La Rédac' Masculin
Il y a 1 semaine

Mercedes EQA : le SUV 100 % électrique aux allures de GLA

Après l’EQC et l’EQV, voici le Mercedes EQA, troisième modèle 100 % électrique de la marque à l’étoile. S’il a toutes les caractéristiques d’un GLA électrique, ce SUV peut aussi compter sur quelques spécificités pour se différencier.

Le vrai faux clone électrique du GLA

Nouveau Mercedes EQA

Après l’utilitaire (l’EQV), le SUV familial (l’EQC), voici le SUV compact en version électrique à la sauce Mercedes, l’EQA ! S’il ne peut nier sa filiation avec le GLA, ce nouveau venu a aussi son propre caractère !

Ainsi, on retrouve à l’avant du Mercedes EQA des optiques étirées jusqu’à la calandre pleine et noire avec une barre chromée qui la coupe en deux horizontalement. Les feux de jour sont reliés entre eux par un bandeau lumineux. A l’arrière, on a également un bandeau lumineux entre les feux, alors que la plaque d’immatriculation descend vers le bouclier et que le logo Mercedes s’affiche largement au beau milieu. Par rapport au GLA, le bouclier est légèrement modifié, à l’avant comme à l’arrière.

Si l’on poursuit la comparaison entre les deux modèles allemands, le profil de l’EQA évoque clairement celui du GLA, mais en un peu plus long (4,46 mètres) et plus haut de 2 cm. Il est monté sur des jantes spécifiques de 18 pouces (20 pouces en option) qui peuvent afficher des reflets bleus ou or rose. On note tout de même les lettres EQA sur les ailes avant et la trappe de recharge passe sur l’arrière droit.

Même si les coloris, les placages, inserts ou selleries disponibles ne sont pas tout à fait les mêmes sur le GLA et l’EQA, les deux habitacles sont presque identiques. La planche de bord est la même tout comme les écrans : on note donc la présence de deux dalles numériques de 7 ou 10,3 pouces pour connaitre la puissance consommée, l’autonomie… Bien évidemment, la qualité de finition reste très haut de gamme : normal, on est chez Mercedes !

Enfin, si l’EQA ne perd pas en habitabilité puisque les batteries sont placées sous le plancher, le volume du coffre est en baisse avec 340 litres pour ce SUV électrique contre 435 pour son grand frère thermique.

Quelle motorisation pour le Mercedes EQA ?

A son lancement, le nouveau Mercedes EQA sera disponible avec un moteur électrique de 140 kW (190 ch) et un couple de 375 Nm. Cela garantit des démarrages relativement rapides malgré les 2040 kg à vide ; n’attendez toutefois pas de voir l’EQA vous scotcher au siège dans cette version, puisque le 0 à 100 km/h est annoncé en 8,9 secondes et la vitesse de pointe devrait être de l’ordre de 160km/h.

L’autonomie est assurée par un pack de batteries de 66,5 kWh pour 426 km annoncés. Au volant, des palettes permettent de choisir entre quatre niveaux d’intensité de récupération d’énergie lors de la décélération. Une recharge de 20 à 80 % ne prend que 30 minutes sur une borne de charge rapide ; il faudra 5 heures 45 avec une box murale 16A (installée par Mercedes).

Par la suite (vraisemblablement en 2022), l’EQA sera disponible avec davantage de puissance, des batteries plus performantes et une transmission intégrale.

Planche de bord du Mercedes EQA

Intérieur du Mercedes EQA

Un équipement très satisfaisant mais une longue liste d’options

Les aides à la conduite présentes sur le GLA font partie de la dotation de série comme la toute dernière génération de connectivité. Parmi ces équipements, on note les phares LED hautes performances, feux de route adaptatifs, hayon Easy-pack avec commande électrique pour ouvrir et fermer, éclairage d’ambiance avec 64 couleurs, sièges avec soutien lombaire avec quatre réglages, volant sport multifonction en cuir, système d’infodivertissement Mercedes-Benz User Experience à commande vocale…

Malheureusement, la liste des options est plutôt longue et fera vite grimper le prix. L’EQA devrait arriver en concessions en mai 2021, avec des tarifs avoisinant les 50 000 euros. Le bonus écologique de 3000 euros sera valable jusqu’au 30 juin avant de passer à 2000 euros.