Lavallière d’Yves Saint Laurent : le plus féminin des parfums masculins va vous surprendre

Si La Nuit de l’Homme est l’une des créations la plus populaires d’Yves Saint-Laurent au rayon des parfums pour homme, la marque peut compter sur d’autres références pour sortir du lot. Et notamment sur son Vestiaire des Parfums, une collection exclusive inspirée des créations les plus emblématiques et de la garde-robe du créateur. En ce début d’année 2023, celle-ci accueille une nouvelle composition envoûtante : Lavallière.

Le Vestiaire des Parfums, la garde-robe des senteurs Yves Saint Laurent

La Pacollection de Paco Rabanne, les Exclusifs de Chanel, la Collection Privée de Dior… Toutes les grandes maisons de couture (ou presque) présentes dans le monde de la parfumerie « généraliste » ont aussi fait le choix de la Haute Parfumerie, avec des créations plus pointues souvent exceptionnelles. Yves Saint Laurent ne fait pas exception, en ayant lancé son Vestiaire des Parfums en 2015.

Cinq fragrances composaient alors cette gamme olfactive mixte et haut de gamme : Tuxedo, Caban, Saharienne, Trench et Caftan. Leur point commun ? Porter le nom de cinq pièces emblématiques de la mode haute couture en général et de la maison Saint Laurent en particulier.

Avec son nom si typiquement masculin, Tuxedo faisait la part belle au patchouli, quand Caban se tournait plutôt vers le poivre rose et le tonka… Depuis, le Vestiaire YSL a accueilli de nombreuses autres références, parmi lesquelles Babycat et Capeline.

Mais dans tous les cas, comme souvent dans la parfumerie de niche, hors de question de « genrer » les créations : quoi que leur nom puisse inspirer, ces fragrances sont unisexes, plébiscitées par les hommes aussi bien que les femmes (tout dépend des goûts de chacun !). Et Lavallière ne devrait pas déroger à la règle.

Vestiaire des Parfums Yves Saint Laurent

Lavallière, un parfum qui brouille (vraiment) les genres

Déjà à l’origine de Boss Bottled d’Hugo Boss et Au Masculin de Lolita Lempicka, c’est Annick Menardo qui signe la nouvelle composition de la collection exclusive Yves Saint Laurent. Lavallière porte le nom du fameux accessoire signature (et androgyne !) du célèbre couturier, cette cravate fluide qui se rapproche du noeud papillon. Ce n’est donc pas un hasard si la créatrice a voulu « jouer avec la fluidité des genres » et « brouiller les frontières entre masculinité et féminité ».

Visuellement, déjà, avec la couleur rose du jus, qui prend place dans un élégant flacon. Et sur le plan olfactif, bien sûr, où l’accord rose-cassis ouvre le bal, la fraîcheur de la fleur se mêlant à la gourmandise du fruit. Mais pour donner plus de corps à l’ensemble, Annick Menardo a modernisé ce cocktail avec un étonnant accord de figue, « riche et crémeux comme la chair juteuse et pourpre du fruit ».

Si le jasmin ne fait qu’accentuer cette suavité, deux ingrédients plus typiquement masculins viennent apporter un contraste saisissant sur la longueur. C’est d’abord le géranium de Madagascar, plus aromatique avec ses notes de menthe et de litchi, qui équilibre la fragrance, avant que le vétiver d’Haïti ne révèle une autre facette.

Surprenant de prime abord, Lavallière est au final un parfum très harmonieux, romantique mais viril, fruité mais boisé. Il faudra peut-être (sans doute !) vous y prendre à deux fois pour l’apprivoiser et en saisir toutes les nuances, mais c’est aussi cela qui fait le charme de la haute parfumerie.

Pour ceux qui voudront casser les codes et sortir des sentiers battus, cette eau de parfum sort clairement du lot. Lavallière d’Yves Saint-Laurent est proposée à partir de 145€ le flacon de 75 ml.

Ludovic

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi d'horlogerie, de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *