Ludovic Bonnet
Il y a 2 semaines

[ESSAI AUTO] Hyundai i20 2020 : la citadine attachiante

Cinq ans après la naissance de la deuxième génération, la Hyundai i20 troisième du nom arrive en France en cette fin d’année 2020.

Discrète mais efficace, la citadine coréenne a des armes à faire valoir face à la concurrence des Peugeot 208, Renault Clio et Toyota Yaris.

Quelle place sur le marché pour la Hyundai i20 ?

Hyundai fait partie des constructeurs qui connaissent une belle croissance sur le marché européen et (notamment) français. En cette année 2020 si particulière, la marque a ainsi fait part d’une belle résistance, voyant ses ventes reculer de 23,4% “seulement” quand le marché français affiche une chute de 38,6% dans l’ensemble, sur le premier semestre. Mieux que ça, Hyundai a enregistré 4 413 immatriculations rien qu’au mois de juin 2020, en hausse de 26 % par rapport au même mois l’année précédente.

Le Coréen doit notamment ce succès à sa gamme électrifiée (environ 40% des ventes), qu’il s’agisse des modèles hybrides ou 100% électriques. Outre la Ioniq, c’est le SUV urbain Kona qui permet à Hyundai de se distinguer, avec l’avènement de sa version Electric.

Les renouvellements des autres SUV emblématiques que sont le Santa Fe et le Tucson devraient aussi faire du bien à la marque dans les mois à venir. Mais dans cette attente, c’est donc sur un autre segment que Hyundai mise, celui des citadines, avec la troisième itération de son i20.

Lancée en 2015, la précédente génération a connu une carrière honnête, avec quelque 35 000 exemplaires écoulés. Des chiffres qui peuvent sembler faibles, mais qui témoignent d’un réel intérêt face aux ogres Peugeot 208 et Renault Clio, plus ou moins dans la même catégorie que les Opel Corsa ou Seat Ibiza par exemple.

A la découverte de la nouvelle Hyundai i20

Alors que l’on reproche souvent aux voitures de toutes se ressembler, Hyundai fait régulièrement le pari de l’originalité. C’est le cas avec le nouveau Tucson 2021 (dont on reparlera prochainement sur Masculin), ce devrait aussi l’être avec le futur SUV Bayon. Entre les deux, c’est aussi (un peu) vrai avec cette nouvelle i20.

Un design affirmé

Sans être révolutionnaire, notre petite citadine propose quelque chose de différent face à ses principales rivales (françaises, notamment).

Bâtie sur la même plateforme que la génération précédente, la nouvelle i20 reprend donc le même châssis, avec des dimensions quasi équivalentes : 3 cm de largeur en plus à 1,80m et longueur inchangée à 4,04m. En revanche, les courbes élancées de son aînée ont disparu. l’i20 2020 affiche un visage plus acéré, avec des angles nettement plus marqué.

On apprécie les détails tels que la double ligne qui parcourt les flans à partir de la portière arrière, la trappe à carburant habilement intégrée dans le bloc optique ou encore le bandeau lumineux qui traverse la poupe de part en part (un peu comme sur la dernière Seat Leon).

Le constat est le même pour la face avant, avec les nervures qui ponctuent le capot et les phares à Leds très anguleux.

Un intérieur sportif et accueillant

Racée à l’extérieur, la nouvelle Hyundai i20 fait aussi preuve d’une certaine sportivité (et même d’une sportivité certaine) dès que l’on prend place à bord.

Visuellement, le résultat est très agréable à regarder (question de goût, peut-être), avec ce contraste noir et blanc, ces lignes horizontales qui se prolongent sur les portières ou encore ces deux grands écrans de 10,25 et 8 pouces, une rareté sur le segment des petites citadines. On regrettera juste l’omniprésence du plastique rigide, même si les assemblages semblent qualitatifs.

En termes de vie à bord, les passagers sont choyés, avec une belle habitabilité et de l’espace aux jambes à l’avant comme à l’arrière. Même la garde au toit est suffisante et permet à 4 adultes d’embarquer confortablement.

Les rangements sont grands à défaut d’être nombreux et le volume de 352 litres fait du coffre de l’i20 l’un des plus généreux de la catégorie.

Hybride… mais pas vraiment

Sous le capot, la nouvelle i20 peut paraître un peu chiche, se contentant de proposer un petit moteur essence 1.2 84 chevaux ou, pour notre version d’essai, un bloc 3 cylindres 1.0 T-GDi de 100 chevaux avec micro-hybridation 48V associé à une boîte auto DCT-7. 

Entendons-nous bien : il s’agit d’un alterno-démarreur qui vient soutenir le moteur thermique, pas le remplacer. Hors de question, donc, de rouler en mode zéro émission ! En revanche, ce système assure un redémarrage du moteur rapide et en douceur, une accélération efficace et une récupération d’énergie au freinage. Dans les faits, cela ne se ressent guère, sauf à la décélération avec un frein moteur particulièrement… efficace !

Après une semaine d’essai mêlant ville (beaucoup, confinement oblige), routes de campagne et périphérique, la consommation s’est élevée à 6,5l/100 km en moyenne. Des chiffres raisonnables mais pas particulièrement impressionnants.

Côté sensation, la petite i20 brille par sa précision dans les virages et sa tenue de route globale, moins par le confort de ses suspensions, beaucoup trop ferme à mon goût !

En résumé, notre avis sur la Hyundai i20 nouvelle génération

Après quelques centaines de kilomètres à son bord, un constat s’impose : la nouvelle Hyundai i20 n’est pas la plus performantes des citadines, pas la plus confortable, ni la plus puissante, ni la plus économe… Pourtant, elle demeure l’une des plus attachantes et séduisantes.

Si elle a la chance de pouvoir compter sur son physique, ce n’est évidemment pas son seul atout. La petite coréenne bénéficie aussi d’un équipement très riche (compatibilité Apple CarPlay / Android Auto, charge sans fil pour le smartphone, accès mains libres, commandes vocales, assistance active au maintien dans la voie, reconnaissance des panneaux, caméra de recul…) et procure un réel confort à ses passagers (ah, le système audio et ses bruits relaxants de terrasse de café et de bord de mer en plein confinement !)… sauf sur les bosses !

Proposée à partir de 15 950 euros (et 23 600 € pour le modèle essayé 1.0 T-GDi 100 DCT-7 hybrid 48V Creative), cette Hyundai i20 offre un rapport prix/prestations particulièrement attractif.

Enfin, à défaut de voir arriver une version hybride rechargeable ou 100% électrique à l’avenir, on espère voir débarquer en France la bombinette i20 N et ses 204 chevaux déjà annoncée… mais pas nécessairement sur nos routes.

Ludovic Bonnet

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !