E-commerce beauté: 4 tendances fortes pour 2021

Sous l’effet de la crise sanitaire et les innovations numériques, le commerce en ligne poursuit sans relâche sa montée. Expérience client ultra-personnalisée, transparence de marque, réalité augmentée émergente, face aux nouvelles exigences des consommateurs, l’e-commerce se voit contraint de s’y adapter rapidement. Plus qu’aucun autre secteur, l’e-commerce beauté est au cœur de ces mutations. Voici les grandes tendances qui vont influencer la vente de cosmétiques en ligne. 

La réalité virtuelle au service de l’expérience client 

L’e-commerce beauté est en train de découvrir les potentialités de la réalité augmentée. De plus en plus de marques et détaillants offrent des tests virtuels de produits ou permettent de faire un diagnostic de peau à l’aide d’une application mobile. Ces innovations changent la façon dont les consommateurs découvrent et se connectent avec les marques de beauté. Elles permettent aussi de se rapprocher au plus près de l’expérience client dans une boutique physique. 

Les cosmétiques naturelles sont de plus en plus sollicitées

De plus en plus conscients de leur impact sur l’environnement, les consommateurs attendent  de leurs produits de maquillage et beauté qu’ils soient à base d’ingrédients durables, vegan, sans cruauté. Un sondage réalisé par Harper’s Bazaar révèle que plus de 60 % des femmes seraient prêtes à dépenser davantage pour essayer de nouvelles marques si elles s’inscrivaient dans la démarche environnementale globale. Les enseignes durables ont également suscité l’intérêt de 55 % des personnes interrogées. Par conséquent, les boutiques en ligne s’y consacrent. Des grandes boutiques en ligne de parfums et cosmétiques conventionnels telles que makeup.fr s’adressent de plus en plus aux adeptes des cosmétiques green, bio et naturels. Ce e-shop qui représente de grandes marques comme Lancôme, Givenchy, Fenty et bien d’autres, fait la part belle aussi aux petites marques indépendantes. 

L’importance du Big Data

Les marques qui prendront de l’avance seront celles qui peuvent engager les consommateurs et les faire partie du processus du développement d’un produit ou d’un service. Tout cela passe inévitablement par la mise en place d’outils d’analyse de données. Questionnaires, habitudes d’achat, avis de produits, données de recherche, toutes ces informations permettent de mieux connaître les besoins des clients et de leur offrir des solutions sur mesure. L’exemple de la marque est Olay est bien indicatif. Après plusieurs années de trajectoire en baisse, la marque a su augmenter les ventes grâce au lancement de Olay Skin Advisor. Cet outil de collecte de données, créé en association avec Procter and Gamble, est destiné à aider les gens à choisir les soins adaptés aux besoins de la peau.

Hyper-personnalisation et beauté connectée

En lien direct avec l’essor de la réalité augmentée et la nouvelle stratégie de relation client basée sur l’analyse des données (big data), l’e-commerce beauté se met sur la voie de l’hyper-personnalisation. Certaines marques ont déjà fait les premiers pas vers une expérience client sur mesure. En 2019, Neutrogena a lancé MaskiD – l’application avec laquelle vous pouvez imprimer en 3D un masque visage personnalisé à la suite d’un selfie. Chez SkinCeutical, un questionnaire permet de recevoir une routine de soin sur mesure.