Essai nouvelle Opel Astra : le jour et la nuit

Si elle a du mal à cacher son lien de parenté avec la Peugeot 308, la sixième génération d’Opel Astra se démarque aisément de la précédente mouture… au point que l’on peine à trouver des points communs entre les deux voitures !

Résolument plus moderne, elle change radicalement de look et passe pour la première fois à l’hybride. Une évolution payante pour permettre le retour d’Opel au premier plan ? Réponse dans cet essai de la nouvelle Astra.

Nouvelle génération ou toute nouvelle voiture ?

La première Opel Astra est arrivée sur nos routes en 1991, et remplaçait alors la vieillissante Kadett. Aujourd’hui, on serait presque tenté de dire qu’il y avait plus de ressemblances à l’époque entre la Kadett et son héritière qu’entre les cinquième et sixième générations d’Astra !

Mais si cette nouvelle venue change radicalement de look, elle conserve l’ADN de ses glorieuses aînées. Ainsi dès 1936, l’Opel Kadett avait été lancée pour « apporter la technologie au plus grand nombre » et même « le meilleur de la technologie du moment ». Les responsables de la marque affirment que ce motto les a encore guidés pour le développement de l’Astra de 2022.

Il faut dire que le défi est grand pour le constructeur allemand. Désormais intégré au groupe Stellantis (et ses 14 marques), Opel se positionne sur le segment des généralistes premium (ou « upper mainstream »), au côté de Peugeot notamment. Mais si elle partage de plus en plus de choses avec sa cousine sochalienne, la marque au blitz revendique aujourd’hui sa germanité. La volonté est de casser les codes de l’auto allemande, en apportant une touche de joie de vivre, un esprit plus « latin »…

Cela se traduit en partie par une communication « enthousiasmante » et par le design des nouveaux modèles (on y reviendra). Après une sérieuse période de vache maigre (qui a pu faire douter de l’avenir même de la marque), Opel semble être de retour au premier plan. En témoigne la progression de ses commandes de 27% sur les 4 premiers mois de 2022 par rapport à la même période l’année précédente.

Après les nouveaux Grandland et Mokka, la sixième génération d’Astra doit donc permettre à Opel de poursuivre son redressement. Pour cela, elle pourra compter sur sa nouvelle motorisation hybride, qui s’inscrit dans la campagne d’électrification de toute la gamme à l’horizon 2024.

Essai Opel Astra hybride rechargeable

Au volant de la nouvelle Opel Astra PHEV

Puisqu’Opel se positionne comme un équivalent germanique à Peugeot, rien d’étonnant à voir la nouvelle Astra partager autant de choses avec la 308. A commencer par la plateforme, bien sûr : les deux autos adoptent donc un gabarit similaire avec 4m37 de long et 1m47 de haut pour notre élégante Allemande.

Une voiture qui se remarque

Rabaissée de 15 mm par rapport à l’ancienne génération et bénéficiant d’un empattement allongé de 13 mm, l’Opel Astra affiche une silhouette plus élancée, mais bien campée sur ses 4 roues. Cette impression athlétique est renforcée par le toit noir et le spoiler présent sur notre version d’essai.

A l’avant, l’oeil est immédiatement attiré par le nouveau visage de la compacte allemande (le fameux Vizor) et cette calandre noire désormais incontournable. Très étirée, jusqu’aux feux à LED (avec l’éclairage adaptatif Matrix Intelli-Lux Pixel Light), elle contraste avec la nervure verticale Kompass qui « barre » littéralement le capot. Cette verticalité se reflète aussi sur la face arrière de la voiture, avec le 3e feu stop au design atypique.

Tout ceci contribue à rendre l’Astra facilement identifiable sur la route, même si l’on ne peut s’empêcher de penser à la 308 en regardant son profil…

Bond dans le temps

A l’intérieur aussi, les progrès sont significatifs par rapport à la cinquième génération née en 2015. Et pour montrer que cette Astra est vraiment nouvelle, Opel n’hésite pas à mettre en avant les moindres détails, à l’image de son tout nouveau volant : sans réinventer la roue, il témoigne à lui seul de l’évolution de l’auto…

Heureusement, d’autres changements plus évidents sont présents dans cet habitacle, à commencer par le cockpit tout numérique Pure Panel. A l’usage pourtant, ces deux écrans de 10 pouces ne nous ont pas tant éblouis que cela (la faute à une bordure trop large, sans doute), même si leur utilisation reste intuitive.

