Essai Ford Mustang Mach 1 : le dernier des mohicans

Photo Julien Delfosse / DPPI

A l’occasion de la sortie en France de la nouvelle Mustang Mach 1, Ford nous a invité à la découvrir dans son environnement de prédilection, sur le circuit de la Ferté-Gaucher en Île de France. Au programme, quelques tours de piste de la Mustang la plus radicale en 2021 !

Une Mustang Mach 1 sans compromis

Pensée pour coiffer la gamme Mustang, cette Mach 1 se base sur la version GT, équipée du V8 de 5L, et offre de nombreuses modifications esthétiques et mécaniques, pour se muer en vraie dévoreuse de bitume, aussi à l’aise pour cruiser sur l’autoroute que pour réaliser des chronos sur circuit.

C’est d’ailleurs cette configuration qui a été choisie par Ford pour dévoiler à la presse française son nouveau coupé sportif ; nous nous sommes donc rendus il y a quelques jours sur le circuit de la Ferté Gaucher, l’un des plus récents en France (il a été conçu en 2007), pour profiter en toute sécurité des qualités de cette Mustang Mach 1 (à prononcer « One »).

Après avoir rapidement découvert sur place les modèles mis à notre disposition ce jour, on ne peut qu’être frappé par les coloris flashies de la Mach 1, mention spéciale au jaune Grabber qui souligne parfaitement les courbes du coupé.

Esthétiquement, elle se démarque de la GT par l’adoption d’un aileron arrière Performance, de badges spécifiques Mach 1 à l’extérieur mais aussi à l’intérieur, un diffuseur arrière spécifique, un superbe pommeau de vitesse blanc, ainsi que d’autres petites touches de design comme des bandeaux latéraux ou sur le capot.

Le résultat est agressif mais pas exuberant, et pour peu que vous choisissiez le superbe gris Iconic, cette Mustang sait se faire presque discrète.

L’un des derniers V8 atmosphérique en Europe

Avant l’essai sur le circuit, intéressons nous aux évolutions mécaniques apportées par les équipes de Ford Performance sur la Mach 1. Pour rappel, Ford a choisi de réutiliser le nom Mach 1, qui était déjà utilisé dès 1969 pour ses modèles d’exception. Au programme cette fois, un V8 5L atmosphérique porté à 460 ch, pour un couple maximal de 529 Nm.

L’ensemble de la puissance est délivré sur les roues arrières équipées de pneus en 275/40 R19 (et de 255/40 R19 à l’avant), avec de belles jantes en alliage de 19″.

C’est l’un des derniers V8 atmosphériques vendu en Europe, les réglementations sur les émissions de Co² sont passées par là et ne permettent plus aux constructeurs de proposer des modèles aussi « purs » que ce bon gros V8 américain Ford.

La série spéciale Mach 1 est disponible uniquement sur le coupé, le cabriolet n’y ayant pas droit. Très peu d’options au programme pour une sportive suréquipée, puisqu’il vous faudra choisir parmi 7 couleurs, éventuellement des jantes et les sièges sport Recaro… et c’est tout !

En piste pour notre essai !

Me voilà parti à bord de notre Ford Mustang Mach 1 BVM6, en gris Iconic (oui vous avez compris, on a aimé cette couleur) pour une quinzaine de tours de circuit, accompagné des confrères. Le temps est couvert mais la piste est sèche, des conditions de conduite idéales.

Photo Julien Delfosse / DPPI

Le temps de prendre mes marques sur cette piste que je ne connais pas, et enfin, on peut lâcher les 460 chevaux américains qui n’attendent que ça. Disons le tout de suite, je ne suis absolument pas un pilote, et ma monture du jour m’a fait la joie de ne pas m’en tenir rigueur.

Photo Julien Delfosse / DPPI

Proposant plusieurs modes de conduite, je suis resté en Sport+, et ai poliment décliné le mode Track, qui rend l’ESP un peu plus permissif. Le V8 de la mustang rugit et propulse le coupé d’un virage à l’autre, avec une motricité impressionnante et des appuis en courbe qui permettent de pousser la mécanique au delà de 7000 tr/min avec un bruit mélodieux.

Photo Julien Delfosse / DPPI

Cette Mustang est saine et prévenante, vous informant assez longtemps avant d’une probable dérobade de son train arrière, qu’il est du coup très facile d’anticiper. Le volant tient parfaitement bien en main, et mention spéciale pour le levier de vitesse très court et précis, en plus d’être design.

Photo Julien Delfosse / DPPI

On enchaine les tours, et on voudrait continuer à rouler encore et encore, mais il est temps de rentrer au stand pour laisser les copains jouer à leur tour.

Notre temps au volant de la Mustang Mach 1 étant forcément limité sur cette journée d’essais, difficile d’avoir un avis sur le comportement routier classique de notre belle du jour.

Photo Julien Delfosse / DPPI

On n’a pas pu essayer le système multimédia B&O à 12 haut-parleurs, ou encore le Ford SYNC 3 qui embarque Apple CarPlay ou Android Auto, ni même les aides à la conduite comme le régulateur de vitesse ou la caméra de recul, mais ils sont bien présents en série dans cette Mach 1.

Reste que sa sellerie en cuir et tissu spécifique offre un excellent maintien et que notre virée en circuit a été plutôt confortable, il devrait en être de même pour cruiser en bord de mer, à des vitesses cette fois plus conventionnelles !

Envoutante mais presque inaccessible

Proposée à 62 400 € pour la version à boîte manuelle 6 rapports, et 64 900 € pour la transmission automatique 10 rapports, cette Ford Mustang Mach 1 offre un rapport performances / prix digne de ses ainées et porte fièrement le blason Mustang.

On ne va pas ressasser éternellement le coup d’arrêt quasi définitif aux véhicules sportifs thermiques décidé par le gouvernement depuis quelques années, mais la perspective de voir cette Mustang Mach 1 sur nos routes est extrêmement faible, du moins en plaques françaises !

Photo Julien Delfosse / DPPI

Avec un malus 2021 à 30 000€, qui sera porté à 40 000€ l’année prochaine, notre pistarde se retrouve cette année à 92 400€ malus inclus, sans compter les coûts d’immatriculation. C’est prohibitif, et seule une poignée de passionnés et collectionneurs pourra se permettre de franchir le pas et d’accepter de payer une telle taxe.

C’est d’autant plus dommageable, que ce genre de voiture plaisir parcours au final assez peu de kilomètres tous les ans, et se retrouve pénalisé par son architecture moteur et ses rejets de Co² de 270g/km en BVA10 et 284g/km en BVM6 ; mais on a dit qu’on en parlait plus.

Mustang Mach 1

Cette espèce en voie de disparition, un coupé sportif avec V8 atmosphérique, nous aura donné beaucoup de plaisir à son volant pendant notre court essai. C’est un plaisir de pouvoir encore toucher, même brièvement, à ce qui a fait la légende de Ford, avec cette Mustang Mach 1. Une réussite à admirer de loin, et pour les amateurs fortunés, à ne pas tarder à acheter, avant que son espère disparaisse définitivement.

Bonus : une Ford Puma ST en piste !

Les essais Ford se déroulant sur une journée complète, les équipes du constructeur nous avaient réservé la possibilité de faire également une session circuit avec la nouvelle Ford Puma ST. Le crossover urbain reprend la mécanique de sa petite sœur la Fiesta ST, avec un moteur 3 cylindre Ecoboost de 1,5 l pour 200 ch, et un couple poussé à 320 Nm (au lieu de 290 Nm) pour compenser les 75kg de plus sur la balance.

Photo Julien Delfosse / DPPI

Un excellent travail a été fait sur les suspensions et les trains roulants, et les sensations procurées par ce Puma ST sont très proches de celles d’une citadine équivalente. La tenue de route est très bonne et le train arrière sait se montrer joueur au lever de pied ou en freinage appuyé, avec une direction communicative.

On aurait pu craindre que le 3 cylindres chante faux, mais il est rageur à partir de 3000 tr/min jusqu’à la zone rouge, et s’accorde parfaitement bien avec une boite manuelle 6 rapports bien étagée.

Cette petite session sur l’autre partie du circuit nous a permis de mettre à l’epreuve la stabilité du crossover Ford avec des virages appuyés et de belles chicanes.

Un seul sentiment se dégage après une demie heure de piste au volant du Ford Puma ST : le plaisir de conduire, et c’est exactement le but recherché.

Photo Julien Delfosse / DPPI

Merci aux équipes de Ford France pour l’invitation et au circuit de la Ferté Gaucher pour les excellentes conditions de notre essai.

Rédigé par Vincent

Sur Masculin, je vous parle de rhum, et parfois d'autres spiritueux que l'on déguste ensemble. Je vous parle aussi de voitures avec des essais réguliers !