VinFast : 4 SUV dans le vent au Mondial 2022

VF6, VF7, VF8 et VF9. A défaut de briller par l’originalité de leurs noms, les 4 SUV de la marque VinFast ne passent pas inaperçus dans les allées du Mondial de l’Automobile de Paris.

Ambitieux, le constructeur vietnamien vise rien de moins que concurrencer Tesla en Europe (entre autres). Et au vu de ce qu’il expose à la porte de Versailles, ses rivaux ont de quoi trembler…

Un malus est appliqué en cas de cumul de sinistres responsables. Il entraîne une augmentation de la prime d’assurance, et ce, de manière automatique. Alors que certaines compagnies refusent d’assurer...Lire la suite

VinFast, un nouveau constructeur automobile à ne pas négliger

Voici un nom auquel il va sans doute falloir s’habituer. Le constructeur vietnamien VinFast profite en effet du Mondial 2022 pour détailler son plan d’action sur le Vieux Continent et le déploiement de la marque promet d’être rapide. Une cinquantaine de points de vente sont d’ores et déjà prévus en Europe sur 2022-2023, dont une vingtaine en France (Paris dès le mois de novembre, puis Nice, Marseille, Rennes, Montpellier et Metz).

C’est la deuxième fois que VinFast est présent au « grand » rendez-vous du salon parisien, 4 ans après une première entrée remarquée… et 4 ans tout juste après la création de la marque, en 2018. La filiale automobile fait en réalité partie d’une entité bien plus large (que l’on pourrait comparer au groupe Bouygues chez nous), le conglomérat Vingroup, lui-même créé à Hanoï en 1993 par l’homme d’affaires Phạm Nhật Vượng.

Bénéficiant de moyens financiers considérables et d’un complexe de fabrication automobile à la pointe de la technologie (jusqu’à 90% d’automatisation), VinFast ne semble rien avoir à envier à Tesla, dont elle a fait son rival désigné. Mais au-delà de la firme d’Elon Musk, l’ensemble des marques « historiques » peut voir arriver ce nouvel entrant avec inquiétude.

Il suffit de voir le nombre de journalistes présents sur le stand VinFast lors de l’ouverture du Mondial de l’Automobile pour s’en convaincre. Et comme si cela ne suffisait pas, le constructeur a profité de sa conférence de présentation pour annoncer l’obtention du prix AUTOBEST Rising Star 2022, récompensant son émergence sur les marchés européens…

Les 4 SUV VinFast à la loupe

Depuis l’ouverture des commandes en janvier 2022, VinFast a enregistré 65 000 commandes de ses VF8 et VF9. Un chiffre qui devrait rapidement évoluer, avec la commercialisation annoncée en Europe et l’arrivée de deux nouveaux modèles (certes, que des SUV), les VF6 et VF7.

VF6 : le compact élancé

Les SUV urbains ont la cote chez nous ? Très bien, VinFast se mêlera donc à la lutte, avec ce VF6 particulièrement compact (4m25 de long seulement). Concurrent annoncé des Peugeot e-2008 et DS3 Crossback E-Tense, ce modèle adopte la signature lumineuse en V propre à la marque à l’avant.

Doté de lignes très élancées malgré son gabarit, le VF6 devrait briller par ses équipements et sa technologie embarquée… plus que par l’espace qu’il offre aux passagers arrière. Annoncé pour 2023, son prix demeure encore inconnu, mais il s’agira en toute logique du plus accessible des SUV VinFast.

Mondial Automobile 2022 Vinfast VF6

VF7 : la nouvelle star ?

On monte d’un chiffre et on gagne donc quelques centimètres avec ce VF7, qui s’annonce comme le modèle le plus intéressant de la gamme VinFast. Visuellement, il ressemble beaucoup à son petit frère, les deux véhicules étant dessinés par le studio italien Torino Design.

Un grand écran central, un affichage tête haute, de l’espace et de la lumière, sans oublier une liste d’équipements longue comme le bras : le VF7 est un SUV véritablement pensé pour le marché (et les automobilistes) européen.

VinFast VF7

VF8 : à jamais le premier

Le VF8 devrait être le premier SUV VinFast à arriver sur nos routes en cette fin d’année 2022. Positionné sur le segment D (celui des modèles familiaux), il s’attaque frontalement à des modèles premium tels que l’Audi Q4 e-Tron, la BMW iX3 et, vous l’aurez compris, la Tesla Model Y.

Exposé au Mondial dans une élégante carrosserie vert bouteille, ce VF8 dessiné par Pininfarina (comme le HUV NamX, une autre curiosité du salon parisien) arbore des lignes plus consensuelles que les deux précédents modèles VinFast évoqués. L’intérieur est très réussi, à l’image des commandes de la boîte de vitesses, même si l’on imaginait un coffre plus grand au vu de la longueur du bébé : 4m75.

Doté de batteries allant de 82 à 87,7 kWh selon la version choisie, le VF8 développe 353 chevaux dans sa version Eco et 408 dans sa version Plus. Le 0 à 100km/h est abattu en moins de 6 secondes et la vitesse de pointe limitée à 200 km/h, alors que l’autonomie est comprise entre 400 et 470 kilomètres (seulement). Le tout pour des prix compris entre 46 050€ et 73 100€.

VinFast VF8

VF9 : dans la cour des grands

Lui aussi dessiné par Pininfarina et déjà disponible à la commande, le VF9 est le SUV des familles, avec ses 7 places. Un mastodonte XXL de 5m12 de long et 2m25 de large, digne de modèles comme le Range Rover voire le Volvo XC90 au rayon thermique, et qui semble davantage taillé pour les routes américaines.

Mais au-delà de cet impressionnant gabarit, le VF9 peut compter sur un équipement complet, parfaitement incarné par l’écran central de 15,6 pouces, très agréable à utiliser.

Avec 92 ou 123 kWh de capacité utile et une puissance de 408 chevaux (et une transmission intégrale !), le VF9 pourra parcourir jusqu’à 594 kilomètres (cycle WLTP). Ses prix, lui, sont compris entre 82 950 et 99 300€, batterie incluse.

VinFast VF9

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

Dotés d’un design classique pour les uns (VF8 et 9) et plus marqué pour les autres (nouveaux VF6 et 7), les SUV VinFast peuvent aussi compter sur un équipement très riche et une technologie omniprésente pour séduire les automobilistes européens. Pour démontrer la fiabilité de ses modèles, VinFast n’hésite pas non plus à offrir une garantie 10 ans ou 200 000 km. Un argument important et une preuve supplémentaire que les nouveaux constructeurs asiatiques ont aussi leur mot à dire sur le segment premium.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *