Agence Edency
Il y a 8 ans

Une voiture qui ne coûte (presque) rien, c’est possible

Le principe du cashback appliqué à l’automobile

Une voiture vraiment économique

L'ingénieur français Michaël Oualid reformule entièrement le concept de la voiture économique.
Tout d'abord, il supprime les gadgets inutiles qui alourdissent le poids du véhicule et surtout celui de la facture d'achat. Il reste alors un véhicule fonctionnel mais robuste au design spécialement étudié pour être à l'épreuve du temps dont le prix de revient est beaucoup plus bas – oui, un peu comme une Dacia, finalement.

Dépouillée oui mais encore ?

L'idée inédite du concepteur de cette voiture économique est géniale. La voiture est équipée d'un lecteur de carte bancaire qui identifie le conducteur du véhicule.

Lorsqu'il remplit son réservoir, fait entretenir son véhicule ou emprunte l'autoroute à péage, le conducteur paie à l'aide de sa carte. Il fait de même au supermarché ou pour tout autre achat courant ce qui lui permet de se voir accorder des ristournes mais en même temps de payer une commission au constructeur du véhicule. Au bout de quelque temps, la voiture est payée grâce à ce « cashback ».

Pour finir, ça coûte combien ?

Sachant que le prix de revient du véhicule tourne autour de 6 000 euros et qu'il bénéficiera de commissions durant toute la vie du véhicule, le constructeur peut le vendre à un prix très bas, 3 000 euros étant le prix maximum.

Le propriétaire, quant à lui, aura droit à des ristournes sur ses achats ou services chez les commerçants partenaires heureux de fidéliser ainsi leurs clients. Et si finalement, c'était ça la voiture de demain ?