La cigarette est-elle la nouvelle tendance sur les réseaux sociaux ?

Le tabac serait-il en train de redevenir à la mode ?

--- Le ---

Arrêter de fumer, c'est ringard ? Des industriels du tabac sont accusés d'utiliser les réseaux sociaux pour inciter les jeunes à se mettre à la cigarette.

La cigarette est-elle la nouvelle tendance sur les réseaux sociaux ?
instagram @yelitzalora ©
La Rédac' Masculin
La Rédac' Masculin
Experts en optimisation masculine

Depuis quelques mois, si vous êtes fidèle à certains influenceurs sur Instagram et Facebook, vous avez peut-être vu passer quelques photos d'eux avec des cigarettes. Si c'est le cas, vous n'êtes pas le seul puisque quatre grands industriels du tabac sont accusés d'utiliser les réseaux sociaux pour faire la promotion des cigarettes auprès du jeune public.

Utiliser des influenceurs pour atteindre un jeune public

Les plus grands industriels du tabac l'ont compris depuis longtemps : plus tôt ils parviennent à entrer dans la vie de quelqu'un, plus il sera difficile pour lui d'arrêter de fumer. C'est exactement dans cet objectif que les fabricants de cigarettes avaient inventé, au début des années 2000, des cigarettes avec des goûts sucrés, très prisées des enfants.

Depuis, ces cigarettes et ces produits clairement destinés à convaincre un jeune public ont été interdits et retirés du marché partout en Europe. Cependant, les industriels n'entendent pas baisser les bras pour autant et tentent tout ce qu'ils peuvent pour contourner les interdictions publicitaires en se tournant vers les réseaux sociaux.

L'avantage que représentent les réseaux sociaux pour eux, c'est que la publicité y est particulièrement bien dissimulée et peu chère. Les marques concernées auraient, vraisemblablement, rémunéré 200€ par mois chaque influenceur en plus de lui envoyer deux cartons de cigarettes.


La cigarette, un accessoire à la mode sur Instagram

La consommation de tabac en net recul

Cette campagne publicitaire, illégale au demeurant si elle est avérée, est particulièrement habile, même si elle a un peu l'odeur du désespoir des industriels du tabac. En effet, grâce aux différentes mesures gouvernementales et à certaines restrictions, la consommation de tabac est en diminution, notamment chez les plus jeunes.

Une des raisons de ce recul, c'est également la popularisation des cigarettes électroniques. En effet, au moment d'arrêter de fumer, les gros fumeurs opteront pour une e cigarette dans bien des cas en guise de palier. D'autres fumeurs ont même décidé de remplacer purement et simplement la cigarette traditionnelle par une e cigarette.

Des cigarettes électroniques pour gros fumeur, cela ne manque vraiment pas. Les modèles sont nombreux et peuvent même se modifier au fil du temps pour s'adapter aux besoins du fumeur sans changer toute la e-cigarette. Évidemment, ce qui séduit, c'est que la cigarette électronique est bien moins toxique que la cigarette classique, que l'on peut sélectionner soi-même les quantités de nicotine et que l'odeur de la fumée est bien moins désagréable pour l'entourage.

Une fraude et une pétition

Ces quatre grands groupes industriels du tabac ont été découverts grâce au témoignage anonyme d'un influenceur qui aurait été contacté par ces groupes et heurté par l'illégalité et l'amoralité d'un tel procédé. Depuis, une pétition a été déposée par Campaign for Tobacco Free Kids à la Federal Trade Commission.

Cette commission devrait, normalement, mener à des poursuites judiciaires contre ces grands groupes qui ont violé la loi fédérale américaine en ciblant de jeunes consommateurs par le biais des réseaux sociaux pour leur vendre des produits contenant du tabac.



A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS