Peugeot 208 T16 : une vraie fusée

Le nouveau joujou de Sébastien Loeb pour Pikes Peak

--- Le ---

Bien loin de la 208 de série, Peugeot a imaginé une version ultra-sportive de sa citadine avec la 208 T16. Un bolide de 875 chevaux !

Peugeot 208 T16 : une vraie fusée
© Peugeot ©
La Rédac' Masculin
La Rédac' Masculin
Experts en optimisation masculine

Au mois de juin, Sébastien Loeb prendra part, pour la première fois, à la célèbre course de côte américaine de Pikes Peak au volant de la Peugeot 208 T16. Le champion du monde des rallyes se dit impressionné par les premiers tours de roue effectués.

« Ça arrache tout de suite »

Sébastien Loeb, qui se partage cette année entre le WRC et divers championnats, a donc pris possession de la 208 T16, bolide conçu par Peugeot pour affronter les 156 virages et les variations d’altitude entre 2 800 et 4 300 m de Pikes Peak.

« C’est une fusée, s’exclame-t-il. Grâce aux turbos, je n’ai jamais rien conduit qui accélère autant ! Sur les premiers rapports, une Formule 1 ne délivre jamais tous ses chevaux alors que là, dès que tu es en première : bam, bam, bam… avec les quatre roues motrices et le turbo, ça arrache tout de suite ! »


Sebastien Loeb et la Peugeot 208 T16

Moins de 2 secondes pour atteindre les 100km/h

Il faut dire que la Peugeot 208 T16 a de quoi impressionner : un moteur délivrant 875 chevaux, pour un rapport poids-puissance de 1, un 0 à 100 m/h en... 1,8 seconde et une vitesse maximale de 240km/h atteinte en 7 secondes seulement.

De l’aveu de l’Alsacien, la voiture concoctée par Peugeot Sport ressemble davantage à une F1 du point de vue de l’efficacité de l’accélération et du freinage qu’à une voiture de rallye, dont elle hérite néanmoins du différentiel. Sans oublier des pneus très larges, une caractéristique qu’elle partage avec les prototypes de l’endurance.

Esthétiquement, la 208 T16 est à l’image de ce qui se cache sous son capot : ses appendices sont démesurés, aussi bien l’aileron arrière que le spoiler avant, qui s’assimile à une pelle à tarte. On est donc bien loin de la Peugeot 208 que vous pouvez voir chez votre concessionnaire. Il faut bien cela pour offrir à Peugeot un troisième succès dans le Colorado, après ceux d’Ari Vatanen et Robby Unser dans les années 1980.

Thèmes connexes : peugeot
A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES