La Rédac' Masculin
Il y a 10 ans

Citroën DS4 : une C4 haut de gamme ?

En faisant renaître le nom DS, Citroën a frappé fort. Sauf qu’au 21ème siècle, la DS n’est pas une simple voiture, mais une gamme toute entière : la filiale premium de la marque aux chevrons. Et après le lancement réussi de la DS3, Citroën s’apprête à récidiver avec la DS4. Commercialisée au printemps 2011, la voiture devrait être dévoilée au prochain Mondial de l’auto, à Paris.

Un coupé surélevé à quatre portes
Au premier abord, pourtant, difficile de ne pas comparer la DS4 avec la nouvelle C4. Mais si le gabarit est peu ou prou le même, le constructeur français a souhaité donner davantage de raffinement à sa DS4, volontiers qualifiée de « coupé surélevé à quatre portes ». Un concept qui veut tout dire et rien dire, mais qui doit permettre à Citroën de se distinguer de la – nombreuse – concurrence, où figurent notamment l’Alfa Romeo Giulietta, l’Audi A3, la BMW Série 1, la Volvo C30… Que du beau monde !
Avec sa hauteur de 1,53 mètre, la DS4 prend ses rivales de haut : dix centimètres de plus en moyenne. Haute et pourtant compacte, la nouvelle Citroën peut donc être considérée comme un croisement entre le berline et le SUV.

Du vrai haut de gamme à l’intérieur
A l’intérieur, la DS4 reprend une nouvelle fois la planche de bord de la nouvelle C4. Mais, voiture « premium » oblige, elle a droit à des revêtements plus précieux, notamment la sellerie en cuir dite « bracelet de montre ».
Les équipements devraient également être assez nombreux. Citons, pêle-mêle, le système de surveillance d’angle mort, les sièges massants et le régulateur de vitesse programmable à l’arrêt ou encore le désormais fameux pare-brise panoramique – toutefois plus petit que sur la C3.

Du déjà-vu côté motorisation
Sous le capot, la DS4 aura droit à du grand classique : les blocs HDI 110 et HDI 160 du côté du diesel et les moteurs VTi 120, le THP 155 et le THP 200 au rayon essence. Pour jouer l’incontournable carte écologique, la version HDI 110 sera disponible avec un système « stop and start », qui devrait permettre un gain de consommation de l’ordre de 15 % en cycle urbain. La gamme devrait ensuite être complétée par une version hybride à 4 roues motrices, mais aucune date n’a encore été annoncée. Dans tous les cas, la nouvelle DS4 n’arrivera pas dans les concessions avant le printemps 2011. Autant dire que Citroën a souhaité faire monter la pression. Avec autant de réussite que pour la DS3 ?