Les 5 accidents de moto les plus courants (et comment les éviter)

On ne le sait que trop bien, mais la moto est une pratique particulièrement accidentogène, avec des accidents malheureusement trop fréquents. En fait, les motocyclistes ont 25 fois plus de risques de mourir dans un accident que les automobilistes.

Cela s’explique entre autres par le fait que les motos offrent très peu de protection en cas d’accident. Il y a d’ailleurs eu plus de 650 décès de conducteur de deux roues motorisés en 2021, malgré une année marquée par le COVID, soit presque 2 personnes par jour. Alors oui, la moto c’est sympa, on a un fort sentiment de liberté et c’est fort viril… mais ce serait dommage de finir blessé, ou pire.

En comprenant les causes les plus courantes des accidents de moto, vous pouvez prendre des mesures pour les éviter. Les 5 accidents de moto les plus courants sont :

1. Perte de contrôle (chute ou glissade)

La perte de contrôle est le type d’accident de moto le plus courant, représentant environ un quart de tous les accidents. Elle est généralement due à un excès de vitesse ou à une prise de virage trop rapide. Cette situation est souvent accentuée par le manque d’adhérence sous la pluie ou sur une route mouillée. Les éléments de la chaussée, comme les plaques d’égoûts ou même la peinture de certaines signalisation peuvent aussi être glissante et entraîner une perte de contrôle de la moto.

Pour éviter cela, c’est terriblement simple et pourtant trop rarement appliqué : veillez à toujours rouler dans les limites de vos capacités et à ne jamais prendre de risques; dans la majorité des cas, c’est votre corps qui fixe les limites, pas la moto, et c’est souvent l’excès de confiance, ou au contraire, le manque de pratique, qui va entrainer ce genre d’accident.

Rescue workers are trying to recover a seriously injured motorcyclist

Il est important de toujours rouler à une vitesse sûre, où vous maitrisez votre monture et d’être conscient des conditions d’adhérence de la route. Lorsque vous prenez un virage, allez-y lentement au début jusqu’à ce que vous ayez une idée de l’angle d’inclinaison que votre moto peut supporter.

2. Collision entre une moto et une voiture

Il s’agit du deuxième type d’accident de moto le plus courant, qui représente environ 20 % de tous les accidents. Il est généralement causé par un automobiliste qui ne voit pas la moto ou qui évalue mal sa vitesse. Cette fois, c’est très souvent l’automobiliste qui est en tort et ne vérifie pas ses rétroviseurs ou ses angles morts si vous venez de l’arrière.

Il arrive également que les conducteurs ne voient pas un motard arrivant de face à un carrefour, ou évaluent mal la distance et finissent par tourner devant eux, entrainant un accident quasi systématique.

Le meilleur moyen d’éviter ce type d’accident est d’être aussi visible que possible, de jour comme de nuit, avec des vêtements clairs et des équipements réfléchissants. Pour éviter ce genre d’accident, conduisez toujours de manière défensive et soyez très prudent aux intersections, où la plupart de ces accidents se produisent. Vous devez également anticiper les actions des autres automobilistes qui vous entourent et ne jamais supposer qu’ils vous ont vu.

3. Collision par l’arrière

Il s’agit du troisième type d’accident de moto le plus courant, qui représente environ 15 % de tous les accidents. Il est généralement causé par un automobiliste qui suit de trop près ou qui ne fait pas attention à la route. Ces accidents sont particulièrement dangereux car le motard ne voit pas la collision arriver et peuvent être projetés sur une longue distance.

La meilleure façon d’éviter ce type d’accident est de toujours laisser une distance suffisante et de ne jamais supposer que le conducteur derrière vous fait attention. Vous devez également utiliser fréquemment vos rétroviseurs pour vérifier si les conducteurs qui vous suivent gardent leur distance. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez freiner plus tôt ou même changer de voie pour permettre aux conducteurs de s’écarter. A moto, savoir qui a raison n’est pas toujours le plus important, et c’est surtout votre vigilance qui vous aideront à éviter ce type d’accident et les conséquences dramatiques ensuite.

4. L’influence de l’alcool et les drogues

Près de 20% (1 sur 5) des conducteurs de moto impliqués dans un accident mortel, responsable ou non, ont consommé de l’alcool. Cette proportion est 4 fois plus élevée que pour les conducteurs de voitures.

En outre, la prise de drogues (y compris de médicaments sur ordonnance) peut également avoir un impact sur votre capacité à conduire en toute sécurité. Certains médicaments, comme les analgésiques ou les anxiolytiques, peuvent provoquer de la somnolence et affecter vos réflexes. D’autres drogues, comme la cocaïne ou la méthamphétamine, peuvent totalement désinhiber le motard et cause des accidents graves.

Boire ou conduire… oui, vous savez.

La solution pour éviter ces accidents est vraiment facile… ne jamais boire ou prendre des drogues avant de monter sur votre moto. Même si l’alcool n’est pas systématiquement le facteur causant l’accident, un motard à jeun sera toujours plus efficace et réactif pour essayer d’éviter l’accident. Si vous prenez des médicaments, consultez votre médecin ou votre pharmacien pour savoir si vous pouvez conduire une moto en toute sécurité; vous aurez peut être l’impression de passer pour un idiot, mais un idiot potentiellement vivant.

5. Le manque d’équipement adapté

C’est probablement le point le plus important, car il vous aidera à éviter tous les autres types d’accidents. Portez toujours un casque homologué par le ministère des transports, ainsi que des vêtements de protection tels que des bottes, des gants et une veste, voire même une combinaison de motard. Cela vous permettra d’éviter les éruptions cutanées en cas d’accident, mais aussi les fractures, voire pire.

Comment choisir sa combinaison moto ?

Vous devez également vous assurer que votre moto est en bon état de marche, avec des feux et des freins qui fonctionnent pour être vu et efficace au guide de votre monture. Vous devez également vérifier régulièrement la pression des pneus et la profondeur de la bande de roulement pour éviter un éclatement ou un dérapage.

Bonus 1 : où se produit la majorité des accident de moto en France ?

En 2017, la plupart des accidents de moto se sont produits sur des routes secondaires (hors agglomération), avec près de 60 % des accidents. Cela s’explique probablement par le fait que les motards baissent souvent la garde sur ces types de routes, pensant qu’elles sont moins dangereuses, surtout lors des balades du week-end.

Mais en réalité, c’est souvent sur ces types de routes que se produisent le plus grand nombre d’accidents de moto. L’agglomération vient ensuite, mais ils sont rarement mortels sauf pour les scooters, et enfin l’autoroute, qui ne concentre que 8% des accidents de 2 roues.

Bonus 2 : Quel est le profil type du motard accidenté ?

En 2017, la majorité des accidents de moto ont été causés par des conducteurs masculins âgés de 25 à 34 ans. Cela s’explique probablement par le fait que cette tranche d’âge est plus susceptible de prendre des risques lorsqu’elle conduit une moto.

Car ce n’est pas une idée reçue, la majorité des accidents de moto ont lieu sans autre tiers. C’est le motard, seul, qui va finir dans le décor, soit par la faut d’une conduite pas adaptée, soit malheureusement parce qu’il a manqué de vigilance face aux conditions de la route.

En suivant ces simples conseils, vous pouvez éviter la plupart des accidents de moto, surtout ceux qui sont causés par le motard lui même. Mais comme on dit, la meilleure défense, c’est l’attaque, alors soyez toujours attentif aux éléments environnants et ne supposez jamais qu’un automobiliste vous a vu.

Gardez ces conseils à l’esprit la prochaine fois que vous prendrez la route sur votre moto et restez en sécurité !

Vincent

Sur Masculin, je vous parle de rhum, et parfois d'autres spiritueux que l'on déguste ensemble. Je vous parle aussi de voitures avec des essais réguliers !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.