Lynk & Co ouvre un dixième Club à Milan et veut révolutionner la mobilité en Europe

Lynk & Co a le vent en poupe. Le constructeur automobile étroitement lié à Volvo, a ouvert son dixième « Club » à Milan et il espère révolutionner la mobilité en Europe grâce à son nouveau modèle commercial innovant. Masculin.com était présent et a eu l’occasion de s’entretenir avec Alain Visser, le CEO et fondateur de Lynk & Co, pour mieux comprendre les enjeux et les objectifs pour la jeune marque de mobilité.

Qu’est-ce que Lynk & Co et son concept ?

Lynk & Co est un constructeur automobile avec des origines Suédoises, fondé par Alain Visser, un ancien de Volvo Cars, avec le soutien du constructeur scandinave et de son actionnaire Geely.

Un malus est appliqué en cas de cumul de sinistres responsables. Il entraîne une augmentation de la prime d’assurance, et ce, de manière automatique. Alors que certaines compagnies refusent d’assurer...Lire la suite

Fondé fin 2015, le siège de la marque est à Göteborg et c’est là que le premier et unique modèle de la marque, la 01 a été imaginée. Mais Lynk & Co c’est surtout un concept commercial innovant, qui propose aux clients de s’abonner à des voitures au lieu de les acheter ou de les louer.

La Lynk & Co 01

Le dixième Club en Europe, la France ensuite

La marque a rapidement développé ses activités ces dernières années et compte aujourd’hui dix « Clubs » – des lieux de vie où les clients peuvent découvrir et tester ses voitures, mais surtout, se retrouver autour d’un café, venir travailler et profiter d’une sélection d’objets éco-responsables, issus des marques et artistes locaux.

Alain Visser à l’inauguration du Club de Milan

Avec des Clubs aux Pays-Bas, en Allemagne et en Italie, Lynk & Co développe progressivement son réseau pour augmenter sa notoriété, en cherchant absolument à s’éloigner du modèle traditionnel de la concession, parfois froide et anxiogène comme nous l’expliquait Alain Visser.

À Milan, en plein centre-ville et à deux pas des plus beaux quartiers, le nouveau Club propose une ambiance cosy, avec ses canapés et son éclairage travaillé ; les clients pourront prendre un cocktail au bar, travailler dans la salle Tarot, ou tout simplement se poser un moment dans les canapés de l’entrée et profiter d’un moment calme.

La soirée d’inauguration a d’ailleurs attiré beaucoup de nos confrères Italiens, curieux de comprendre la démarche du constructeur et ce souhait d’offrir une expérience positive aux clients et curieux. Courant 2023, Lynk & Co devrait également ouvrir son premier Club en France à Paris, à la conquête de l’hexagone.

S’abonner pour se déplacer, une démarche logique

Lynk & Co veut révolutionner la mobilité en Europe avec son modèle commercial unique basé sur l’abonnement. La société pense que ce modèle offrira aux clients un moyen plus pratique et plus abordable de profiter d’une voiture, sans avoir nécessairement les contraintes et les coûts associés.

Pour un abonnement mensuel de 550€, le client bénéficie d’un package tout compris avec un véhicule neuf ou récent (- d’un an), de l’assurance auto et de l’entretien, le tout sans engagement. Mieux encore, il est maintenant possible de mettre son véhicule à disposition via l’application Lynk & Co pour quelques heures ou quelques jours.

L’objectif affiché est double : permettre au client de rentabiliser son véhicule, puisque c’est lui qui touche directement le prix payé par l’emprunteur, et surtout, améliorer le taux moyen d’utilisation des voitures en Europe, qui stagne à peine à 4%. Oui oui, 96% du temps en moyenne, une voiture n’est pas utilisée, elle est juste garée.

La 01, arme de conquête

Si on a assez peu parlé de la Lynk & Co 01 jusqu’à présent, c’est avant tout parce qu’elle est, au même titre que le modèle économique ou les Clubs, une arme de conquête pour le constructeur. Basée sur une plateforme de Volvo XC40, elle offre des lignes et un habitacle 100% unique, avec sa propre personnalité. D’ailleurs, c’est encore la simplicité qui prime, puisque à part la couleur (Noir et Bleu) et le crochet d’attelage, il n’y a absolument aucune option, tout est inclus en terme d’équipement !

Nous aurons l’occasion de l’essayer plus en détails d’ici quelques temps, mais nous avons pu en prendre brièvement le volant pour affronter la circulation virile de Milan. Avec son architecture hybride rechargeable de 261 ch cumulés, la 01 offre jusqu’à 69 km d’autonomie en tout électrique en ville grâce à sa batterie de 14,1 kWh utiles, bien suffisant pour ne pas utiliser le moteur thermique de la semaine pour les trajets classiques.

La calandre s’inspire de la crinière d’un lion, qui se retrouve également à l’intérieur, sur les panneaux de porte par exemple. Ce SUV compact de 4,54m est harmonieux et bien construit. Si sa ligne est discrète, il est suffisamment singulier pour se démarquer des autres, bien aidé par une signature lumineuse élégante.

A l’intérieur, sobriété et efficacité sont au programme, avec un intérieur dominé par le noir mais réhaussé de surpiqûres bleues un peu partout dans l’habitable. Les finitions sont bonnes et si certains matériaux auraient pu être plus flatteurs, l’ensemble est homogène et respire la solidité. La modernité n’est pas laissée de côté avec les compteurs numériques, l’infodivertissement est affiché sur un bel écran tactile de 12″, et le niveau d’équipement est tout à fait satisfaisant : caméra 360°, hayon électrique, siège conducteur électrique, grand toit ouvrant panoramique font partie de la panoplie de série de la 01.

Sur la route, le système hybride rechargeable, avec un moteur 3 cylindres essence et un moteur électrique, développe 261 chevaux ; cette première prise en main se faisant en ville, on a apprécié la douceur de la 01 et sa capacité à se faufiler en ville, notamment grâce à sa taille compacte et son silence de fonctionnement en tout électrique. Rendez-vous d’ici l’année prochaine pour un essai complet sur nos routes, mais ce premier contact inaugure d’une excellente carrière pour cette 01.

La Lynk & Co 01 dans l’écrin du Club de Milan

Quels sont les objectifs à long terme de Lynk & Co ?

Lynk & Co veut devenir un acteur majeur sur le marché automobile européen. L’entreprise prévoit d’y parvenir en étendant progressivement ses activités à d’autres pays et en ouvrant davantage de clubs. La notoriété reste d’ailleurs l’objectif numéro 1 de la marque, sur un marché Européen finalement très conservateur, où les usages mettent du temps à évoluer.

Le produit évoluera également dans le futur, avec sans doute un modèle 100% électrique, quand le réseau de recharge au niveau Européen sera mûr, ce qui, malgré ce qu’affirment les politiques, est loin d’être le cas.

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

Avec son dixième « Club » à Milan, Lynk & Co déploie progressivement sa stratégie pour offrir une mobilité douce, plus respectueuse de l’environnement et surtout plus vertueuse, en proposant à ses utilisateurs de rentabiliser l’immobilisation quotidienne de leur voiture, sans contrainte puisque le constructeur couvre même cet autopartage grâce à l’assureur Allianz. Pour 550€ par mois tout compris, la concurrence est aujourd’hui quasi inexistante, laissant un boulevard au constructeur Suédois pour se développer en Europe et convertir progressivement de nouveaux adeptes.

1 commentaire

  1. Réaction au club lynk&co Paris
    En 2021 déjà le club devait ouvrir à Paris bastille, février 2023 toujours rien, il faut dire que la France doit être bon dernier en location du 01.
    Donc pourquoi faire un club?
    Ce modèle en location, achat qui n’était pas possible en 2021, n’est pas connu toutes les idées venant de France ont servis partout sauf ici, pas de visu, événementiel, les locataires pour beaucoup pose de questions sur des forums de réseaux sociaux, tout est dit.

Voir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *