Ludovic Bonnet
Il y a 7 jours

Hyundai Ioniq 5 : la nouvelle génération de SUV électrique

Si la voiture électrique peine toujours à convaincre le grand public, certains constructeurs semblent croire à cette technologie. C’est notamment le cas de Hyundai, dont le nouveau SUV Ioniq 5 s’apprête à casser les codes.

Ioniq, une nouvelle gamme à part entière chez Hyundai

Nouvelle Hyundai Ioniq 5

La Hyundai Ioniq, on la connaît depuis un certain temps, déjà. Le constructeur coréen en avait dévoilé deux versions en 2016, l’une 100% électrique, l’autre hybride rechargeable.

C’est cette dernière déclinaison que nous avions pu essayer, et qui nous avait notamment bluffés par son autonomie : nous avions parcouru près de 2000km, pour une consommation moyenne de 5,3 litres/100km. Des chiffres impressionnants qui faisaient de cette Ioniq hybride une sérieuse concurrente à la Toyota Prius, et nous donnaient surtout envie de voir cette technologie s’étendre à d’autres modèles de la marque.

Depuis, Hyundai a confirmé son expertise en matière de “voiture propre”, avec son Kona dont les versions hybrides et électriques sont elles aussi très convaincantes (on laissera de côté la micro-hybridation aperçue sur la petite i20, qui ne répond pas à la même logique).

Mais aujourd’hui, Hyundai ne se contente pas de renouveler la Ioniq : le constructeur en fait une gamme à part entière. Développée sur la nouvelle plateforme E-GMP, la Ioniq 5 veut “redéfinir les codes de la mobilité électrique” et devrait prochainement être rejointe par les Ioniq 6 et Ioniq 7.

A quoi ressemble cette nouvelle Ioniq 5 ?

Hyundai Ioniq 5 (2021)

Cela faisait quelques semaines déjà que Hyundai faisait monter la température autour de sa nouvelle Ioniq 5. Chaque jour ou presque, une publication sur les réseaux sociaux nous permettait d’en savoir un peu plus sur ce SUV électrique compact : des sièges inclinables à 90°, un empattement de 3 mètres, un regard “doté de 256 pixels”…

Le rideau s’est finalement levé ce 23 février 2021 et on peut parier que cette Ioniq 5 n’a pas fini de faire parler d’elle !

Un look néo-rétro qui tranche

Vous trouvez que toutes les voitures se ressemblent ? La Hyundai Ioniq 5 a le mérite de sortir des sentiers battus avec un look directement inspiré du Concept 45, dévoilé fin 2019 au Salon de Francfort. Mais ce design digne d’un concept-car est aussi à rapprocher “du tout premier modèle emblématique de Hyundai, la Pony”, commercialisée entre 1975 et 1990.

Immédiatement, le regard est attiré par les lignes très marquées du véhicules et les nombreuses nervures sur la carrosserie. Son empattement XXL de 3 mètres saute aussi aux yeux : présentée comme un SUV compact, la Ioniq 5 mesure 4m64 de long, soit 45 cm de plus qu’un Kona… et autant qu’une Peugeot 5008 !

A l’avant, le visage est très “carré” et la signature lumineuse confère un look assez futuriste à l’ensemble. Impression confirmée en regardant l’arrière de la Ioniq 5. On aime ou pas, mais on reste difficilement insensible à ce design !

Un SUV agréable à vivre

Hyundai Ioniq 5 - planche de bord
Hyundai Ioniq 5 - habitacle
Hyundai Ioniq 5 - intérieur

L’empattement évoqué plus haut permet à Hyundai d’offrir une habitabilité en hausse à l’intérieur. Pour une fois, les passagers arrière seront particulièrement choyé, avec un espace aux jambes que le constructeur annonce carrément “royal”, mais aussi des ports USB et un chargeur de smartphone à induction.

A l’avant, la planche de bord flottante prendrait presque des allures de Tesla Model 3 ! Un “Dual Cockpit” composé de 2 écrans de 12 pouces situés côte à côte permet d’afficher toutes les infos nécessaires au conducteur et au passager. Pour le reste, Hyundai ne manque pas de vanter l’utilisation de matériaux écoresponsables issus de ressources durables (notamment des bouteilles en plastique recyclées).

Un nouvel affichage tête haute en réalité augmentée devrait aussi être de la partie, accompagné par une véritable armada technologique : assistance active à la conduite de niveau 2, régulateur de vitesse adaptatif, feux de route intelligents, alerte de franchissement de ligne, système de freinage d’urgence, surveillance des angles morts, caméra 360°… Et pour un maximum de confort, notons que les sièges avant peuvent s’incliner à 90° : une information importante pour ceux qui aiment faire la sieste en voiture !

Enfin, Hyundai n’a pas privilégié l’habitabilité intérieure au détriment du coffre, puisque celui-ci offre un volume de chargement de 531 litres (27 de plus que le nouveau Nissan Qashqai)… sans oublier 57 litres dans un second coffre situé à l’avant, à la place du moteur.

Hyundai Ioniq 5 - habitabilité
Hyundai Ioniq 5 - Sièges inclinables à 90°

Deux motorisations électriques au choix

Au total, quatre configurations seront possibles pour les futurs acheteurs de la Ioniq 5. Celle-ci pourra être équipée d’une batterie de 58 ou 72,6 kWh, elle-même associée à une transmission intégrale ou une propulsion.

Au sommet de la gamme, le SUV Hyundai accueillera un moteur arrière de 155 kW combiné à un bloc avant de 70 kW. Une puissance qui lui permettra d’abattre le 0 à 100 km/h en 5,3 secondes, avec une vitesse de pointe limitée à 185km/h sur tous les modèles. Comptez 8,5 secondes pour la version 4×2 avec la “petite” batterie et l’unique moteur arrière de 125 kW.

Côté autonomie, les chiffres annoncés sont plutôt prometteurs, situés entre 470 et 480 km. Autre élément important : la présence de batteries 400V et 800V à recharge rapide, qui permettra de recharger le véhicule de 10 à 80% en seulement 18 minutes. 5 minutes pourraient alors suffire pour retrouver 100 kilomètres d’autonomie, mais on attendra d’en savoir plus pour une recharge classique sur une prise domestique.

Notons enfin que la Ioniq 5 pourra accueillir un chargeur inversé V2L (pour “vehicle-to-load), dont les 2 ports permettront de charger directement vos équipements électriques (une trottinette, un VAE, un lecteur DVD) à l’intérieur du véhicule, via un câble de chargement de 220V.

Prix et disponibilités de la Hyundai Ioniq 5

Les précommandes de la nouvelle Hyundai Ioniq 5 seront ouvertes dès la fin du mois de février 2021 en France, pour des premières livraisons attendues dès le début de l’été.

Côté tarifs, le mystère demeure pour le marché hexagonal, mais le site allemand du constructeur annonce un modèle de base à 41 900 euros, qui pourra grimper jusqu’à 59 550 euros pour la version la mieux équipée, hors aides gouvernementales.

Ludovic Bonnet

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !