Pourra-t-on faire repousser ses cheveux grâce à son système immunitaire ?

Une piste de traitement contre la calvitie découverte par hasard

Faire mieux que la greffe de cheveux

Les traitements actuels contre la calvitie consistent essentiellement en une greffe de cheveux ou de cellules-souches, dont les mécanismes de production et de génération de poils et de cheveux sont en bon état. Ces thérapies nécessitent une intervention chirurgicale et des soins relativement importants et coûteux.

Aussi, toute alternative visant à remplacer les méthodes chirurgicales par des traitements médicamenteux est vivement souhaitée par la communauté des médecins. Un espoir vient ainsi de surgir des éprouvettes espagnoles. Et, comme bien des découvertes majeures, cette dernière est purement due au hasard.

Des médicaments pour lutter contre la calvitie ?

En étudiant les effets de substances anti-inflammatoires sur des souris, une équipe de chercheurs espagnols a eu la – bonne – surprise de constater un effet de la thérapie sur la pilosité des petits rongeurs.

En approfondissant leurs recherches, ces chercheurs ont mis en évidence que les principes actifs des anti-inflammatoires avaient un rôle stimulant sur certaines cellules macrophages du système immunitaire, elles-mêmes responsables de l’activation des cellules de la peau en charge de la reproduction des poils et des cheveux.

Il n’en faut pas plus aux spécialistes de la peau pour envisager la mise au point, dans un avenir plus ou moins long, d’un traitement médicamenteux dont le but sera de lutter contre la calvitie et aux cancérologues d’imaginer même des traitements contre certains cancers.

Partager