Que faut-il penser du tatouage semi-permanent ?

Un concept plutôt rassurant. Et pourtant…

En matière de tatouage, il est possible de choisir, dès le départ, la durabilité. Éphémère, permanent ou semi-permanent, le tatouage pourra, plus ou moins facilement, disparaître du corps.

Un compromis séduisantsur le papier (ou sur la peau)

Présenté comme un tatouage pouvant rester sur la peau pendant quelques années seulement, le tatouage semi-permanent se révèle vraiment séduisant, pour tous ceux qui hésitent à entreprendre une telle démarche.
Bien souvent, en effet, la décision de se faire tatouer arrive très tôt dans la vie d'un homme, et personne ne peut dire à l'avance si une image, un motif ou un nom sera toujours d'actualité, des années plus tard.

L'autre avantage manifeste, c'est la possibilité de renouveler périodiquement son tatouage, même à un endroit identique

Quelques critiques assez dérangeantes

Un tatouage est effectué avec un dermographe, c'est-à-dire à l'aide d'une aiguille et d'encre. Mais dans le cas d'un tatouage semi-permanent, ce n'est pas de l'encre de Chine qui est employée par le tatoueur, mais de l'encre naturelle, à base de pigments minéraux et végétaux.

En définitive, selon le pH de la peau, la profondeur du tatouage et les conditions de vie du client, la durée du tatouage serait de l'ordre de quelques années. Mais, d'après les spécialistes et les amateurs l'ayant expérimenté, la marque ne disparaîtrait jamais complètement et laisserait une trace floue et diffuse, à l'emplacement d'origine. De quoi irriter certains puristes, qui voient déjà d'un mauvais œil ce nouveau concept de tatouage éphémère.

Partager