La marque va encore plus loin en parlant de son nouveau bébé comme « le véhicule le plus connecté de la gamme Opel ». Outre les deux dalles du cockpit, cet attirail technologique se traduit (selon le niveau de finition) par 3 ports USB, de la recharge à induction pour le smartphone, des commandes vocales en langage naturel (après l’injonction Hey Opel), un système de détection de la pollution intérieure de l’air, un affichage tête haute avec widgets personnalisables, la compatibilité Apple CarPlay / Android Auto sans fil et moult aides à la conduite (régulateur de vitesse adaptatif avec système Stop & Go, aide au maintien dans la voie, caméra 360°…).

Planche de bord Opel Astra 2022
Pure Panel Experience Opel Astra

High-tech, la nouvelle Astra n’oublie pas d’être aussi confortable. Les sièges adaptatifs (à partir du niveau Elégance) sont chauffés, ventilés et massants et l’espace aux jambes est généreux, à l’avant aussi bien qu’à l’arrière. Le volume du coffre, compris entre 422 et 1339 litres, situe la compacte Opel dans la bonne moyenne du segment (même si légèrement en-deçà de la Mégane).

Notons au passage que la version hybride PHEV ne souffre même pas trop de la présence des batteries (située au milieu du véhicule et non à l’arrière), avec 352 litres au minimum.

Places arrière Opel Astra 2022
Volume coffre Opel Astra 2022

L’hybride rechargeable, un atout décisif ?

Contrairement à bon nombre de ses camarades, Opel ne bannit pas encore les motorisations thermiques de son catalogue. Ainsi, la nouvelle Astra pourra encore abriter le moteur 3 cylindres essence 1.2 de 110 ou 130 chevaux. Plus étonnant encore, un bloc diesel 1.5l de 130 chevaux est aussi au menu, même si, on s’en doute, il ne devrait pas représenter le gros des ventes.

A l’inverse, la compacte de Rüsselsheim accueille pour la première fois une motorisation hybride rechargeable de 180 chevaux et c’est elle que nous avons pu essayer sur les routes du Perche. Associant un moteur 1.6 Turbo 150 chevaux 2 roues motrices avec un moteur électrique avec transmission e-BVA8, l’Astra PHEV ne manque pas de dynamisme.

Opel Astra moteur hybride

Ici, ce ne sont pas les 7,7 secondes du 0-100km/h qui importent mais le comportement global du véhicule. A l’aise en ville, il sait aussi délivrer la puissance nécessaire quand vous devez dépasser ou que vous voulez vous faire plaisir sur des tracés plus sinueux (en dépit de suspensions un peu raides).

Avec cette alternance de conduite tranquille et plus rythmée sur autoroute et route de campagne, la consommation n’aura pas excédé 4,9l/100km (évidemment loin des 1,2l des données WLTP) au terme de notre parcours de 180 kilomètres. Le petit moteur électrique, pour sa part, nous aura permis de rouler pendant 32 km en mode zéro émission (le temps de quitter Paris, en somme).

Opel Astra hybride rechargeable 2022

En résumé, notre avis sur la nouvelle Opel Astra

Cet essai de la nouvelle Astra nous aura confirmé qu’il « se passe quelque chose » chez le constructeur allemand en ce moment. Après des années compliquées, Opel semble prêt à défier ses nombreux concurrents et à marcher dans les pas de son homologue de Sochaux (entre autres).

La sixième génération de l’Opel Astra bénéficie d’un design vraiment réussi, la voiture sachant bien se faire remarquer dans sa robe jaune avec son toit noir ! A l’intérieur, les progrès sont considérables même si l’on reste un peu sur notre faim sur certains détails et finitions.

Notre version hybride de 180 chevaux contribue à faire de l’Astra une voiture bien dans l’air du temps, même si l’on a déjà hâte de découvrir la future version GSe hybride de 225 chevaux (annoncée pour octobre 2022) et même la version 100% électrique, sans oublier le break Sports Tourer à l’horizon 2023.

Côté tarifs, le cru 2022 de l’Opel Astra est accessible à partir de 25 050€ dans sa version essence 110ch, 29 450€ pour le diesel 130ch et 36 250€ pour l’hybride rechargeable. Une note qui peut même atteindre 45 850€ dans notre version Ultimate tout équipée.

Rédigé par Ludovic

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !

Réagir à cet article