Le street-art qui fout les abeilles

De l'art de rue pour protéger la vie fragile des abeilles

--- Le ---

A Londres, l'artiste Louis Masai Michel sensibilise la population sur le sort des abeilles. Et c'est le street-art qui lui sert à faire passer son message.

Le street-art qui fout les abeilles
© Louis Masai ©
La Rédac' Masculin
La Rédac' Masculin
Experts en optimisation masculine

Les abeilles jouent un rôle fondamental sur la planète et fermer les yeux sur leur extinction revient à condamner l'humanité toute entière. SI, si, carrément ! La population n'en a réellement pas conscience et le street-art représente une jolie façon de faire ouvrir les yeux à chacun d'entre nous. A Londres, un artiste a ainsi choisi de peindre des essaims d'abeilles sur les murs urbains pour sensibiliser les passants sur l'avenir.

Pourquoi faut-il sauver les abeilles ?

Bien avant l'arrivée de l'homme, l'abeille bourdonnait déjà, dès que les fleurs ont fait leur apparition sur Terre. Ce petit insecte a toujours réussi à survivre aux phénomènes climatiques ; mais depuis quelques années, des colonies d'abeilles sont anéanties à cause des agents chimiques, notamment des pesticides, utilisés dans le cadre des cultures intensives.

Si l'abeille est amenée à disparaître définitivement, la chaîne alimentaire de l'être humain s'en trouvera automatiquement menacée. En effet, le processus de pollinisation de l'abeille permet aux espèces végétales de se développer. Avec la disparition démesurée des butineuses, les cultures et la nature dans sa globalité se trouvent indubitablement en danger.

Pour s'en rendre compte, il est intéressant de savoir que le coton, le pommier, le cerisier, l'oignon et encore bien d'autres aliments dépendent à plus de 90% de la pollinisation par l'abeille. Le bétail se nourrissant de végétaux, la viande disparaîtrait au même titre que les légumes et les fruits. La sauvegarde des abeilles doit devenir une aventure collaborative avec le retour à une agriculture plus respectueuse de l'environnement. Les métropoles commencent à intégrer des ruches en pleine ville et les abeilles s'y épanouissent sereinement puisqu'elles vivent éloignées des insecticides.


Projet street-art Save the Bees

Le street-art au secours de l'écologie et de la vie

L'artiste de rue Louis Masai (en collaboration avec Jim Vision) a eu l'excellente idée de sensibiliser les mentalités quant à l'importance de l'abeille à travers son projet mural Save the Bees.

Louis Masai en a pris conscience lors d'un voyage en Afrique du Sud, où il a pu peindre des animaux menacés de disparition. Lorsqu'il a appris que les abeilles subissaient le même sort et que les conséquences seraient graves pour l'être humain, il a immédiatement entrepris de peindre une série de fresques mettant en scène les abeilles sur les murs autour de Londres en mai 2014.

Il a rapidement connu un vif succès au point que ce projet de street-art touche le monde entier. Désormais, des artistes recouvrent les rues de Bristol, Devon, Glastonbury, New York, Miami, et New Orleans de sublimes abeilles. Le concept du peintre anglais touche la conscience collective et semble être sur la bonne voie pour continuer à se propager. Ainsi, les gens des quatre coins du globe devraient réaliser combien la biodiversité est l'affaire de tous, pour la survie de l'humanité.

Découvrez la Galerie Photo

Thèmes connexes : street art ecologie animaux
A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES