La méditation, pas pour les hommes ?

Et si la méditation de pleine conscience était juste... inutile ?

--- Le ---

Des scientifiques affirment que le méditation de pleine conscience ne serait pas efficace chez les hommes. Alors, avez-vous vraiment intérêt à méditer ?

La méditation, pas pour les hommes ?
iStockphoto - shironosov ©
La Rédac' Masculin
La Rédac' Masculin
Experts en optimisation masculine

Une récente étude de l'université américaine de Brown de Providence, Rhode Island, a montré que la méditation de pleine conscience "ne fonctionnerait pas de la même manière sur les hommes". Cette étude signifierait-elle pour autant que la méditation est réservée aux femmes ?

On le sait, la méditation est très en vogue, puisqu'elle est pratiquée par les stars, les sportifs et les joueurs de poker pour améliorer l'attention, réduire le stress etc. De nombreux articles qui ont repris cette étude en concluent que la médiation de pleine conscience n'aurait pas de bénéfices sur les hommes. L'une des professeures en psychologie à l'origine de cette recherche rappelle que c'est en réalité beaucoup plus complexe. Explications.

Qu'est-ce que la pleine conscience ?

Pour faire simple, la méditation de pleine conscience c'est être dans le moment présent, "exercer nos facultés naturelles d'attention". Cela signifie être conscient de nos pensées, de nos sentiments et de nos actions, sans jugement. Cette pratique au quotidien nous aide à embrasser la réalité – être dans le moment présent – plutôt que de penser au passé ou au futur et à de nombreux bénéfices sur notre bien-être.

Ce concept est certes né de traditions ancestrales (comme le bouddhisme) mais relève de la conscience humaine. Il s'agit en effet d'une qualité humaine que chacun peut exercer au-delà de toute pratique spirituelle ou religieuse, à l'image de LeBron James (joueur de basket américain) ou Martin Jacobson, joueur de poker professionnel et ambassadeur du site de poker en ligne 888poker. Nous y reviendrons.


Les Français face au stress
La méditation est, après le sport, l'une des façons grâce à laquelle les Français luttent contre le stress

La Clinique de Réduction du Stress

Parmi les vertus reconnues de la méditation : la gestion et réduction du stress. Le professeur américain Jon Kabat-Zinn est considéré comme le père de la pleine conscience en Occident et le fondateur de la Stress Reduction Clinic, située dans le Massachussetts. Il a intégré la pratique de la pleine conscience à son programme de réduction du stress, grâce auquel il traite ses patients souffrant de maladies, avec un résultat très positif, notamment sur la gestion de la douleur.

Le cas de la méditation dans le sport

Une étude de l'Université de Kent, en Angleterre, conduite auprès de sportifs de haut niveau souffrant de blessures, a montré que ces derniers peuvent tirer des bénéfices de la pleine conscience lorsqu'elle est intégrée au processus de rééducation : elle contribue à améliorer leur résistance à la douleur. Cette étude s'est attachée à démontrer le rôle joué par la pleine conscience dans la réduction de la douleur et de l'anxiété, mais aussi sur l'humeur des athlètes.

Mais au-delà du contexte de blessures dans le sport, de nombreux sportifs ont tout simplement intégré ces pratiques à leur préparation. Parmi les adeptes, on compte le footballeur Patrice Evra, le tennisman Novak Djokovic ou encore la star de la NBA américaine, LeBron James. Garder sa poker face pendant des heures ou rester concentré dans des compétitions de haut niveau exige d'entrainer ses capacités d'attention.

L'étude de Brown

Brown University est une université de la côte est des États-Unis, située à Providence, dans l'état du Rhode Island. Elle fait partie de la prestigieuse Ivy League, qui compte parmi les universités américaines les plus prestigieuses  dans le monde (Harvard, Yale etc).

C'est donc une équipe de professeurs de Brown qui a conduit une étude, menée sur 12 semaines et récemment publiée dans la revue Frontiers in Psychology. Ils ont étudié les effets de la méditation de pleine conscience sur leurs étudiants : 41 hommes et 36 femmes.

L'étude montre que la pratique de pleine conscience résulte en une baisse du stress et des émotions négatives pour les femmes, une amélioration de la concentration, de l'attention et une hausse du bien-être et de la self-compassion (compassion envers soi-même).

En regardant le résultat de cette enquête selon le sexe des étudiants, il est apparu que pour les femmes, les émotions négatives ont diminué et leur self-compassion s'est améliorée. Et si ces émotions négatives ont baissé de 11,6% pour les femmes, elles ont augmenté de 3,7% chez les hommes.

Cette pratique révèle en outre d'autres bénéfices pour les femmes : par exemple, elles sont moins critiques envers elles-mêmes et font preuve d'une plus grande bienveillance.


Brown University
Grilles "Van Wickle" (1900-1901), entrée du campus de la Brown University - CC BY-SA 4.0

Explication et conclusion : les hommes ont-ils intérêt à méditer ?

Comment expliquer cette différence ? L'une des réponses est assez "cliché", dans la mesure où elle est basée sur l'idée que les femmes ont tendance à ruminer quand les hommes ont plutôt l'habitude de ne pas s'appesantir sur les émotions négatives ou difficultés.

Le professeur Willoughby Britton explique que, pour des personnes qui souhaitent (ou sont prêtes à) se confronter à leurs difficultés, la pleine conscience apparaît comme une aide précieuse et bénéfique. En revanche, pour des personnes qui mettent un point d'honneur à ignorer ce qui est difficile (dans ce cas, les hommes), le fait d'attirer leur attention sur ces difficultés, peut apparaître "contre-productif". Ce qui pourrait expliquer la hausse des émotions négatives pour les hommes, dans l'étude dont nous avons parlé.

La scientifique conclut en expliquant que si le fait d'affronter ses difficultés et ses émotions négatives semble bénéfique, il ne faut pas oublier de prendre en compte qu'il peut y avoir une attente culturelle différente pour les hommes et les femmes dans le domaine des émotions.

Le cas du poker : Martin Jacobson

Prenons maintenant le cas précis du poker. Pour devenir un joueur de poker professionnel, vous aurez besoin d'aptitudes et de qualités telles que la concentration, la patience, la discipline et une force mentale extraordinaire.

La préparation des joueurs consiste à analyser leurs opposants, travailler leur stratégie, avoir un régime sain, pratiquer le yoga ou la méditation etc. Tels sont les ingrédients d'une bonne préparation. On l'oublie trop souvent, mais le poker est un sport d'endurance. On peut jouer pendant 24 heures avec des pauses de 20 minutes toutes les deux heures. Si, on l'a dit, la préparation mentale est la clé, la préparation physique ne l'est pas moins.

Martin Jacobson est un joueur de poker d'origine suédoise, connu pour son mode de vie sain. Il a notamment remporté les World Series Of Poker dans la catégorie No Limit Texas Hold'em (pour les néophytes, le Texas Hold'em est avec le Omaha HI-Lo ou le Stud, l'une des variantes du poker).

La préparation de Martin Jacobson comprend un entraînement physique et cardio, auquel il ajoute des séances régulières de yoga et de reiki. Il explique que le poker "est une forme constante de stress" et que la méditation "calme le système nerveux et aide à rester concentré". Bref, voici un homme pour lequel la méditation semble avoir de véritables bénéfices...


Martin Jacobson, joueur professionnel de poker
Martin Jacobson, joueur professionnel de poker et adepte de la méditation - 888poker

Une étude en nuance

Que l'on prenne la Clinique de Réduction du Stress de Jon Kabat-Zinn, les sportifs de haut niveau ou les joueurs de poker, il semble que les hommes eux aussi retirent des bénéfices à pratiquer la pleine conscience. Alors que faut-il penser de cette étude ?

Certains s'en tiendront sans doute à cette maxime (et titre d'un livre de John Gray), que "les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus". Néanmoins, le professeur Willoughby Britton nous met en garde contre une conclusion hâtive selon laquelle les hommes ne retireraient aucun bénéfice de la méditation. Elle ajoute que la pleine conscience comprend de nombreux ingrédients et que "nous ne savons pas exactement quel ingrédient produit quels effets".

Elle préfère attirer l'attention sur le fait que les différences dues au sexe ont une influence sur la façon dont les hommes et les femmes régulent leurs émotions et invite à la nuance. En résumé, il semble juste que les hommes aient besoin d'une approche différente, mais pas que la méditation n'est pas faite pour eux !

Thèmes connexes : relaxation stress
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS