Pellicules : comment les traiter et les éliminer durablement

Un homme avec des pellicules

Votre cuir chevelu vous démange souvent et vous constatez régulièrement l’apparition de petites particules blanches dans vos cheveux ? Il se pourrait bien que vous ayez des pellicules. Pas de panique, ces squames disgracieuses ne sont pas une fatalité. En suivant quelques conseils simples, il est possible de mettre efficacement fin à leur apparition.

Pourquoi a-t-on des pellicules dans les cheveux ?

Avant toute chose, clarifions un point important : avoir des pellicules n’est pas synonyme d’une hygiène insuffisante. Souffrir de démangeaisons dans les cheveux arrive également aux personnes réalisant régulièrement des shampoings. D’ailleurs, on estime qu’un Français sur deux s’en plaint. Alors, pourquoi apparaissent-elles ?

Les pellicules qui s’apparentent à de minuscules flocons blancs sont en réalité des squames, à savoir des bouts de peaux mortes issues du cuir chevelu. Il est normal d’en perdre en quantité modérée, lors d’un cycle naturel de renouvellement des cellules. Mais lorsqu’un dérèglement de cette production se produit, les squames se forment en nombre important et leur perte est bien visible.

des pellicules

En réalité, la formation de pellicules est due à plusieurs facteurs, dont la multiplication de champignons présents à l’état naturel sur le cuir chevelu. Ces derniers sont différents en cas de pellicules sèches ou grasses. Car oui, toutes les pellicules ne sont pas pareilles ! En cas de squames sèches, le responsable se nomme Pityriasis. A contrario, les pellicules grasses sont causées par un champignon baptisé Malassezia, lequel entraîne une dermite séborrhéique. Ces champignons prolifèrent en cas de production importante de sébum, entraînant alors une inflammation du cuir chevelu et un renouvellement plus rapide de ses cellules. Résultat : les desquamations sont importantes.

A noter que la production de sébum du cuir chevelu peut-être déréglée par plusieurs cause comme le stress, la fatigue, un dérèglement hormonal, la pollution ou certains traitements médicamenteux. Dans certains cas plus rares, les pellicules peuvent être causées par le psoriasis, maladie inflammatoire chronique de l’épiderme. Si cette pathologie requiert un traitement adéquat, mettre en pratique quelques conseils efficaces permet de vaincre les pellicules.

un homme avec des pellicules

Nos conseils pour se débarrasser enfin des pellicules

1. Déterminez si vos pellicules sont sèches ou grasses

Pour vaincre son ennemi, encore faut-il l’avoir correctement identifié ! Vous l’aurez compris : pour se débarrasser efficacement des pellicules, il faut avant tout savoir si elles sont sèches ou grasses. Pour cela, rien de mieux qu’une consultation chez un spécialiste, comme un dermatologue. En examinant l’état de votre cuir chevelu, ce dernier pourra vous apporter la réponse. Il sera également à même d’écarter ou confirmer d’autres diagnostics comme le psoriasis.

Une fois cette première étape effectuée, vous pourrez alors utiliser des produits adaptés à la nature de vos pellicules.

2. Utilisez des shampoings appropriés

Si l’hygiène n’est pas nécessairement la cause de vos pellicules, un shampoing inadapté n’arrange pas les choses. Les shampoings antipelliculaires sont conçus pour purifier, mais également hydrater correctement votre cuir chevelu. Il s’agit généralement de solutions lavantes douces, contenant des actifs reconnus pour apaiser l’état inflammatoire.

shampoing antipelliculaire Horace

Citons notamment le shampoing antipelliculaire doux de la marque Horace, élu par GQ « meilleur produit pour les cheveux » lors du UK Grooming Awards. Sa formule élaborée en France est garantie sans sulfate, sans parabène, sans silicone et sans huile minérale. Des ingrédients susceptibles d’aggraver les démangeaisons du cuir chevelu. A la place, vous trouverez des actifs principaux tels que l’huile essentielle d’arbre à thé pour son action antibactérienne ou encore la piroctone olamine, qui aide à lutter contre la prolifération des champignons en cause.

3. Ne vous lavez pas excessivement les cheveux

Une fois que vous choisi un shampoing adapté, veillez à ne pas vous laver les cheveux trop souvent. La fréquence généralement conseillée est de trois lavages par semaine. Le risque en se lavant davantage les cheveux est de dérégler un peu plus la production de sébum, laquelle est en partie responsable de l’apparition des pellicules.

un homme qui se lave avec un shampoing antipelliculaire

Autre conseil : évitez d’appliquer votre après-shampoing ou masque directement à la racine de vos cheveux. Préférez les déposer uniquement sur les longueurs, afin de ne pas étouffer votre cuir chevelu.

Les colorations capillaires sont également déconseillées, car elles peuvent contribuer à l’irritation de votre peau.

4. Fuyez les températures de sèche-cheveux trop extrêmes

Dans cette même optique, évitez de vous sécher les cheveux avec des températures trop extrêmes. Les chaleurs élevées des sèche-cheveux sont en effet néfastes pour votre cuir chevelu. Confrontée à une différence de température trop importante, votre peau risque de perdre son hydratation naturelle. Il serait dommage de contrer les bénéfices hydratants des shampoings antipelliculaires en utilisant un sèche-cheveux trop agressif.

zoom sur le cuir chevelu

5. Evitez de vous couvrir le cuir chevelu

Autre conseil pour lutter contre les pellicules : ne portez pas trop souvent de casquettes ou autre couvre-chef. En effet, tout textile recouvrant la tête est susceptible de contribuer à la prolifération du sébum. Pensez également à nettoyer régulièrement vos brosses et autres accessoires pour cheveux.

Enfin, évitez de réaliser des coiffures trop serrées, au risque là encore « d’étouffer » votre cuir chevelu.

6. Mangez équilibré, évitez l’alcool et le tabac

Pour finir, mangez équilibré et varié ! Il est prouvé qu’une alimentation riche en antioxydants comme les vitamines C, D et E contribuent à l’équilibre du cuir chevelu. Vous en trouverez notamment dans les légumes et fruits colorés, les légumineuses et les produits d’origine animale. Enfin, il est également préférable d’éviter l’alcool et le tabac, lesquels peuvent aggraver l’inflammation du cuir chevelu.