Voitures mythiques : Jaguar

Le symbole du luxe et du bon goût

Symbole du luxe et du bon goût automobile dans les années 50 et 70, Jaguar a connu une longue traversée du désert. D'abord rachetée par Ford, et désormais propriété du constructeur indien Tata, la firme anglaise a aujourd'hui décidé de renouveler ses modèles quitte à tirer un trait avec le passé.


Jaguar XF et XFR
Sortie au printemps 2008, la nouvelle berline 4 portes / 5 places de la firme montre clairement que Jaguar a décidé d'en finir avec son style rétro. La Jaguar XF lance une nouvelle ligne, avec une face avant innovatrice et agressive : des nervures parcourent le capot bombé, au centre duquel se trouve une calandre chromée. Des prises d'air sur les flancs et un profil sculpté à l'arrière accentuent la touche sportive de cette voiture. La XF est longue de 4,96 m et large de 2,91 m : elle en impose !

A l'intérieur, c'est le grand luxe, avec des boiseries, du cuir, de l'aluminium et une interface électronique et numérique très étudiée. Trois motorisations essence sont disponibles : un 238 chevaux, un V8 385 chevaux et un V8 suralimenté de 416 chevaux. Disponible également, un V6 diesel très puissant : 275 chevaux, 600 Nm de couple pour un passage de 0 à 100 km/h en moins de 6 secondes.

Jaguar propose déjà une évolution haute-performance pour s'attaquer directement aux allemandes : la XFR, avec 510 chevaux dans le moteur, et qui met aussi moins de 6 secondes pour atteindre les 100 km/h. Avec 625 Nm de couple dès 2500 tr/mn, la voiture affiche une vitesse maximum de 250 km/h au compteur.


Jaguar a en fait commencé sa mutation dès 2005 lorsque sont sorties les évolutions coupé et cabriolet de la série XK.
Nommées XK8,  elles s'éloignent un peu plus des célèbres Jaguar Type-E dont sont inspirées les XK.

Jaguar XK8
Extrêmement élégante, la XK8 coupé garde tout de même l'allure du GT britannique « type ». Un immense capot bombé, une calandre ovale en nid d'abeille, un important porte-à faux avant et arrière… La version cabriolet lui ressemble beaucoup, tout en sobriété avec sa capote en toile souple. Féline et pleine de classe, la XK8 est équipée d'un moteur V8 4 l de 304 chevaux.
Jaguar XKR
La Jaguar XKR est sa variante suralimentée, avec un moteur de 420 chevaux et un couple de 560 Nm. Sa vitesse est auto-limitée à 250 km/h, mais elle peut en fait monter à 290 km/h.
2009 devrait voir apparaître de nouveaux moteurs sous ces capots : des V8 atmosphériques de 5 litres à injection directe. Le coupé XK8 passera alors à 385 chevaux suralimentés par compresseurs offrant un passage de 0 à 100 en 5,5 secondes. La version XKR sera dotée quant à elle de 510 chevaux et passera de 0 à 100 en 4,5 secondes.

La Jaguar Type-E est une voiture qui a marqué durablement la décennie 60-70 par son allure immédiatement reconnaissable et par ses performances de haut niveau pour l'époque. La production des Type-E a duré 13 ans, de 1960 à 1973. D'une conception très innovatrice pour l'époque, notamment au niveau du châssis monocoque et des suspensions arrière, elle grimpait jusqu'à 240 km/h… Et coûtait nettement moins cher que les autres sportives à performances égales !
La renaissance d'une légende ?
Elle a d'abord été commercialisée en coupé et en cabriolet avec un moteur 6 cylindres 4.1 litres, associé à une boîte de vitesse synchronisée manuelle 4 rapports. En 1968, une deuxième série  rehausse les pare-chocs et agrandit les phares, tout en conservant sa touche inimitable avec son interminable capot. Une version 2+2 équipée d'un moteur V12 apparaît même en 1971. A destination d'un public plus familial, cette troisième et dernière série sera finalement la moins sportive de toutes, tant dans le design que dans la puissance. La production de la Type-E cessera 3 ans plus tard pour entrer dans la légende.

Une légende que pourrait bien vouloir faire revivre Jaguar avec une nouvelle Type-E, plus courte et plus sportive encore la XK8… Une future concurrente à la Porsche 911 !


Partager
Gabriel Récopé