Drift Masters 2024 avec G2A : quand Fast & Furious rencontre la réalité

Les Drift Masters, c’est un peu comme le grand frisson du sport automobile moderne. Imaginez-vous au bord d’un circuit, où le grondement des moteurs se mêle à l’odeur brûlante du caoutchouc : c’est là que le drift prend toute sa dimension. Ce sport, né dans les rues nocturnes du Japon, s’est élevé au rang de phénomène mondial, rivalisant avec des géants comme le football dans certains coins du globe.

En Europe, les Drift Masters sont devenus le rendez-vous incontournable pour les aficionados de drift. Ce n’est pas juste une course, c’est un spectacle où chaque pilote doit faire preuve d’une maîtrise exceptionnelle, flirtant avec les limites de sa machine pour exécuter des virages parfaits.

L'optimisation des performances de votre voiture de sport commence par le choix des bonnes pièces de rechange. Que vous soyez un amateur passionné ou un pilote professionnel, la qualité et le choix d...Lire la suite

L’absence de classes de véhicules pousse les pilotes à se dépasser, peu importe la puissance ou la marque de leur voiture. Chaque duel sur la piste devient donc un test de dextérité, de courage… et de grosse fumée !

3 jours de rupteurs et pop & bang

L’édition 2024 des Drift Masters à Valence a démarré sur les chapeaux de roues, électrisant l’atmosphère du célèbre circuit Ricardo Tormo, habituellement le théâtre du MotoGP. Pour la première fois, ce site emblématique a vibré au rythme des dérapages contrôlés et des accélérations fulgurantes, transformant le lieu en un véritable amphithéâtre du drift le temps d’un week-end.

Invités par G2A, l’un des sponsors majeur de l’évènement (mais aussi de certains pilotes), nous avons pu suivre au plus près les qualifications ainsi que les épreuves.

La compétition a rassemblé une foule impressionnante, avec plus de 30,000 spectateurs venus de divers horizons pour assister à ce spectacle de haute voltige. L’ambiance était palpable, avec des fans passionnés qui ont encouragé les pilotes venus de vingt pays différents, chacun poussant son véhicule à la limite pour offrir le meilleur de lui-même.

La compétition a été marquée par des performances exceptionnelles, notamment celle de Piotr Wiecek qui a dominé le podium. La qualité de l’événement, l’enthousiasme du public et le cadre spectaculaire promettent une saison des Drift Masters qui s’annonce comme l’une des plus mémorables pour le 10 ème anniversaire de la compétition. Cet engouement pour le drift en Europe ne cesse de croître, attirant de plus en plus de spectateurs et de participants, prêts à vivre des moments de pure adrénaline.

G2A et les DriftMasters

Après avoir plongé dans l’atmosphère électrique des Drift Masters à Valencia, il est temps de découvrir l’un des principaux soutiens de cet événement spectaculaire. G2A, leader mondial du marché du divertissement numérique, joue un rôle clé en sponsorisant cette série passionnante.

Pour comprendre l’impact de leur engagement et la synergie entre le drift et les innovations numériques, nous nous sommes entretenus avec un membre clé de l’équipe G2A. Voici ce qu’ils avaient à partager sur leur mission, leur vision du partenariat avec Drift Masters, et comment ils envisagent l’avenir de cette collaboration excitante.

Q : Pour commencer, pourriez-vous nous présenter brièvement G2A ?

Responsable G2A : G2A est la plus grande marketplace mondiale dédiée au divertissement numérique. Nous connectons plus de 30 millions de consommateurs à une offre variée de plus de 100 millions de produits numériques. Notre plateforme est active dans 180 pays, ce qui nous positionne comme un acteur global du secteur. Les principaux marchés sur lesquels nous nous concentrons incluent l’Espagne, les États-Unis, l’Allemagne et le Royaume-Uni, mais notre portée est véritablement internationale.

Q : Quelle est la mission de G2A ?

Responsable G2A : La mission de G2A est de simplifier l’accès au divertissement numérique à travers le monde. Nous souhaitons que notre plateforme soit le premier lieu où les gens pensent à se rendre pour leurs besoins numériques, qu’il s’agisse de jeux, de logiciels, de cartes cadeaux, ou d’abonnements. Nous visons à offrir cette expérience dans un environnement d’achat qui est non seulement pratique mais aussi sécurisé et fiable.

Q : Pourquoi avez-vous choisi de sponsoriser les Drift Masters ?

Responsable G2A : Le sponsoring des Drift Masters s’aligne avec notre désir de toucher un public plus large et de diversifier notre visibilité au-delà des jeux vidéo. C’est une série qui allie dynamisme et engagement familial, offrant ainsi une plateforme parfaite pour atteindre de nouveaux segments de consommateurs tout en renforçant notre marque dans des événements de grande envergure.

Q : Quels efforts spécifiques faites-vous pour renforcer votre présence sur des marchés clés comme l’Espagne ?

Responsable G2A : En Espagne, où nous avons lancé la saison actuelle des Drift Masters, nous augmentons nos activités marketing et participons activement à des événements locaux pour mieux engager notre public. Cette approche est répliquée dans d’autres marchés clés, utilisant des stratégies ciblées pour maximiser notre impact et notre pertinence sur chaque marché.

Q : Quelles sont les perspectives d’avenir pour G2A ? Comment envisagez-vous l’expansion de votre entreprise ?

Responsable G2A : Nous visons à étendre notre influence bien au-delà de nos marchés actuels, en explorant de nouvelles régions telles que l’Asie et le Moyen-Orient. Nous sommes également engagés à innover constamment dans la façon dont nous offrons nos services, en intégrant des technologies de pointe et en élargissant notre gamme de produits pour couvrir plus largement les besoins en divertissement numérique.

Q : Comment G2A garantit-elle la sécurité des transactions sur sa plateforme ?

Responsable G2A : Nous avons développé des protocoles de sécurité avancés pour assurer que chaque transaction sur notre plateforme soit sécurisée. Notre taux de fraude est significativement inférieur à la moyenne du secteur, à seulement 2,9%. Nos efforts dans ce domaine nous ont valu des distinctions importantes, y compris les C&P Awards aux États-Unis, une reconnaissance également attribuée à des entreprises comme Microsoft.

Q : En conclusion, quel impact le sponsoring des Drift Masters a-t-il sur G2A ?

Responsable G2A : Le partenariat avec Drift Masters a été extrêmement bénéfique pour G2A, nous permettant de renforcer notre marque à travers une plateforme sportive dynamique qui attire des familles entières. Cela reflète notre engagement à fournir non seulement du divertissement numérique mais aussi à soutenir des expériences réelles et passionnantes, contribuant ainsi à notre mission de démocratiser l’accès au divertissement numérique partout dans le monde.

Une compétition où la France a brillé

Tournons notre attention vers l’un des concurrents les plus passionnants de la piste. Jason Bannet, le seul pilote français en lice, a brillamment réussi à se qualifier pour la suite des compétitions ce week-end à Valencia.

Rencontré le soir du premier jour des qualifications, où il avait assuré sa place pour la compétition du lendemain, Jason partage ses pensées sur l’événement, sa passion pour le drift, et ses ambitions pour cette saison

Q : Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Jason Bannet : Salut, moi c’est Jason Bannet, pilote de drift depuis dix ans, et j’ai 26 ans maintenant.

Q : Comment as-tu commencé dans le drift ?

Jason Bannet : J’ai commencé à conduire très jeune, dès 16 ans. Avant ça, j’étais beaucoup dans le motocross, mais j’ai fini par casser un peu tous les os, donc j’ai arrêté. En voiture, je me sens moins vulnérable et plus en confiance.

Q : Parle-nous de tes succès récents.

Jason Bannet : L’année dernière, j’ai été champion de France de drift. Et cette année, la première course en Espagne, je l’ai gagnée. Là, pour les Drift Masters, je me suis qualifié 22e, ce qui est super bien avec le niveau qu’il y a ici.

Q : As-tu déjà participé aux Drift Masters auparavant ?

Jason Bannet : Oui, j’étais là l’année dernière aussi, mais la voiture n’était pas au point. Je l’avais achetée en début de saison mais le moteur était mort, les trains avant et arrière n’allaient pas, ni les amortisseurs. Donc au fur et à mesure de la saison, on a tout changé.

Q : Quels sont les enjeux pour toi ici, au Drift Masters ?

Jason Bannet : L’enjeu, c’est de voir si on a le niveau, surtout nous en France. C’est pour s’entraîner tout l’hiver et voir, en gros, si les Français sont nuls ou pas. C’est méchant à dire, mais c’est pour voir si on peut essayer de faire quelque chose ou s’il y a encore beaucoup de boulot.

Q : Trouves-tu que le drift est suffisamment reconnu en France ?

Jason Bannet : Pas vraiment, je trouve qu’on n’en parle pas assez. Le problème, c’est que chez nous, on ne peut pas louer un circuit n’importe quand pour s’entraîner, surtout pour du drift. Ils ne veulent jamais.

Q : À part le drift, es-tu aussi dans les jeux vidéo ?

Jason Bannet : Oui, mon chef d’atelier a Assetto Corsa. Donc j’essaie là-dessus. J’ai un autre collègue qui avait un setup de Simracing complet, vraiment gros, avec des vérins qui bougent beaucoup. Ça, c’était plus réel et j’y arrivais mieux. Avec celui de mon chef, je n’ai pas le ressenti de la voiture, donc par exemple, je déclenche la 200 et je pense que je vais sortir, mais je ne le sens pas venir.

Q : Cela t’aide-t-il pour l’entraînement ?

Jason Bannet : J’ai essayé sur le simu de Maxence pour ce circuit. Si on se basait juste sur le simu, on ne viendrait jamais ici. Mais ça permet quand même de voir un peu comment est la piste. C’est mieux que de partir de zéro.

Q : Quelles sont tes ambitions pour demain ?

Jason Bannet : D’aller le plus loin possible. En restant raisonnable, juste faire un top 16, ça serait déjà pas mal. Aucun Français qui est venu au Drift Masters n’a fait un top 16. Donc ce serait déjà une belle performance.

Q : Les conditions sont-elles favorables pour demain ?

Jason Bannet : Oui, il fait beau, mais les voitures aiment moins parce qu’il fait chaud. Elles chauffent beaucoup. Mais c’est fait pour ça. On a vu quelques moteurs casser ce matin. Le drift, c’est court mais très intense. Le moteur reçoit beaucoup. Sur circuit, tu es à fond presque tout le temps.

Jason Bannet a su faire vibrer le public des Drift Masters à Valencia en se hissant brillamment dans le Top 8. C’est un sacré coup de volant pour Jason, qui a dépassé son objectif de figurer parmi les seize meilleurs, prouvant ainsi qu’il est un pilote avec lequel il faut compter. Chapeau à lui pour cette montée spectaculaire, qui non seulement met en valeur son talent, mais aussi sa détermination à se surpasser dans l’arène européenne du drift, un excellent signe pour cette saison 2024.

Fun, fun, et fun

On repart de Valencia avec beaucoup de souvenirs, et surtout de très belles images d’un événement hors norme qu’on espère un jour voir débarquer en France. Ce n’est que le début de la saison des Drift Masters 2024, et le spectacle promet déjà de monter en intensité. La prochaine étape nous mènera en Suède au Drivecenter Arena, le 9 et 10 juin, où les pilotes continueront de pousser leurs limites.

Jason Bannet, avec son impressionnante entrée dans le Top 8 à Valencia, est plus motivé que jamais. Il est déterminé à capitaliser sur son succès récent et à poursuivre sur sa lancée. Ses fans, et nous tous, serons impatients de voir comment il se mesurera aux meilleurs dans les étapes à venir.

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

Quant à G2A, leur partenariat avec Drift Masters continue de prouver son efficacité. En sponsorisant un événement aussi dynamique, G2A ne manque pas de renforcer sa présence dans le monde du sport automobile, tout en soutenant une plateforme qui fait la part belle à l’audace et à l’innovation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *