainer le remplacement de la courroie qui deviendra inutilisable.